Dark Tranquillity – We Are the Void

2 Commentaires      1 237
Style: death mélodique suédoisAnnee de sortie: 2010Label: Century Media

Pour être honnête, je m’étais plutôt désintéressé de Dark Tranquillity après un Character sympathique mais bien prévisible… Impossible de donner mon avis sur Fiction, le précédent album des suédois dont je n’ai toujours pas à ce jour écouté la moindre note. Rien ne me prédestinait donc à écouter et chroniquer ce nouvel album. C’est pourtant par une nuit d’insomnie et de désœuvrement, que je me suis retrouvé à tenter une écoute de We are the Void sans en attendre quoi que ce soit, prêt à arrêter l’expérience au premier bâillement dont j’étais sûr qu’il ne mettrait pas longtemps à survenir.

Quelle douce claque mes amis… Dès le premier titre, me voilà scotché à mon casque, incapable de stopper l’écoute, demandeur d’en entendre davantage, titre après titre, pour confirmer cette première impression positive et cet enthousiasme inattendu.
La suite confirmera complètement cette impression, ce 9ème album des suédois en 20 ans de carrière témoignant d’une santé remarquable. L’alchimie du groupe semble au plus haut, avec des moments de bravoure qui se succèdent les uns après les autres (« Shadow in our Blood », « The Fatalist », juste énorme, « In My Absence », « Her Silent Language »).
Que ce soit vocalement, avec un Mickael Stanne au top tant dans les voix rapeuses caractéristiques, que dans les rares passages en voix claire (« Her Silent Language », « Iridium »), ou musicalement avec des riffs classiques mais irrésistibles, des mélodies de clavier ensorcelantes, tout est ici quasiment parfait de la première à la dernière note.

On pourrait bien sûr pester sur le manque de renouveau dans la musique de Dark Tranquillity, mais en tant que précurseurs et géniteurs d’un style, ils ont la chance d’avoir la légitimité pour se permettre de maintenir le cap tout en enrichissant subtilement leur formule (cette délicieuse ambiance quasi gothique sur le superbe « Arkhangelsk ») par ailleurs parfaitement rôdée.

Je suis le premier à m’étonner de mon propre enthousiasme, mais réellement We are the Void est un album superbe, beaucoup plus que cette ignoble pochette peut le laisser penser de prime abord.
Voilà donc une chronique absolument pas préméditée et un album qui risque fort de se retrouver l’air de rien dans le top de fin d’année. Si une petite fringale de melodeath vous prend une de ces nuits, pensez-y vous pourriez être agréablement surpris vous aussi…

Tracklist :

  1. shadow in our blood
  2. dream oblivion
  3. the fatalist
  4. in my absence
  5. the grandest accusation
  6. at the point of ignition
  7. her silent language
  8. arkhangelsk
  9. i am the void
  10. surface the infinite
  11. iridium
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 901 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. SagresMetal says:

    Après la déception des derniers albums, je ne pensais pas réecouter un nv album de DT… mais avec ta chro je me sens obligé de tester cet album. J’espere que c’est pas de la publicité mensongere ;)

  2. shadow says:

    C’est du hip hop death mélodique suédois, alors ce nouvel album?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *