Felt – Felt 3: a Tribute to Rosie Perez

Pas de commentaires      726
Style: rapAnnee de sortie: 2009Label: Rhymesayers

Réunis encore une fois autour du projet Felt, Slug (Atmosphere) et Murs (Living Legends) viennent chercher Aesop Rock pour leur composer une bande son sur laquelle rapper en l’honneur de l’actrice Rosie Perez (Do the right thing …). Choisie tout simplement car elle plait tout autant à Murs qu’à Slug, elle ne trouve donc sa place que sur la couverture et dans le cœur des deux MCs pour motiver la création de ce nouveau disque.

Le fleuron de ce que l’on appelait la scène back pack au début des années 2000 se réunit après des années sur les routes et dans les studios pour partager leur expérience. Chacun ayant sa touche personnelle mais un style et une attitude commune, ce nouveau volet de Felt est une rencontre musicale de vieux amis venus créer un album comme d’autres partagent une partie de foot pour consacrer les années de complicité. Jeremy Fish, artiste et compère de Aesop Rock (auteur du visuel de None shall pass) pose même sur « Cake », skit inutile mais amusant.

Dénuées de références nostalgiques, les 21 plages (dont 4 skits) forment un état des lieux où deux MCs aguerris dans l’art de raconter des histoires posent sur les compositions d’un beat maker plutôt habitué à créer pour sa consommation personnelle. Il ne faut donc pas s’étonner de retrouver sur ce troisième volet des couleurs de None Shall Pass, dernier album de Aesop Rock. Celles-ci sont pourtant beaucoup plus taillées pour les concerts (« Protagonists », »Revisiting the styleetron ») que les tranches de vie des albums d’Ian Bavitz. Celui-ci s’approprie donc le style d’Atmosphere des débuts avec assez de succès et fait de cette virée en bagnole un voyage aux paysages familier.

De retour dans une ville inconnue, Felt troisième du nom ne surprend ni ne déçoit. Ainsi, sur dix-sept plages, les beats, les histoires et les instrus évitent la répétition avec des touches parfois romantiques (« G.I. Josephine », « Ghost dance delux »), amères (« Deathmurdermayhem ») ou dansantes (« Bass for your truck », « Paul Reubens »). Des sources d’inspiration déjà explorées par chacun des MC mais inépuisables grâce à l’expérience acquise au fil des disques, autant dans les paroles que dans les compositions.

Le back-pack n’est peut-être plus l’avenir du rap mais ses représentants continuent de produire des disques agréables et d’éviter l’anachronisme. Un disque pour les fans. Un disque pour se faire plaisir. Une nouvelle occasion pour chacun de prouver que leur talent ne se limite pas à leurs univers respectifs.

  1. protagonists
  2. felt chewed up
  3. get cake
  4. bass for your truck
  5. like you
  6. permanent standby
  7. kevin spacey
  8. ghost dance delux
  9. revisiting the styleetron
  10. whaleface
  11. glory burning
  12. henrietta longbottom
  13. she sonnet
  14. felt good
  15. deathmurdermayhem
  16. the prize
  17. g.i. josephine
  18. the clap
  19. we have you surrounded
  20. give it up
  21. paul reubens

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *