Fleshgod Apocalypse – Oracles

Pas de commentaires      1 397
Style: brutal death / classiqueAnnee de sortie: 2010Label: Willowtip Records

Italien, auréolé de petites touches baroques, Fleshgod Apocalypse se distingue de la production brutal death technique du type Unique Leader par la mélodie et leur provenance un peu originale. D’abord orienté death thrash quand il s’appelait encore Tyrannic Ethical Reconstruction, le quintet (formé notamment par un guitariste du groupe de brutal death romain, Hour of Penance, et l’ex bassiste de Prometheus Unbound, un groupe de death black du même coin) a ensuite pris la direction brutal death à la fois sèche rythmiquement et remplie de petites subtilités mélodiques, non limitées aux intrusions de parties orchestrales et de piano composées par le cinquième membre du groupe, Francesco Ferrini, ou d’une voix féminine (« In honour of reason »).

Cela ne les envoie pas dans la direction de la Norvège et de Dimmu Borgir mais apporte des respirations à des riffs à la Cannibal Corpse (du genre Bloodthirst) sous la forme de mélodies bien intégrées. Le metal a toujours eu des aspirations classiques et Oracles n’a donc rien de surprenant si ce n’est de réussir à intégrer cette influence dans un musique bien plus sèche et violente que la plupart des expérimentations dans le genre.

Bien moins original que d’autres groupes du label Willowtip (Rune, Ulcerate, Odious Mortem) par des structures et des riffs très classique dans le genre, Fleshgod Apocalypse le renouvelle pourtant par des mélodies bien intégrées dans un genre asphyxié par des aspirations « brutal » louables mais redondantes. Oracles se distingue donc tout en rentrant dans le moule. Ce n’est donc pas encore aujourd’hui que les amoureux de Mozart se mettront à faire des moulinets avec leurs cheveux mais les amateurs du genre s’y retrouveront sans problème.

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *