He Is Legend – It Hates You

It Hates You

En 2004, avec un peu de retard sur la vague emo, He Is Legend déboulait avec un EP touche à tout excellent suivi la même année par l’album I Am Hollywood qui les plaçait comme des iconoclastes sur une scène emo/metalcore avec laquelle ils avaient finalement peu en commun, d’autant qu’ils adoptèrent assez rapidement un look de barbus 70s beaucoup plus rock n’roll.
L’évolution suivie sur Suck Out The Poison! et ce nouvel album les voit prendre leurs aises avec une musique rock toujours aussi hétéroclite. Le style du groupe a ainsi évolué vers un hard rock à refrains hyper catchy mais paradoxalement avec des couilles énormes, au gros son metal et aux riffs déviant vers le stoner et metalcore par moments. Le tout joué sur des rythmes relevés, avec maîtrise et confiance dans son côté tubesque tout en restant riche au niveau composition.

Les premières écoutes sont toujours trompeuses avec eux, parce qu’ils s’amusent souvent à débuter leurs morceaux dans un registre rock parfois gentillet pour les brutaliser petit à petit à coup de gros riffs bien gras. Ça peut tout aussi bien être le contraire, avec des envolées hard rock southern boostées au hardcore qui embrayent sur des refrains pop mémorables. L’impression de titres assez classiques de la première écoute disparaît donc vu les têtes à queue que révèlent chaque morceau.

He Is Legend est certainement un groupe dilettante, ce titre It Hates You et le non sens de la pochette démontre qu’ils ont l’air de s’en foutre de ce qu’on pourra penser de leur musique et on ne pourra pas les accuser de se prendre au sérieux. Leurs concerts sont d’ailleurs un bordel sans nom où ils transforment chaque morceau en un jam ressemblant souvent peu à l’original, mais leurs albums sont travaillés, impeccablement joués. Leurs morceaux peaufinés contiennent bien plus de pistes que ce qu’ils peuvent jouer sur scène, d’autant plus avec désormais un seul guitariste. Schuylar Croom y braille toujours aussi bien même si le registre devient un peu plus lisse qu’avant, il a en tout cas retrouvé la puissance des débuts après une baisse de régime au niveau chant clair sur le précédent album. Certains morceaux voient une chanteuse soul doubler les voix rauques du chanteur, ce qui leur donne une petite touche d’originalité.

J’accroche à la musique de ce groupe depuis l’EP et je dois dire que je suis loin d’être déçu par It Hates You, que j’ai du mal à trouver moins bon que les 2 précédents et qui n’arrête pas de tourner chez moi depuis quelques semaines. Le triptyque explosif formé par les 3 premiers morceaux a le don de me mettre la pêche, le « Everyone I Know Has Fangs » finissant dans une succession de gros riffs plombés et le seul moment de l’album où Croom adopte sa voix bestiale. Ensuite je citerai « Decisions, Decisions, Decisions » qui après 3 minutes en mode ballade et un interlude quasiment a capela entre Croom et les vocalises soul, repart sur les mêmes mélodies reprises avec de grosses saturations et une voix arrachée. « That’s Nasty » au son de guitare ultra grave énorme démonte bien également. En fait il n’y a guère que « The Primarily Blues » d’assez moyen, comme par hasard, le single!

  1. dicephalous
  2. party time!
  3. everyone i know has fangs
  4. the primarily blues
  5. cult of she
  6. stranger danger
  7. don’t touch that dial
  8. decisions, decisions, decisions
  9. future’s bright man
  10. china white iii
  11. that’s nasty
  12. mean shadows
TAGS : ,
GROUPES:
STYLE: , ,

A PROPOS DE jonben

jonben Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande.                           [http://jonben.jux.com] [http://jonben.bandcamp.com]

jonben a écrit 449 articles sur Eklektik.

5 commentaires

  1. Rarement vu une pochette aussi nulle et Dieu sait que j’aime les autruches et les pterodactyles !

  2. « He Is Legend est certainement un groupe dilettante, ce titre It Hates You et le non sens de la pochette démontre qu’ils ont l’air de s’en foutre de ce qu’on pourra penser de leur musique et on ne pourra pas les accuser de se prendre au sérieux. » Ca c’est sûr !
    J’adhère à He Is Legend depuis « I Am Hollywood » car ça me fait penser à une tendance typé « Hard-rock » teinté de romantisme, ou plutôt d’une grosse ironie :D car oui, ce groupe s’en fout royalement ! Et bien que je ne sois pas du tout fan de ce genre de groupe, He Is Legend se démarque vraiment des autres… ils ont entièrement raison de faire des pochettes pourries avec des noms inssencés et un univers tout bizarre..

  3. Les 3 premiers morceaux butent vraiment, dommage que la suite soit beaucoup moins bonne à mon avis…

  4. Un album qui s’essouffle assez rapidement. Sympa mais sans plus.

  5. Bonne nouvelle, le groupe est en train d’enregistrer un nouvel album.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • plebeiangrandstand-lowgazersichimatsu | 17 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Dès les première secondes, on est dans le bain. Ambiance DsO sans la voix parce que pour ne serais-ce qu'en égaler une comme Mikko Aspa, accroche-toi Jeannot (on pourrai en écrire des pages sur sa voix à celui-ci). Une section de batteries comme je les aimes, de la gratte bien malsaine en veux-tu en voilà, ça speed bien l...
  • plebeiangrandstand-lowgazersRémi | 15 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Ok. Moi je m'en étais arrêté à la moitié de chronique, tout pareil j'ai été super enthousiaste à l'écoute de Thrvst puis déçu à l'écoute de l'album: quand ça blast pas, la batterie fait des plans bateau. Et les riffs de grattes sont minimalistes au possible. Voilà, je me suis arrêté là. Et je vois ce qu'il me r...
  • Animals-As-Leaders-The-Joy-of-MotionSpirilysis | 12 avril 2014
    Animals As Leaders – The Joy of Motion
    Chronique très juste, à laquelle j'adhère totalement. Je confirme, "the joy of motion" est de loin mon préféré des 3. A mes oreilles (et à ce qu'il y a entre) leur musique affirme lourdement sa personnalité, offrant une énergie mieux canalisée, plus vaste et virevoltante, avec un fil bien plus percutant pour chaque mor...
  • morbus-chron-sweven-608x608ichimatsu | 02 avril 2014
    Morbus Chron – Sweven
    A la première écoute je me suis précipité sur leur site pour acheter le vinyle. Il me semblait avoir déjà écouté ce groupe... et oui, leur premier LP sur leur Bandcamp mais sans avoir éprouvé quoi que ce soit... alors qu'ici ! Le mélange de la musique, qui se rapproche parfois avec Ghost surtout dans le tempo (qu'est-...
  • Bak Trak - Voltage coverBak Trak | 24 mars 2014
    Bak Trak – Voltage
    Merci beaucoup !! Pour écouter l'EP en entier: http://bak-trak.com/musique/
  • helms alee - sleepwalking sailorsMarbaf | 21 mars 2014
    Helms Alee – Sleepwalking Sailors
    C'est bon ça, merci pour la n+1ième découverte :-)
  • kampfarKane | 14 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Oui, j'approuve, cet album de Kampfar est réellement excellent. Je le rapprocherais plus des premiers Enslaved, avec évidemment un meilleur et plus gros son, mais c'est un détail sans importance. Epique, puissant, froid, mélodique juste ce qu'il faut, avec des titres atmosphériques à souhait, d'autres plus rentre dedans, u...
  • kampfarangrom | 12 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Ca donne bien envie d'essayer, ta chronique