Immortal – All Shall Fall

3 Commentaires      1 127
Style: black metalAnnee de sortie: 2009Label: Nuclear Blast

On attend toujours trop d’un groupe absent pendant de nombreuses années d’abstinence discographique. Il n’est donc pas étonnant que l’on soit généralement fort déçu de ce retour aux affaires dans lequel les années d’attentes ont pu logiquement accroître l’exigence que nous placions dans le dit événement. Naïvement, on croit qu’un artiste ayant tiré sa révérence sur un faux pas ou durant une période où il avait déçu ses adeptes va nous faire un retour en grâce digne de ce nom. Alors imaginez l’expectative que provoque ce nouvel album d’Immortal qui, lui, était parti trop brutalement, en pleine heure de gloire, après un Sons of Northern Darkness de haute tenue. Abbath avait bien signé son retour aux affaires avec l’album d’I, Between Two Worlds, projet plus foncièrement heavy metal, petit amuse-bouche ne comblant pas pleinement les attentes que suscitait le retour du bonhomme sous la bannière d’Immortal.

On retrouve sur All Shall Fall un espèce de mix des acquis des 3 derniers albums des Norvégiens ainsi que de ceux du projet I, soit toujours un black metal aux entournures heavy/thrash avec la voix grinçante d’Abbath et la production typique de Tägtgren dans la droite lignée de celle de S.O.N.D. Les intros et breaks atmosphériques sont bien sûr présents (« All Shall Fall », « Norden on Fire »). Le morceau plus sombre et violent, clin d’oeil au Immortal de Pure Holocaust, ne manque pas à l’appel (« Hordes of War »). Le riff extrêmement accrocheur assez thrash metal est aussi de la partie (« Arctic Swarm »). Quant au morceau épique au tempo plus lent à la « Beyond the North Waves » destiné à clore l’aventure (« Unearthly Kingdom »), il est parfaitement en place. Tout est donc réuni pour ne déstabiliser d’aucune façon les fans du trio nordique.

Tout est bien qui finit bien, Immortal regagne son trône et All Shall Fall est accueilli à bras ouverts. Oui mais, même s’il est plutôt bon cet album, voir même très bon, le problème est qu’il sort 7 ans après un Sons of Northern Darkness qui lui était bien meilleur, alors forcément ça déçoit un peu. Les adeptes du Immortal plus épique apparu avec At The Heart of Winter et prolongé sur les deux albums suivants seront en terrain connu. Etait-ce si étonnant que cela après tout ? Qu’espérait-on au final ? Qu’Immortal fasse un retour en arrière à l’époque brutale de Pure Holocaust et/ou Battles in the North ? Il n’y a bien que quelques hurluberlus n’ayant jamais adhéré au style plus mélodique des derniers albums pour espérer encore ce genre de chose. Que le groupe fasse preuve d’une évolution plus franche et radicale, une nouvelle mue en somme, comme celle que fut At The Heart of Winter en son temps ? Après tout, ça aurait été la moindre des choses après 7 années d’absence des bacs à disque. D’ailleurs, si ce All Shall Fall était sorti 2 ans après S.O.N.D., on y aurait peut-être trouvé moins à redire. Mais j’en viens à me demander si le split en 2003 n’était pas aussi, outre une lassitude, un aveu d’impuissance à proposer quelque chose de neuf à ses auditeurs, à se surpasser en somme. Et si At The Heart of Winter et son prolongement Sons of Northern Darkness n’avaient-ils pas finalement montré les limites des Fils de Blashyrkh ? Et si ce retour d’Immortal, matérialisé enfin par ce All Shall Fall, représentait en fin de compte cette acceptation de ces limites ?

  1. all shall fall
  2. the rise of darkness
  3. hordes to war
  4. norden on fire
  5. arctic swarm
  6. mount north
  7. unearthly kingdom
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. AlCheMist says:

    Bonne conclusion et bon album. Un Immortal (teinté de I effectivement) égal à lui-même qui déroule sans surprise son univers. Pas un retour fracassant, je note aussi que les soli sont toujours inutiles et brouillons. Mais l’essentiel est là avec une petite surprise sur « All shall fall » : la tentative de chant mélodique d’Abbath sur le final. Nette préférence pour le très bon « Mount north ».

  2. Monster says:

    Ah ben au niveau solos de gratte j’ai au contraire trouvé Abbath en pleine forme.

  3. Uter says:

    Encore une reformation inutile, un pétard mouillé cet album :-(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *