A Very Old Ghost Behind The Farm – Bareste

Pas de commentaires      596
Style: sludge / doomAnnee de sortie: 2009Label: Autoproduction

Joué par un musicien sans barbe (depuis rejoint par des compagnons tout aussi imberbes) venu des Midi-Pyrénées, A Very Old Ghost Behind the Farm joue une musique de barbu, ou à défaut de poil, de chevelu. Entre sludge et doom, cette musique est donc un produit d’importation pourtant bien efficace et savamment influencée pour que la provenance géographique des musiciens en devienne minime. Seules quelques lignes de chant trahissent l’origine franchouillarde du compositeur/interprète.

Plus proche de Cathedral que d’EyeHateGod, les riffs sont toutefois clairement sludge, tout comme la voix criarde. Efficace et mélodique, le son d’AVOGBF se décale toutefois du son crasseux du bayou et crée le compromis en se rapprochant du son doom de la bande à Lee Dorian. De même, le tempo est aussi beaucoup plus rapide qu’un groupe de sludge classique. « Bareste » n’est donc pas un album écrasant mais rock and roll et c’est là que le bât blesse.

Déservi par le jeu d’un batteur absent mais brillamment programmé, l’excellent groove maintenu tout du long empêche les riffs d’instaurer une atmosphère propre au genre que les riffs revendiquent. AVOBF se retrouve donc perdu entre deux eaux, ni trop l’un, ni trop l’autre. Compromis efficace mais pas assez pour vraiment faire ressortir toutes ses particularités.

Le morceau « Dead horse » est d’ailleurs le meilleur du disque puisque le rythme se ralentit alors et la ligne de chant devient plus lancinante et appropriée. L’émotion se fait un peu plus présente. Ca sent le sapin. Le projet se trouve puis repart dans un domaine où il n’excelle ni échoue, ce qui est bien dommage. Bareste montre du potentiel du bout du genou sans dévoiler la jambe ou le reste. On aura peut-être droit au strip tease complet sur le prochain album avec l’ajout d’un autre guitariste et peut-être ausi d’un batteur; si un intéressé approprié répond à l’annonce. Espoir?

  1. phora
  2. a possessed man
  3. wheelofsatan
  4. cross the skull river
  5. the doctor’s dead
  6. dead horse
  7. medium
  8. bareste
  9. as million rats

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *