Bilan 2009 hororo

Pas de commentaires      1 139

France

Sans hésitation la première sortie de HKY. Le monstre parisien promet beaucoup et offre encore plus enconcert.  Dans le même rayon je noteraisaussi Warsaw Was Raw dont l’album àvenir devrait exploser plus d’un tympan. Coup de cœur aussi Electromeca dont le mélange breakcore / dub step démembre les deux genres. Enfin, Drastus investit le territoire de Deathspell Omega avec autant de talentmême si l’identité n’est pas encore totalement là.

Concerts

Darkspace au Black Metal is Rising
Anaal Nathrakh au Brutal Assault
Ulver au Queen Elisabeth Hall
Dj Krush à la Maroquinerie
SunnO))) à Villette Sonique
Have Heart à l’Underworld
Master Musicians of Bukkake auCorsica Studio
The Dillinger Escape Plan au FuriaSound Festival
Altar of Plagues au Klub
Burnt by the Sun au Fighting cocks

Futur

En dehors des suspects usuels, je m’attends surtout à approfondir mes connaissances en rap, jazz et en musiques électroniques en 2010.

Révélations

Je commencerais avec Bong-Ra et les musiciens du Kilimanjaro DarkjazzEnsemble et du Mount Fuji DomjazzEnsemble dont la musique m’aura suivit durant toute l’année.  Niveau découverte je me dois de mentionner Quicksand pour qui se fut le coup decœur immédiat. Année aussi marqué par les disques de Gnaw their Tongues, De MagiaVeterum et Master Musicians ofBukkake, Doomriders et la fin enbeauté de Burnt by the Sun.

Déceptions

Un dernier album de MunicipalWaste en dessous de la moyenne, le regret de voir partir Burnt by the Sun, une mauvaiseexpérience de Battles en concert.Pas grand-chose donc.

Culture

Découvertes  cinématographiques
La trilogie Pusher de Michael Winding Rfn
L’anti Tarantino filmé dans la crasse et la violence.J’attends maintenant de voir Bronson et Valhala rising.
Un prophète deJacques Audiart
Facilement un des meilleurs films français que j’ai vu cesdix dernières années avec 13 Tzaméti.
The Chaser de NaHong-jin
La synthèse du cinéma américain et japonais dans un thrillerhaletant. La carrière du réalisateur s’annonce plus que prometteuse.
Vital de ShinyaTsukamoto
Redouté mais apprécié pour toute sa beauté, un chef d’œuvrede poésie et de philosophie.
Election 1 & 2 deJonnie To
Toute la violence et le vice des triades chinoises dans undiptyque à l’intrigue politique prenante et étouffante.
Primer de ShaneCarruth
Méconnu et digne d’être applaudit de tous, un miracle descience fiction en un peu plus d’une heure et dix minutes seulement.

Albums de l’année

HecqSteeltongued
Révélation electro in extremis pour la fin d’année mais révélateur majeur pour 2010.


IsisWavering Radiant
Décrié par les anciens fans, Isis se métamorphose et quitte le post hardcore pour un mélange post rock, metal et prog qui lui sied tout autant


Agoraphobic NosebleedAgorapocalypse
La grosse sulfateuse grind se joint à des cordes vocales féminines pour une destruction encore plus massive de tout au nom de rien.


DoomBorn Like this
Le super vilain masqué du rap se fait attendre mais ne fait pas de promesse qu’il ne peut pas tenir. Un nouveau classique en attendant le prochain.


Altar of PlaguesWhite Tomb
La révélation black metal de l’année destiné à rentrer au panthéon des démarrages en trombe avec un album dense et abouti.

Sunno)))Monolith & Dimensions
Le duo invite et se réinvente au gré des morceaux tout en conservant la même noirceur primordiale de leurs débuts.

CageDepart From Me
Le rap croise le punk, l’electro et la pop pour une métamorphose réussit d’un homme qui ne croyait pratiquement plus en lui-même.


CoalesceOx
Le retour de l’année avec en prime un EP où rien ne vient contredire la force et l’inventivité de ces ainés.


BlakrocBlakroc
Le duo Black Keys / Pete Rock comble le fossé rap et rock avec plus de brio que les centaines de groupes qui s’y sont essayés.


Venetian SnaresFilth
Chaque année son disque de Venetian Snares. Une seule thématique : sexe, sexe, sexe. A l’année prochaine pour un autre disque d’Aaron Funke au même endroit !


Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *