Extra Life – Made Flesh

4 Commentaires      960
Style: indie/noise rock médiévalisantAnnee de sortie: 2010Label: LOAF Recordings / African Tape

Malgré un premier album correct et un concert encourageant, Extra Life n’est pas un groupe qui m’avait marqué, bien que leur musique, mélange entre chant aux harmoniques médiévales, post-punk et riffs alambiqués avait tout pour me plaire. Pourtant, les chansons pêchaient au niveau de leurs construction et le tout était assez inégal, traduisant un groupe pas encore tout à fait maître de leur style si particulier.

Dès la première écoute de l’album, on se rend compte que Made Flesh est une toute autre histoire. Les New Yorkais ont travaillé leurs compos et ça se sent tout de suite, les mélodies s’entremêlent avec grâce alors que les multiples couches de synthés, de guitares, de percussions, et d’instruments à cordes mènent une joute sans merci. Malgré ce travail sur l’efficacité, leur musique est toujours aussi complexe, riche, voire même, j’ose le terme, chargée, ce qui pourra en faire fuir quelques-uns mais en captivera beaucoup. En effet, la patte de Colin Martson (Behold the Arctopus, Dysrythmia) aura permis au groupe de se doter d’un son de basse monstrueux qui dirige une masse sonore impressionnante et passionnante.

Au niveau des influences, le groupe ne s’est toujours pas décidé à faire le tri et propose SA vision de la vague indus/néo-folk, permettant ainsi de faire évoluer une mayonnaise qui commençait sévèrement à se gâter, ce qui est assez rare dans le domaine pour être noté.

Avec cet album, Extra-Life enfante d’un monstre vrombissant comme on a peu souvent la chance d’en rencontrer. L’originalité du groupe mérite déjà le détour, mais l’effort de composition permet de donner une nouvelle ampleur à leur musique. Une preuve ? Jetez une oreille sur « The Ladder », véritable réussite mélodique où le talent transparait à tout instant.

  1. voluptuous life
  2. the ladder
  3. made fleh
  4. one of your whores
  5. easter
  6. black hoodie
  7. head shrinker
  8. the body is true
Up Next

Groupes cités dans la chronique

4 Commentaires

  1. Etienne says:

    Découvert il y a un an avec le précédent album, et vu en live à Nantes à peu près à la même période, je m’étais pris une énorme claque!
    L’extrait disponible sur leur myspace donne vraiment envie! Le son est en effet assez énorme!

  2. Faya says:

    Découvert ici et avec Noise, plutot interessant comme cocktail en effet. Il y a quelque chose de Kayo Dot en beaucoup plus nerveux et compact.

  3. craipo says:

    Enorme confirmation. On pourrait enfiler les influs et jouer au jeu des comparaisons ou des étiquettes pendant des heures mais le plus simple est très probablement d’écouter, d’encaisser, d’y revenir et d’en conclure qu’Extra Life unique et bien plus qu’un concept fumeux. Par les temps qui courent, ça change. Gros coup de coeur sur The body is true, Head Shrinker et Made Flesh.

  4. cyrod says:

    extraordinaire album !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *