Rise And Fall – Our Circle Is Vicious

rise and fall - our circle

D’abord considéré comme un rejeton belge d’Integrity, Rise & Fall s’est ensuite trempé dans le sludge pour en ressortir plus gras et plus lourd qu’avant. Plus personnel aussi. L’énergie propre au hardcore était toujours là mais les riffs étaient autrement plus gras. En quatre ans ils auront eu le temps d’user ces chansons aux quatre coins du monde et d’affiner encore plus leur identité.

Convertir, toujours convertir. Faire tourner le nom de Rise and Fall. Devenir une des références du hardcore belge. Pas de casquettes new era ou d’écarteurs. Le Rise and Fall de 2009 fait toujours table à part et rajoute un peu de post à son hardcore sans pourtant approcher de trop près ce maudit genre qui a récemment vu passer tant de copieurs.

« In Circles » fut l’un des premiers titres que purent entendre en live les fans lors de la tournée d’adieu d’Have Heart pour qui ils ouvrirent. Attentive, la fosse ne bougeait pas et écoutait. Toujours à l’arraché, les cordes se tendent et se remplissent de rancoeur pour déverser le même malaise envers cet extérieur qui déchire toujours autant l’intérieur de notre être. Le morceau s’achève et les mains applaudissent. Pas par courtoisie mais pour remercier d’un nouveau titre et d’une nouvelle orientation. « In circles » (où le nom d’AmenRa vient à l’esprit) et « To the bottom » sont deux des titres les plus lents mais pas des moins intenses. Rise and Fall ne laisse pas tomber l’agression, elle s’exprime simplement différemment.

Plus abouti qu’Into oblivion, intense jusqu’à s’essouffler en moins de trente minutes ; Our circle is vicious accomplit tout ce que promettait son prédécesseur pour une expérience complète où chaque titre propulse le suivant. Le sludge est bien plus digéré, l’agression mieux déversée, plus dynamique qu’auparavant. On ne fonce plus tête baissée et on laisse donc une part de sa culture hardcore de côté pour former un son au croisement de tout que l’on ne peut plus appeler que Rise and Fall. Chaque respiration permet de repartir encore plus loin. Des respirations en forme de coups de poing. Des éclats de caisse claire comme des coups de poignards. Prise de risque et vitalité sans faire de compromis sur son identité. Our circle is vicious est plus poignant, plus humain et plus touchant. Un disque vrai.

  1. soul slayer
  2. built on graves
  3. harm’s way
  4. it’s a long way down
  5. to the bottom
  6. in circles
  7. het oog van de storm
  8. stillborn
  9. a present tense
  10. knowing
TAGS : , ,
GROUPES:
STYLE: ,

A PROPOS DE hororo

hororo Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • bbng-iiiAER | 25 octobre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Encore des protégés du dieu Gilles Peterson, BBNG c'est la nouvelle vague jazz ayant digéré la pop/le r&amp;B/ l'electro et le hip hop. On pourrait ajouter les australiens de Hiatus Kayote, Snarky Puppy (dans le style plus big bang) et les petits chouchous de Quincy Jones "Dirty Loops"…tout ça sous l'oeil des grands frè...
  • lonely the brave-the days warAER | 25 octobre 2014
    Lonely the Brave – The Day’s War
    Première partie de Deftones l'an dernier au zénith de Paris et une bonne partie du public s'en foutait alors que ce groupe sonne plutôt bien, il me fait penser à cette vague de groupe des années 2000 un post- hardcore et rock comme Hundred Reasons et Hell is for Heroes, je suis d'accord sur la voix entre Cold et Vedder (san...
  • slipknot-the-gray-chapter-newDrugzath | 21 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Enfin une tres bonne chronique sur cet album ,pas comme chez nos compères de VS Webzine ;--) .Je te rejoints en tout point sur ce que tu a mentionné .Pour ma part un bon album qui se lasse pas au fil des écoutes .
  • slipknot-the-gray-chapter-newkrakoukass | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci pour ton commentaire. ;) Loin de moi l'idée de proclamer que quiconque n'aime pas cet album est un abruti obtus (les personnes visées sont plutôt les couillons qui n'ont jamais aimé Slipknot -pour des raisons souvent basées sur des préjugés ou une haine du so called Nu Metal- et ont toujours craché sur le groupe, ...
  • slipknot-the-gray-chapter-newMths | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci de bien faire comprendre que quiconque n'aime pas cet album est un "rageux bas du front", ça fait toujours plaisir. Et si ce n'est pas le message que tu voulais faire passer, je t'invite cordialement à retravailler le début de ta chronique... Je trouve que, dans les titres qui ont été balancés sur le Web, il y a q...
  • fartbarf-dirtypowerRémi | 19 octobre 2014
    Fartbarf – Dirty Power
    masques, vocoder et Lap dance? merci au revoir.
  • occultation - silence in the ancestral houseIkea | 15 octobre 2014
    Occultation – Silence in the Ancestral House
    Sans aller jusqu'au coup de cœur, un très bon album. Tout à fait d'accord sur l'ambiance, très réussie, renvoyant aux films d'Argento, Fulci et consorts. Quant au côté Ghost... Il est présent mais Occultation est tellement plus raffiné, insidieux, que j'ai tendance à le mettre à-part. Clairement, un groupe qui montre ...
  • krieg-transientdarkantisthene | 13 octobre 2014
    Krieg – Transient
    très belle sortie, je suis moins fan de la "2ème" partie de l'album mais ça reste très intéressant dans le style.