Oceansize

1 Commentaire      1 631
Annee de sortie: 2010
Oceansize vient de sortir un nouvel album le 6 septembre, il s’appelle Self Preserved While The Bodies Float Up, comme d’habitude avec ce groupe, pas de déception à l’horizon, même quelques surprises. Leur chanceux de chanteur a répondu à quelques questions.

Click here for the original english version.

Salut je suis Mike Vennart et je suis un alcoolique.

Quel est votre état d’esprit en ce moment avec un nouvel album qui sort bientôt? Comment préparez-vous pour la tournée européenne qui approche?

On répète comme si notre vie en dépendait! Un peu de jogging aussi peut-être – on se prépare pour la plus longue tournée de l’histoire. Le jogging est génial si tu te prépares une bonne bande son – en ce moment j’écoute le « Rated R » de Queens Of The Stone Age. Je ne suis pas sûr qu’ils l’aient écrit pour aider des gens à se remettre en forme cela dit.

Comment avez-vous enregistré ce nouvel album? J’ai lu que vous aviez votre propre studio, est-ce un home studio dans votre lieu de répétition ou un studio professionnel que vous utilisez pour enregistrer d’autres groupes?

Il s’agit d’un studio dans notre local de répétition. Très vite, vous pourrez vous attendre à de nouveaux albums de Kong et Pocketknife conçus dans ses entrailles fumantes.

Estimez-vous que vous vous êtes donné plus de temps pour écrire et enregistrer ce nouvel album par rapport aux précédents? Est-ce que ces nouveaux morceaux se sont mis en place rapidement ou avez-vous pris le temps d’être sûrs de la direction musicale à prendre sur le nouvel album?

La plupart d’entre eux sont venus assez vite. Nous avons écrit plein de choses qu’on a mis des lustres à finaliser et la plus grande partie a fini à la poubelle. Nous avons à peu près passé 2 ans à jammer et réfléchir et ensuite peut-être 6 mois à composer l’album et l’enregistrer.

The Home & Minor EP sont manifestement plus lents et détendus que ce nouvel album, avez-vous commencé à écrire les chansons du nouvel albu, juste après l’enregistrement du EP, ou les avez-vous écrites à la même époque et choisi les plus calmes pour le EP ?

C’est en effet «flagrant». Nous ne cherchions pas à surprendre tout le monde, cet EP est un disque de chansons plus ambiantes. Elles ont toutes été écrites dans la même période que celles du nouvel album, mais la maison de disques voulait du nouveau à l’époque alors nous leur avons donné Home & Minor EP pour nous donner plus de temps pour finaliser l’album.

La plupart des groupes ont tendance à écrire de la musique de plus en plus calme avec les années, on ne peut plus vous accuser de cela étant donné que quelques-unes des nouvelles chansons sont certaines de vos plus puissantes, vos plus entrainantes. Quand avez-vous ressenti le besoin de commencer à revenir à de gros riffs?

Nous sommes très conscients qu’il est facile pour un groupe de tourner « pipe et pantoufles ». Nous avons vieilli mais nous nous pensons encore jeunes. En outre, nous voulons faire du rock. Il n’y a pas de crime à ça. Ce n’est pas scientifiquement explicable, nous voulons juste jouer du gros son.

Est-ce la musique « heavy » a toujours fait partie de ce que tu écoutes? Quels styles t’ intéressent? Quels groupes recommanderiez-vous que vous jugez intéressants en ce moment?

Honnêtement? Non, je suppose que la musique  heavy fait moins partie de ma vie ces jours-ci. Lorsque j’étais jeune, je n’écoutais rien d’autre que du metal – Iron Maiden, Black Sabbath, etc… j’aime encore certaines de ces choses, mais je préfère Mogwai, Deftones, QOTSA, Biffy Clyro, Rolo Tomassi etc plutôt que n’importe quel type de metal traditionnel car ça devient un peu stupide et redondant ces jours-ci, non ?
Qu’est-ce que je recommande? J’écoute The Walkmen, Melvins, Autolux, St Vincent, Vessels, Sunn O))), Pavement, Part Chimp, I Am Kloot, Jesca Hoop, Enablers, The Books, Atlas Sound ….

Les morceaux de ce nouvel album sont très diverses, est-ce le résultat de différents styles d’écriture et influences entre vous, ou la plupart de votre musique est écrite par un ou deux d’entre vous?

Cet album a été écrit principalement en petites factions – en groupes de 1 ou 2 personnes par chanson. Je pense que cela se voit – c’est moins sinueux, moins improvisé. C’est notre disque le plus mature et simple par rapport à Frames qui a été parfois déconcertant, complexe et désordonné.

« Part Cardiac » est un morceau très percutant pour une première place sur l’album, une surprise par rapport à vos précédents albums. Pourquoi le mettre en première position? Vous avez voulu mettre en garde les auditeurs que cet album serait quelque peu différent?

Oui, exactement cela. Tous nos albums à ce jour ont eu une chanson d’ouverture qui se construisait lentement et devenait un monstre. Celui-ci dit simplement: «Voici ce qu’on a dans le ventre – prenez en ce que vous voulez».

Avez-vous joué quelques-uns des nouveaux morceaux en concert? Quels sont ceux que vous aimez le plus jouer? Diriez-vous que vos concerts récents étaient plus énervés au vu du contenu du nouvel album?

Je ne sais pas si on peut vraiment dire ça – nous approchons les concerts comme les disques – en essayant d’alterner les saveurs pour avoir un certain équilibre. ‘Part Cardiac’ et ‘Silent/Transparent’ sont les plus fun à jouer, c’est sûr.

Y at-il invités, sur lequel des chansons?

Simon Neil de Biffy Clyro hurle comme un chien enragé sur « It’s My Tail …» et Claire Lemmon chante tout gentiment (et incroyablement haut perchée) sur «A Penny’s Weight». Je suis fier de ces deux apparitions comme ce sont tous deux de grandes influences sur moi.

L’artwork du nouvel album ne ressemble en rien aux précédents, qu’est-ce que ça veut dire?

Je ne sais pas. Parfois, les choses sont si belles qu’elles n’ont pas besoin d’explication. Vous captez?


Franchement, j’avais trouvé l’artwork de Frames était assez laid, avez-vous eu mauvaise presse à ce sujet et essayé de faire quelque chose de plus appréciable, cette fois? :)

Non, c’est juste des seins. Le monde a besoin d’eux, non?

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 499 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Commentaire

  1. TchintaO says:

    Le live du Nouveau Casino à Paris hier (09/11/2010) était une pure tuerie = du grand grand OCEANSIZE ! Alternant des morceaux de son dernier album « Self Preserved While The Bodies Float Up » mais également « Effloresce » et « Everyone Into Position ». Une date vraiment agréable, pour retrouver un groupe mélodiquement et puissamment énorme. J’étais un peu déçu de leur prestation, l’année dernière au même endroit, mais cette dernière setlist était mieux et bien ficelée, et ils avaient l’air d’être plus contents de jouer à Paris (humour décalé du chanteur de la partie évidemment, chacun son avis sur la question). On est loin de la Maroquinerie de 2007, qui, pour moi, reste un des meilleurs lives d’OCEANSIZE, avec une enchaînements de titres des deux premiers albums, et un mur de son à toute épreuve.

    Les titres du dernier album sonnent très bien en live, à l’image de « SuperImposer » et « Silent / Transparent » ou encore « It’s My Tail and I’ll Chase It If I Want To ». Mark Heron, toujours aussi puissant et inventif, tout autant que carré. Des guitaristes géniaux, avec de l’énergie à revendre, Gambler et Steve Durose en backing. Steven Hodson aux basses énormes, et évidemment un Mike Vennart, aux effets subtils et à la voix planante et énervée :)

    Je suis quand même reparti avec un T Shirt, un CD édition limitée du dernier album, et une dédicace :) Bref, un super concert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *