He Is Legend – It Hates You

It Hates You

En 2004, avec un peu de retard sur la vague emo, He Is Legend déboulait avec un EP touche à tout excellent suivi la même année par l’album I Am Hollywood qui les plaçait comme des iconoclastes sur une scène emo/metalcore avec laquelle ils avaient finalement peu en commun, d’autant qu’ils adoptèrent assez rapidement un look de barbus 70s beaucoup plus rock n’roll.
L’évolution suivie sur Suck Out The Poison! et ce nouvel album les voit prendre leurs aises avec une musique rock toujours aussi hétéroclite. Le style du groupe a ainsi évolué vers un hard rock à refrains hyper catchy mais paradoxalement avec des couilles énormes, au gros son metal et aux riffs déviant vers le stoner et metalcore par moments. Le tout joué sur des rythmes relevés, avec maîtrise et confiance dans son côté tubesque tout en restant riche au niveau composition.

Les premières écoutes sont toujours trompeuses avec eux, parce qu’ils s’amusent souvent à débuter leurs morceaux dans un registre rock parfois gentillet pour les brutaliser petit à petit à coup de gros riffs bien gras. Ça peut tout aussi bien être le contraire, avec des envolées hard rock southern boostées au hardcore qui embrayent sur des refrains pop mémorables. L’impression de titres assez classiques de la première écoute disparaît donc vu les têtes à queue que révèlent chaque morceau.

He Is Legend est certainement un groupe dilettante, ce titre It Hates You et le non sens de la pochette démontre qu’ils ont l’air de s’en foutre de ce qu’on pourra penser de leur musique et on ne pourra pas les accuser de se prendre au sérieux. Leurs concerts sont d’ailleurs un bordel sans nom où ils transforment chaque morceau en un jam ressemblant souvent peu à l’original, mais leurs albums sont travaillés, impeccablement joués. Leurs morceaux peaufinés contiennent bien plus de pistes que ce qu’ils peuvent jouer sur scène, d’autant plus avec désormais un seul guitariste. Schuylar Croom y braille toujours aussi bien même si le registre devient un peu plus lisse qu’avant, il a en tout cas retrouvé la puissance des débuts après une baisse de régime au niveau chant clair sur le précédent album. Certains morceaux voient une chanteuse soul doubler les voix rauques du chanteur, ce qui leur donne une petite touche d’originalité.

J’accroche à la musique de ce groupe depuis l’EP et je dois dire que je suis loin d’être déçu par It Hates You, que j’ai du mal à trouver moins bon que les 2 précédents et qui n’arrête pas de tourner chez moi depuis quelques semaines. Le triptyque explosif formé par les 3 premiers morceaux a le don de me mettre la pêche, le « Everyone I Know Has Fangs » finissant dans une succession de gros riffs plombés et le seul moment de l’album où Croom adopte sa voix bestiale. Ensuite je citerai « Decisions, Decisions, Decisions » qui après 3 minutes en mode ballade et un interlude quasiment a capela entre Croom et les vocalises soul, repart sur les mêmes mélodies reprises avec de grosses saturations et une voix arrachée. « That’s Nasty » au son de guitare ultra grave énorme démonte bien également. En fait il n’y a guère que « The Primarily Blues » d’assez moyen, comme par hasard, le single!

  1. dicephalous
  2. party time!
  3. everyone i know has fangs
  4. the primarily blues
  5. cult of she
  6. stranger danger
  7. don’t touch that dial
  8. decisions, decisions, decisions
  9. future’s bright man
  10. china white iii
  11. that’s nasty
  12. mean shadows
TAGS : ,
GROUPES:
STYLE: , ,

A PROPOS DE jonben

jonben Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande.                           [http://jonben.jux.com] [http://jonben.bandcamp.com]

jonben a écrit 454 articles sur Eklektik.

5 commentaires

  1. Rarement vu une pochette aussi nulle et Dieu sait que j’aime les autruches et les pterodactyles !

  2. « He Is Legend est certainement un groupe dilettante, ce titre It Hates You et le non sens de la pochette démontre qu’ils ont l’air de s’en foutre de ce qu’on pourra penser de leur musique et on ne pourra pas les accuser de se prendre au sérieux. » Ca c’est sûr !
    J’adhère à He Is Legend depuis « I Am Hollywood » car ça me fait penser à une tendance typé « Hard-rock » teinté de romantisme, ou plutôt d’une grosse ironie :D car oui, ce groupe s’en fout royalement ! Et bien que je ne sois pas du tout fan de ce genre de groupe, He Is Legend se démarque vraiment des autres… ils ont entièrement raison de faire des pochettes pourries avec des noms inssencés et un univers tout bizarre..

  3. Les 3 premiers morceaux butent vraiment, dommage que la suite soit beaucoup moins bonne à mon avis…

  4. Un album qui s’essouffle assez rapidement. Sympa mais sans plus.

  5. Bonne nouvelle, le groupe est en train d’enregistrer un nouvel album.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • 633- deadly scenes-coverdun23 | 29 mai 2015
    6:33 – Deadly Scenes
    C'est monstrueusement bon, merci pour la découverte! Et chose amusante, le précédent avec Strobl est excellent mais fait réaliser à quel point celui ci pue le chef d’œuvre.
  • fnm-sol invictusdun23 | 29 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Yep, j'aime beaucoup Mouth to Mouth aussi. Je rejoins Martial pour les titres qu'il cite, de plus en plus, Rise of the fall est bien énorme aussi. Mais finalement, j’apprécie la dernière ligne chantée du disque et son "Welcome home, my friend". Yep, il n'est pas mineur celui là, d'album, juste trop court!
  • fnm-sol invictuskrakoukass | 28 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Désolé si je te donne l'impression de ne pas l'avoir écouté mais je connais bien FNM je te rassure... Et pour moi on n'est pas au niveau des précédents. Quant à "Mouth to Mouth", c'est un classique pour moi. Ça me suffit. ;)
  • fnm-sol invictusMartial | 28 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Album certainement pas assez écouté par le chroniqueur. Des classiques à la hauteur de ceux cités dans la chro (depuis quand "Mouth To Mouth est-il un classique de FNM d'ailleurs ?), j'en vois au moins six ici : Cone of Shame, Superhero, Separation Anxiety, Matador, Sunny Side Up et Motherfucker. Pas mal sur dix morceaux. Br...
  • klone - here comes the sundun23 | 27 mai 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Merci pour la découverte!
  • fnm-sol invictusdun23 | 27 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    On semble oublier de nos jours qu'aucun album de Faith No More de l'ère Patton (excepté peut être the real thing) n'a provoqué lors de sa sortie de véritable raz de marée de superlatifs en tous genres, a plus forte raison sur Album of the year. Tout ça parce qu'un Faith No More, ça se savoure sur la longueur. Parce que l...
  • fnm-sol invictusKane | 26 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Tu t'es attaqué à une chronique difficile. Quand je la lis, j'ai l'impression de retrouver les sensations que j'avais quand j'ai eu entre les mains "Album of the year" pour la première fois. Il se trouve qu'aujourd'hui, "AOTY" fait partie de mes albums préférés de FNM. "Sol Invictus" semble prendre le même chemin. Une...
  • leviathan - scar sighteddarkantisthene | 14 mai 2015
    Leviathan – Scar Sighted
    5 écoutes au compteur et je suis bien obligé d'admettre que je ne partage pas votre avis, camarades. Les 3 premiers titres (j'exclus l'instrumental introductif) sont trop brouillons et dissonants à mon got, Wrest n'excelle jamais dans ce genre. Par contre, lorsqu'il reste dans des cadres plus "classiques" comme "wicked filed"...