The Vision Bleak – Set Sail to Mystery

2 Commentaires      1 539
Style: Gothic MetalAnnee de sortie: 2010Label: Prophecy Productions

Forts d’une implacable régularité dans l’effort et le processus créatif, les allemands de The Vision Bleak délivrent avec « Set Sail to Mystery » leur quatrième opus en dix années d’existence. Plein phare sur la Symphonie des grauens version 2010…

D’emblée, The Vision Bleak lance les hostilités de façon très classique: une introduction aux claviers en guise de préambule et des vocaux parlés afin d’esquisser les contours d’une représentation sonore atteignant presque une heure. Vu comme cela, la recette semble être la même que sur les précédentes sorties et la crainte du « déjà entendu » gronde doucement en nous. Le premier riff de « Descend into maelstrom » tombe et nous voilà embarqués dans l’aventure: pas de surprise, la production est soignée comme jamais, les guitares ordonnent toujours la machine, les rythmiques restent simples mais efficaces. A la fin de ce premier titre somme toute assez moyen, nous sommes en droit d’attendre mieux du duo germanique. Vœu exaucé puisque « I dined with the swans » hausse clairement le ton: l’ambiance baroque constituée par les claviers s’installe progressivement et les vocaux de Konstanz changent de peau à la volée. Premier vrai acte, première réussite.

« A romance with the grave » ne fait que confirmer le potentiel démontré sur le précédent titre et taquine l’oreille à l’aide d’un riffing de guitares très heavy, d’une basse agressive et d’une rythmique indus metal peu avare en accélérations. Bourré de groove, ce morceau reprend ce qui a fait le charme de The Vision Bleak sur « The deathship has a new captain » mais avec plus de finesse et de réflexion sur les arrangements. La musique des allemands est visuelle, accrocheuse, grandiloquente et ce n’est pas « The Outsider » qui nous fait dire le contraire. Véritable pierre angulaire de « Set Sail to Mystery », ce titre contient les ingrédients les plus nobles permettant d’exploiter au maximum des thèmes lyriques si chers à Schwadorf et Konstanz. Les deux compères ne s’arrêtent pas en si bon chemin et proposent un « Mother Nothingness » aux textures étirées portant le coup d’essai au-delà des huit minutes. Epique et soutenue par la voix d’un Konstanz n’hésitant pas à monter d’une octave, cette symphonie progressive s’inscrit dans la même lignée que le tryptique dévoilé sur « The Wolves Go Hunt Their Prey ». Une belle initiative avant de conclure sur deux très bons morceaux: « The Foul Within » et ses lignes mélodiques du plus bel effet renforcées par le grain black de la voix de Schwadorf et « He who paints the black of night » au final retentissant digne des plus grosses productions.

« Set Sail to Mystery » est un excellent tour de force réussi par The Vision Bleak et ce à plusieurs niveaux: le son est abouti, les éléments maitrisés (notamment le jeu de Konstanz à la batterie, plus fluide et plus varié) et l’envie de se faire plaisir toujours aussi palpable. Les deux musiciens ont de l’énergie et des idées à revendre comme en témoigne leur dernier concert du mois d’avril. Devenu incontournable pour certains, le duo peut représenter une excellente découverte pour ceux qui ont loupé le train. Classe et recommandable.

ps: à noter qu’une édition double cd est disponible et contient la reprise au piano de tous les morceaux présents sur le premier cd (plus une reprise de « I dined with the swans » avec Kvarforth de Shining au chant). Le deuxième cd vaut le détour pour les nostalgiques de l’ambiance des films de la Hammer.

Tracklist:

1- A Curse Of The Grandest Kind (3:54)
2- Descend Into Maelstrom (5:25)
3- I Dined With The Swans (4:19)
4- A Romance With The Grave (5:49)
5- The Outsider (5:10)
6- Mother Nothingness (The Triumph Of Ubbo Sathla) (8:11)
7- The Foul Within (5:59)
8- He Who Paints The Black Of Night (5:53)

http://www.the-vision-bleak.de

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. krakoukass krakoukass says:

    Ouaip. J’avais un peu lâché après le premier album qui était bien sympa, et j’ai bien accroché moi aussi à ce nouvel album, très prenant, rempli de morceaux réussis…

  2. darkantisthene says:

    j’avais adoré le premier, j’avais décroché avec le 2ème, je raccroche avec ce bon 3ème album. Et pour info… Empyrium se reforment !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *