East of the Wall/The Postman Syndrome

East+of+the+Wall++2010

The Postman Syndrome et moi c’est une vieille histoire, l’interview que m’avais donné le groupe en 2004 était d’ailleurs une des premières publiées sur Eklektik, et leur album Terraforming, auto-production d’un groupe de potes de lycée du milieu des Etats-Unis qui, déjà grâce à internet, était parvenu jusqu’à moi fut un album important dans mon évolution musicale tant il correspondait à l’époque à une convergence d’influences que je partageais avec eux, et est encore un de mes albums phares. Le groupe n’a malheureusement ni connu un grand succès ni vraiment perduré, se séparant puis passant par plusieurs phases, ses musiciens sous diverses formations créèrent plusieurs groupes (Day Without Dawn, Biclops, East of the Wall). En 2010, Biclops et East of the Wall finirent par se retrouver avec les mêmes membres et ceux-ci se sont donc logiquement recentrés sur un seul patronyme, ce dernier, fort d’une signature chez Translation Lost et un album, Ressentiment (qui a en fait été enregistré par la formation Biclops en 2009). En parallèle, des démos de titres de The Postman Syndrome de l’époque ont été remixés et réunis dans un 2ème album posthume, God Relieve Our Grief: A Mausoleum Of Stillborn Demos. 2 albums plus que valables. L’occasion de poser quelques questions à l’un des guitaristes du groupe.

En gros, voici leur discographie :
The Postman Syndrome – Terraforming (2002 – Now or Never Records)
East of the Wall – EP (2006 – Forgotten Empire Records)
Day Without Dawn – EP (2006 – Forgotten Empire Records)
East of the Wall – Farmer’s Almanac (2008 – Forgotten Empire Records)
Day Without Dawn – Understanding Consequences (2008 – Forgotten Empire Records)
The Postman Syndrome – God Relieve Our Grief: A Mausoleum Of Stillborn Demos (2010 – Autoproduction)
East of the Wall – Ressentiment (2010 – Translation Lost)

Et les membres actuels de East of the Wall :
Brett Bamberger – basse, cris
Matt Lupo – guitar, chant clair
Kevin Conway – guitare, chant clair
Chris Alfano – guitare, cris
Seth Rheam – drums

Click here for the original english version.

Peux-tu te présenter et indiquer quel est ton rôle dans East of the Wall et dans l’histoire des groupes qui l’ont précédé?

Mon nom est Chris, je joue de la guitare et m’occupe des voix (surtout les plus criées, mais un peu de chœurs chantés également) dans The Postman Syndrome, Day Without Dawn, Biclops, et East of the Wall. Cependant je n’étais pas un membre de East of the Wall jusqu’à ce que le groupe fusionne avec Biclops. Donc, cela signifie que je ne joue pas sur Farmer’s Almanac ou les deux EPs, mais en fait je me suis occupé de l’enregistrement des 2 EPs. Je pourrais sans doute compliquer les choses avec plus de précisions, mais je crois que je vais en rester là.

Sur The Postman Syndrome et God Relieve Our Grief: A Mausoleum Of Stillborn Demos

Cet album sonne de façon solide et cohérente dans son ensemble, mais comme son titre l’indique, il est censé être un tas de vieilles démos dont on peut supposer qu’elles n’ont pas été enregistrées en même temps. Pouvez-vous décrire quand les chansons ont été enregistrées et le travail en studio complémentaire que vous leur avez récemment apporté?

Toutes ces chansons ont été enregistrées entre 2003-2005. La plupart d’entre elles n’ont pas été fortement remaniées. Environ un tiers sont des enregistrements originaux, et n’ont même pas été remixées (« Heads Below », « Water Signs », « Gut », « Sent », « Beards Mahoney », et « Segue »). Pedovile a été remixée, mais sans changement drastique.

Mike, le batteur original de The Postman Syndrome avait enregistré les parties de batterie de « Be Fruitless and Vanish » et « Order Of Levin », il a quitté le groupe en 2004 juste après cet enregistrement, mais a ensuite intégré le premier line-up de East of the Wall. Son jeu était solide mais l’enregistrement était mauvais, donc il les a réenregistrées en 2008 quand il était encore dans East of the Wall… en fait en 2007 peut-être. Je ne me souviens plus. Il est évident qu’on a aussi remixé ces morceaux puisqu’il y avait de nouvelles pistes de batterie, mais aucun autre changement radical n’a été fait.

Beaucoup de ces démos originales flottaient sur Internet depuis un certain temps, mais il y a deux chansons dont presque personne n’avait entendu parler, « It’s A Burden, I Know » et « Consequence Of Cowardice ». Ce sont deux chansons que nous avons écrites après le départ de Mike, quand Seth l’a remplacé à la batterie. Toutefois, quand nous avons terminé les enregistrements, Matt (guitare, voix) a également quitté le groupe. En conséquence, nous avons réduit le groupe à 4 membres et formé Day Without Dawn, et nous n’avons jamais donné suite à ces enregistrements. « It’s A Burden » était quasiment terminée : tous les instruments avaient été enregistrés, la voix de Jim également même si ce n’était pas supposé être des pistes finales, mais elles étaient assez bonnes pour être utilisées. Fin 2009 et début 2010 Matt et moi avons retravaillé l’ancien enregistrement et réenregsitré les parties vocales dont nous pouvions nous rappeler. Sur les passages où nous avions oublié les parties de voix originales, on a composé de nouvelles lignes de chant. Matt a également ajouté quelques harmonies à certains des chants de Jim, parce que nous étions à peu près sûr que Jim avait eu l’intention d’en enregistrer.

« Consequence Of Cowardice » est d’autant plus inachevée. Le morceau a été entièrement écrit en 2005, lorsque le groupe s’est transformé en Day Without Dawn, mais nous n’avions pas d’enregistrement de voix, seulement un enregistrement instrumental en répète et des pistes studio démos de la batterie, la basse et les guitares de Matt. Nous avons conservé la batterie d’origine et la basse mais réenregistré toutes les guitares. On ne se rappelait même plus comment les jouer, donc Matt et moi avons dû réapprendre nos parties, ainsi que celles de Jim en se basant sur l’enregistrement live en répète. Comme nous n’avions pas l’enregistrement de la voix originale, et pratiquement aucun souvenir, nous avons simplement décidé d’écrire de nouvelles voix. Nous avions très peu de temps pour enregistrer les voix, East of the Wall était sur le point de partir en tournée, nous avons donc demandé à nos bons amis Greg Kuter et Joe Pfeiffer de Zombie Club America d’écrire et enregistrer les parties vocales pour nous. Ils sont tous deux des chanteurs incroyables, et nous avons pensé que le style de leurs voix aurait été plus dans l’esprit de quelque chose que Jim aurait écrit, car c’est lui qui chantait sur la compo originale et Matt a une voix très différente . En fin de compte je suis content de cette décision puisque Joe et Greg ont fait un travail incroyable. Pourtant, je suis extrêmement curieux d’entendre la voix originale, je n’ai vraiment presque aucun souvenir de ce à quoi elle ressemblait, nous avons seulement joué live une fois ce morceau, peut-être que quelqu’un l’a filmé.

Quand je vous ai interviewé en 2004, vous m’aviez donné une liste  de chansons en cours de préparation, qui sont finalement parvenues jusqu’à cet album. Qu’en est-il du morceau Day Without Dawn?

Cette chanson a été renommée « After The Banquet » puisque nous avons utilisé le nom Day Without Dawn comme nom pour notre nouveau groupe après le départ de Matt. C’était le seul morceau de The Postman Syndrome qu’on a gardé pour le nouveau groupe, donc nous nommer ainsi paraissait approprié. Il y avait à l’origine 3 parties de chant, mais comme nous n’étions plus que 2 chanteurs dans Day Without Dawn, nous n’avons gardé que les deux dernières parties sur Understanding Consequences. Ca semblait superflu de le mettre à nouveau sur « God Relieve Our Grief » , mais nous avons inclus le morceau original sur le disque bonus qui a été envoyé à tous ceux qui ont précommandé l’album.

Comment avez-vous sorti cet album, en avez-vous organisé la sortie vous-même?

Ouais, il a été entièrement auto-produit. Je regrette actuellement de ne pas pouvoir le commercialiser ou l’envoyer pour des chroniques mais je sais qu’il n’y a pas une armée de fans de The Postman Syndrome même si je soupçonne que beaucoup de vieux fans du groupe ne sont même pas conscients du fait que nous avons publié une suite à Terraforming. Cette sortie furtive est principalement attribuable à un manque de temps et d’argent. On n’avait même pas les fonds pour le pressage, d’où la précommande.

A propos de East of the Wall

Peut-être que c’est parce que c’est un vieux fan qui parle, mais pour moi Ressentiment sonne beaucoup plus comme du The Postman Syndrome que du East of the Wall, d’abord il y a la présence de voix, les tempo sont plus rapides et le sentiment général moins « post-rock » . Pourquoi avoir gardé le nom East of the Wall et pas repris votre nom d’origine?

Eh bien, ça aurait rendu les choses encore plus compliquées. East of the Wall était notre groupe actif à l’époque, donc on est resté dessus. Le prochain album peut sembler très différent des précédents, mais au moins maintenant les gens peuvent simplement associer le nom du groupe avec ce groupe particulier de musiciens, qu’elle que soit la musique que nous décidons de faire.

Je pense que vous aviez eu un énorme potentiel au moment de Terraforming, mais tu te rends compte que c’était une sorte de gâchis de voir The Postman Syndrome splitter juste à ce moment et vous empêchant ainsi d’obtenir un peu plus de reconnaissance par la suite?

Ce n’était pas quelque chose qu’on pouvait influencer. Nous avons perdu notre label, Now Or Never, parce qu’ils ont cessé leurs activités. Ils ont vendu leur panel de groupes à Century Media, mais ceux-ci après avoir entendu les démos de notre prochain album ont décidé qu’ils ne voulaient pas le sortir. On a essayé de le proposer à d’autres labels pendant un certain temps, sans succès. Ensuite, deux de nos membres ont quitté le groupe, et nous avons décidé de mettre l’accent sur un son différent qui met en lumière les points forts des membres actuels. C’est pourquoi nous sommes passés de The Postman Syndrome à Day Without Dawn.

Que diriez-vous sont les principales différences entre East of the Wall et The Postman Syndrome en ce moment?

Eh bien, c’est difficile à dire parce que le son d’un groupe est toujours en évolution, ou du moins il devrait, à notre avis. Globalement, la musique du groupe est plus agressive, et un peu moins influencée par certaines des influences rock plus classique que nous avions à la fac. Mais une bonne partie de ce que nous jouons aurait pu facilement utilisées pour l’un de nos projets antérieurs. Cela fait partie de la raison pour laquelle nous avons décidé de cesser d’appeler toutes les nouvelles émanations avec un nouveau nom. A partir de maintenant c’est tout simplement East of the Wall, ce qui rend plus facile pour nous de partir dans n’importe quelle direction que nous choisirons sans avoir à y penser. Le prochain disque sera probablement un peu moins agressif que Ressentiment.

Nous avons tendance à réagir à nos albums précédents. Farmer’s Almanac est très mélodique et jazzy, et surtout comme Understanding Consequences est très mélancolique et apaisé, nous sentions que nous voulions faire un disque vraiment métal, et on est allé assez loin dans cette direction. Ainsi, même si Ressentiment a beaucoup de sections soft, dans l’ensemble il est en moyenne plus axé sur notre côté abrasif et dissonant, car c’est là que nos esprits étaient à l’époque. Nous avions traversé de nombreux changements de line-up, et subi beaucoup d’instabilité en terme de labels, et je suppose que nous voulions juste nous lancer dans un album qui botte le cul. Bien sûr, nous savions que c’est une manière très nerdy de botter des culs, mais voilà le résultat. Ressentiment est également porté un peu plus sur les guitares distordues parce que nous en étions encore à savoir comment nous allions placer nos voix. Je savais que je pouvais crier, mais ni Kevin ni moi n’avions jamais chanté auparavant dans un groupe en dehors des chœurs occasionnels. En fait, Kevin n’était même pas dans le groupe lorsque les premières chansons ont été écrites. Alors nous nous sommes concentrés sur notre côté métal parce que nous savions que nous pouvions couvrir ce style vocalement. Puis au cours de l’écriture de ces chansons nous avons progressé en chant mélodique, et nous avons appris tant de choses sur nos forces et nos faiblesses à ce niveau. Cela nous a donné beaucoup de bonnes perspectives sur la façon de s’y prendre pour aborder le prochain disque.

Qu’est-ce que le nouveau line-up de East of the Wall? Qui joue sur le disque et quand at-il enregistré?

C’est drôle, parce que le line-up qui existe maintenant n’est pas exactement la même que celui qui a enregistré Ressentiment. Mike, le batteur original de The Postman Syndrome et East of the Wall, nous a quitté une deuxième fois après Farmer’s Almanac. A ce point, Ressentiment était déjà enregistré, et le groupe qui a enregistré cet album était un projet parallèle avec la plupart des mêmes membres, Biclops. Alors, quand Mike est parti, nous avons fusionné les deux groupes. Maintenant nous avons trois guitares de nouveau, et le line-up est très semblable à celui de The Postman Syndrome à la fin. Matt ne joue pas sur Ressentiment à part pour quelques overdubs, puisque cet album a été enregistré pré-fusion, mais il sera sur le prochain album. Une grande partie de l’aspect mélodique de notre musique vient de lui. Nous avons la moitié d’un nouvel album de déjà écrit, et il se situe entre Farmer’s Almanac, Terraforming, et Ressentiment. Ceux qui trouveront Ressentiment trop abrasif seront peut-être heureux d’entendre la majeure partie de nos nouvelles compositions, mais au moins un nouveau morceau ne déparerait pas dans notre dernier enregistrement.

Ne vous ayant jamais vus sur scène, il m’est difficile de dire qui chante quoi. Donc il y avait 3 chanteurs différents dans The Postman Syndrome? Est-ce que ces voix sont aujourd’hui dans East of the Wall et qui gère le type de chant/cris?

Jim chantait la majeure partie des voix dans Postman et tout dans Day Without Dawn. Il n’est plus dans le groupe. Il a été remplacé par Kevin qui s’occupe de la majorité des voix mélodique sur Ressentiment. Matt chantait un tiers des voix mélodiques sur Terraformer et Grief, par exemple, il a chanté sur « Unfamiliar Ceiling » et les lignes « packing is waiting » dans « Hedgehog’s Dilemma ». En raison du fait que nous tournons à quatre sans Matt nous ne pouvons pas vraiment nous permettre d’avoir trop de sa voix sur le prochain album, car il serait étrange pour l’un d’entre nous d’avoir à chanter ses parties sur scène, mais nous espérons au moins utiliser sa voix dans certaines harmonies, textures. Il en est encore question. La plupart des cris dans tous ces groupes sont de moi, y compris sur Ressentiment, mais Brett notre bassiste en fait aussi sur ce dernier. Je me charge aussi de quelques lignes mélodiques sur cet album, par exemple, le « you were tied to the weight of this failure » au milieu de la Fool’s Errand, et la mélodie vocale finale de Fleshmaker, mais Kevin est certainement le e plus à l’aise en chant. Nous apprécions le fait de ne pas avoir de leader. Nous aimons avoir beaucoup de variété d’une chanson à l’autre pour essayer de faire en sorte que chaque morceau ait une personnalité distincte et le mélange des voix est l’un des moyens de s’y prendre.

Terraforming a un concept et des paroles élaborées, les différentes voix agissant souvent comme des dialogues ou comme si un personnage principal avait des pensées parasites. Est-ce que le nouvel album de East of the Wall a une approche similaire?

Cette approche a des résultats mitigés sur Terraforming. Malheureusement, si vos paroles sont assez vagues, personne ne remarque quand les métaphores se mélangent. Je suis fier de nombre de paroles de Terraforming, en particulier celles des chansons que nous avons écrites en dernier. Certaines de ces paroles ont été écrites alors que nous étions très jeunes, de 17 à 19 ans, et ça se voit. Je grince encore des dents quand je pense aux paroles niaises de Schizorabbit. Mais quelle que soit la qualité de chaque ligne, l’approche à plusieurs chanteurs permettait un peu de donner à chaque chanson une signification claire. Volume Fact est un exemple d’une chanson où Jim et moi sommes tout simplement en train de chanter deux choses complètement différentes qui ne sont que vaguement liées. La fin de Unfamiliar Ceiling vient également à l’esprit comme étant sans rapport avec tout ce qui l’a précédée.

Ressentiment est un peu moins trouble. Bien qu’il ya des moments où les paroles de Kevin et les miennes ne sont pas tout à fait sur la même longueur d’onde, dans l’ensemble chaque chanson a une intention nette. C’est encore quelque chose sur lequel je lutte, même quand je ne m’occupe que de quelques lignes sur une chanson. Quand un morceau dure plus de 9 minutes, c’est un véritable défi de maintenir un symbolisme cohérent ou narratif. J’ai cependant quelques bonnes idées pour le prochain disque. Dans un an ou deux, vous pourrez me faire savoir si j’ai réussi ou si je me suis encore plus planté.

Je pense que Translation Loss est un label parfait pour le groupe, que pensez-vous de leur roster, est-ce que vous écoutiez certains des groupes qu’ils ont signé avant même de considérer que ça pourrait être votre label?

Translation Loss est un label époustouflant. Rosetta, Battlefields, Mouth Of The Architect, Dysrhythmia, Intronaut, et American Heritage, sont des groupes que nous avons commencé à apprécier bien avant de commencer à travailler avec le label. Bien sûr, depuis la signature nous avons rencontré plusieurs groupes en tournée. God’s Revolver est un groupe de rock comme on n’en attendait plus. City Of Ships sont des potes et nous crevons d’envie de partir en tournée avec eux. Nous avons joué avec Struck By Lightning l’autre jour et ils nous ont blufflés. Je suis sûr que j’en oublie beaucoup d’autres. Ce label a un véritable arsenal de groupes talentueux.

Vous avez un son distinctif, des types de riffs et une façon de composer que nous pouvons suivre à partir du premier album de The Postman Syndrome. Y a t-il d’autres groupes que vous écoutez et dont vous jugez qu’ils adoptent un esprit similaire sur certains aspects? Je suppose que vous écoutez beaucoup de musique, y aurait-il quelques groupes que vous recommanderiez à quelqu’un qui aime votre musique? – Étrange question que je sais:)

Eh bien, nous sommes de plus en plus vieux maintenant: Seth, Matt et moi avons tous plus de 30 ans, alors nous sommes peut-être vieux croutons avec juste des influences différentes de certains des groupes les plus récents qui surgissent. Une grande partie de nos influences dans le métal et les genres hardcore sont des groupes qui ont commencé dans les années 1990, comme Rorschach, Converge, Kiss It Goodbye, Time’s Up, Human Remains, etc, et Matt, Kevin et moi-même avons grandi avec un régime fourni en thrash . Nous avons aussi des goûts assez éclectiques entre nous tous. Kevin écoute juste de tout. Son cerveau est une sauvegarde de Wikipedia pour l’histoire de la musique. Il connait certainement plus de vieux jazz que le reste d’entre nous, bien que Matt et Seth aient une certaine expérience de ce côté. Brett et Matt ont aussi grandi en écoutant beaucoup de hip hop old school.

Depuis que tu as commencé à jouer dans des groupes, penses-tu que les nouvelles technologies (équipement, enregistrement) t’aides de plus en plus à enregistrer et sortir de la musique plus rapidement?

Je ne sais pas si on peut dire plus rapidement. Nous passons aujourd’hui plus de temps à faire des démos que nous ne l’ayons jamais fait. Nous avons des démos alpha et beta. Nous enregistrons des riffs et nous les envoyons les uns aux autres. Nous nous enregistrons en conditions de répète, puis à nouveau en multipiste pour avoir une idée de la façon dont les morceaux sonneront au final. Je peux affirmer que l’enregistrement à bas prix a permis de sauver la scène musicale DIY. Les budgets d’enregistrement sont presque inexistants aujourd’hui. Il faut savoir comment utiliser ses oreilles, avec comme résultat beaucoup d’enregistrements maison qui sonnent horribles ou factices. Mais d’autre part certaines personnes qualifiées ont fait d’impressionnants albums avec vraiment à peu près rien. Se rendre dans un studio pro est toujours intéressant, ne serait-ce que pour la perspective extérieure, mais parfois c’est juste impossible financièrement. Je pourrais continuer pendant des pages sur la façon dont je pense que les enregistrements se sont améliorés avec cette tendance, et comment ils ont empiré d’autres façons, mais ce n’est pas une interview sur l’enregistrement donc je vais me retenir. Je dirai juste que c’est génial que tout le monde ait le potentiel de réaliser un produit professionnel avec toutes sortes de budgets, mais aussi que si j’entends encore un enregistrement , aux sonorités artificielles, trop numériques, aux amplis simulés, à la batterie triggée à mort de façon inhumaine, je vais commencer à menacer avec des hyperboles violentes.

Vous faites une tournée européenne prochainement, est-ce la première fois que vous venez en Europe?

Ouais, pas seulement notre première tournée, mais pour la plupart d’entre nous, notre première visite en Europe. Elle commence le 24 Septembre à Wiesbaden, en Allemagne, et se termine le 16 ou le 17 Octobre. Le parcours final n’est pas encore confirmé, mais beaucoup de dates sont déjà fixées. Toutes les dates que nous avons sont sur www.eastofthewall.com et d’autres seront répertoriées bientôt, alors vérifiez dessus ou sur notre page Facebook. Si j’essaie de taper sur mon clavier aussi fort que nous sommes excités par cette tournée, mes doigts vont finir ensanglantés.

Allez-vous jouer des chansons de toutes vos groupes ou à partir de East of the Wall seulement? Est-ce que vous imagineriez faire quelques concerts, et pourquoi pas une tournée, en tant que The Postman Syndrome et jouer des chansons des deux albums?

Juste d’East of the Wall. Nous avons essayé d’en jouer quelques unes de Postman mais ça ne l’a jamais vraiment fait, c’était come si on jouait des reprises. Certaines de ces chansons sont tellement anciennes, ont dix ans ou plus. Nous étions des gens différents quand on les a écrites, le chanteur principal n’est plus dans le groupe non plus. Ce ne serait pas leur rendre justice que de les jouer. Une fois de temps en temps, je veux dire vraiment, très, très rarement, nous avons joué un morceau comme une faveur pour un ami. Mais sur cette tournée et en général pour aller de l’avant, c’est du East of the Wall. Mais bon, ça fait déjà une bonne liste de chansons parmi lesquelles choisir. Outre les 2 albums, nous jouons des chansons du split avec Rosetta et Year of No Light, et nous joueront parfois de nouveaux morceaux non enregistrés.

Pour être précis, nous avons joué ensemble de chansons de The Postman Syndrome en mai pour la soirée de lancement de God Relieve Our Grief, mais c’était une occasion spéciale, et comme le concert était local, c’était surtout devant des amis et d’anciens vieux fans. Ce n’est pas tout à fait hors de question que nous puissions le faire à nouveau un jour, mais ce serait dans le coin de toutes façons, nous avons besoin de notre line-up à 5, avec Matt Lupo, pour les rendre bien. Mais réapprendre et répéter tous ces morceaux a représenté beaucoup de travail. Nous ne les avions plus jouées depuis plus de 5 ans. Ce n’est pas quelque chose que nous prévoyons de faire très souvent. Peut-être que je le ferais pour des chiottes en or massif ou une voiture fusée.

Je suppose que vous ne cessez jamais d’écrire, vous devez déjà être en train d’écrire une suite à Ressentiment? Avez-vous déjà une idée de l’orientation générale de la musique? Des instrumentaux encore? Des jams post-rock comme le East of the Wall des débuts?

Eh bien j’en ai déjà parlé ci-dessus. Jusqu’à présent, c’est un bon mélange. On va sûrement écrire plus de chansons qu’il n’en faut pour un album dont nous pourrons choisir lesquelles sortir, le danger est parfois d’avoir trop de variété et qu’un album manque d’une ossature avec une cohésion forte. Nous verrons. Nous ne voulons pas écrire le même album deux fois. Je préfère être critiqué pour avoir déçu de vieux fans que pour les avoir ennuyé en ressassant les mêmes gimmicks. Nous sommes très excités cependant. Ce sera notre première fois à écrire à cinq depuis The Postman Syndrome. Personnellement, je suis ravi d’écrire de la musique avec Matt de nouveau. J’étais sur Understanding Consequences et Ressentiment, et lui sur Farmer’s Almanac et le split EP, mais nous n’avons pas joué dans le même groupe depuis 2005. Matt joue avec Seth pour la première fois depuis 2005 aussi. C’est quelque chose que nous avons tous hâte de tenter. On a un line-up vraiment solide en ce moment: nous nous connaissons les uns les autres depuis toujours et tout le monde est vraiment concentré pour tirer le meilleur parti de chacun. Nous allons écrire de nouveau pour avoir terminé pour pouvoir enregistrer notre nouvel album à notre retour d’Europe, donc gardez nous dans vos sites favoris, nous aurons de la musique de disponible plus tôt que vous ne l’attendez.

A PROPOS DE jonben

jonben Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande.                           [http://jonben.jux.com] [http://jonben.bandcamp.com]

jonben a écrit 452 articles sur Eklektik.

2 commentaires

  1. On sent que le mec a envie d’en parler !

  2. La remarque sur God’s Revolver prouve (s’il en était besoin) qu’ils ont bon goût

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • slipknot-the-gray-chapter-newkrakoukass | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci pour ton commentaire. ;) Loin de moi l'idée de proclamer que quiconque n'aime pas cet album est un abruti obtus (les personnes visées sont plutôt les couillons qui n'ont jamais aimé Slipknot -pour des raisons souvent basées sur des préjugés ou une haine du so called Nu Metal- et ont toujours craché sur le groupe, ...
  • slipknot-the-gray-chapter-newMths | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci de bien faire comprendre que quiconque n'aime pas cet album est un "rageux bas du front", ça fait toujours plaisir. Et si ce n'est pas le message que tu voulais faire passer, je t'invite cordialement à retravailler le début de ta chronique... Je trouve que, dans les titres qui ont été balancés sur le Web, il y a q...
  • fartbarf-dirtypowerRémi | 19 octobre 2014
    Fartbarf – Dirty Power
    masques, vocoder et Lap dance? merci au revoir.
  • occultation - silence in the ancestral houseIkea | 15 octobre 2014
    Occultation – Silence in the Ancestral House
    Sans aller jusqu'au coup de cœur, un très bon album. Tout à fait d'accord sur l'ambiance, très réussie, renvoyant aux films d'Argento, Fulci et consorts. Quant au côté Ghost... Il est présent mais Occultation est tellement plus raffiné, insidieux, que j'ai tendance à le mettre à-part. Clairement, un groupe qui montre ...
  • krieg-transientdarkantisthene | 13 octobre 2014
    Krieg – Transient
    très belle sortie, je suis moins fan de la "2ème" partie de l'album mais ça reste très intéressant dans le style.
  • White Lung - Deep FantasyRIRIMARTIGUES | 09 octobre 2014
    White Lung – Deep Fantasy
    Je découvre et suis déjà sous l'emprise. Ca t'attrape et tu ne lâches plus...
  • vampiresquid-nautilusworldshaq | 07 octobre 2014
    Vampire Squid – Nautilus World
    Merci pour la découverte, très bon album de Death technique-mais-pas-trop, bien produit, et en name your price sur bandcamp : aucune excuse de ne pas lâcher quelques ronds pour une galettes vraiment bien fichue.
  • rorcalprocessofguilt-splitbeunz | 02 octobre 2014
    Rorcal/Process Of Guilt – Split
    Merci pour les conseils d'albums, je vais écouter tout ça (et aussi la suite !) Je suis aussi curieux de les voir en live, dès que l'occasion se présentera, je les louperai pas ! :)