Placebo – Rock sur ordonnance de Thierry Desaules (Editions Alphée – Jean-Paul Bertrand)

Pas de commentaires      1 355
Annee de sortie: 2010

Quinze années de Placebo et toujours autant de passion autour de ce groupe. « Nancy boy » m’avait, moi aussi, marqué à sa sortie. Le style et la voix de Brian Molko impressionnait alors ma petite tête d’ado. Un peu plus tard « Pure morning » me reste à l’esprit grâce à un très beau clip. Placebo a l’art de la mise en scène mais pas celui de garder mon attention. J’oublie tout ce que peut bien représenter ce groupe pour un adolescent jusqu’à la lecture de cet ouvrage consacré à la carrière et, surtout, à la vie de Brian Molko.
 Thierry Desaules, journaliste de profession, y raconte dans les moindres détails l’enfance du trio, la formation du groupe et les évènements marquants, médiatiques et personnels. Entre les extraits d’interviews du groupe, de proches et de collaborateurs, Desaules détaille les influences avouées des musiciens et leurs envies. Sa voix, en revanche, celle du journaliste, est mise sous silence pendant toute la durée du livre. Je peux comprendre que l’on soit fan d’un artiste et qu’on l’aime suffisamment pour y consacrer deux cent pages. En revanche, je suis très étonné de l’adulation que celui-ci porte aux moindres faits et gestes du groupe. Chaque concert, chaque chanson, chaque nouvel album est présenté sous un angle positif et enthousiaste.
« Rock sur ordonnance » n’est pas qu’une ode à Placebo, c’est une profession de foi. Les témoignages de fans qui occupent la vingtaine de pages, avant la discographie détaillée, viennent asseoir cette impression de culte. Brian Molko est un être unique et fascinant dont le regard seul émerveille et guérit quand il se porte sur ses fans. Celles-ci en chantent les louanges et l’on peut se douter qu’il en est de même pour l’auteur tant sa propre voix ne fait qu’accompagner en coeur le sentiment d’exaltation qui entoure le groupe et sa musique.
Admiration sans limite pour le groupe mais aussi pour tous ses collaborateurs. Lors d’une partie consacrée à l’enregistrement de l’album de reprise de Serge Gainsbourg par des artistes français et internationaux, on apprend donc que Françoise Hardy est « l’icône absolue des rockers britanniques ». Tout le monde n’est pas seulement beau et gentil mais aussi fantastique, talentueux et génial. Un débordement de louanges fatigantes pour le regard critique que je porte sur ce groupe dont je ne suis pas fan. Il est donc probable que ceux-ci, désireux de lire une biographie détaillée de l’artiste, y trouveront leur compte. D’analyse journalistique et musicale, l’auteur n’en fait aucune et s’arrête donc à détailler succinctement la biographie des groupes et artistes que les musiciens reconnaissent comme influence sans jamais user de ses propres connaissances musicales.
Clair et facile à lire, cette biographie se veut détaillée et complète et n’use d’aucun effet de style. Une décision un peu surprenante puisque l’auteur a déjà écrit un roman et aurait pu démontrer ses prouesses littéraires à quelques occasions. Or, en dehors de la première page servant de description à la ville d’enfance de Brian Molko, l’auteur use d’un style dénudé d’effets de style et riche en adjectifs dithyrambiques pour raconter l’existence de Placebo. Comme si le groupe devait être adoré sans jamais questionner chacun de ses faits et gestes. Des défauts qui plairont peut-être aux fans passionnés comme ceux dont la foi enthousiaste sert de conclusion approprié à cet ouvrage.

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *