Borg 64 – They’re Using Nanoprobes

2 Commentaires      1 680
Style: Noisy Synthetic HardcoreAnnee de sortie: 2005Label: Code:Breaker

Difficile de savoir aujourd’hui comment la musique aura évolué d’ici vingt ou trente ans. En tous les cas on est déjà sur d’une chose, il n’y a désormais plus de barrière entre les genres et nombreux sont les groupes dont la musique reflète cet état de fait. Borg 64 en fait partie. Ce groupe suédois formé en 1998 et d’abord adepte de la drum’n’bass s’est finalement tourné vers une approche nettement plus radicale en proposant aujourd’hui ce que l’on pourrait appeler un cyber hardcore.

Ouais je sais, le terme de cyber hardcore ne veut peut être pas dire grand chose, mais il colle finalement assez bien à la musique de ce trio suédois. Pour faire simple et tracer un parallèle concret qui puisse parler au plus grand nombre d’entre vous, je dirais que Borg 64 s’inscrit dans la continuité de groupe comme The Rise ou Refused à l’époque de son fameux The Shape Of Punk To Come.

Borg 64 évolue déjà sous la forme d’un groupe de rock atypique. En effet il n’y a pas de batteur, le trio fonctionnant uniquement sur des rythmes synthétiques crées à partir de différentes boîtes à rythmes. Personnellement peu friand de cet instrument quand il est utilisé comme véritable substitue de batterie (pas à l’image de Agoraphobic nosebleed où la boîte à rythme est alors surjouée et donc terriblement excitante), je dois reconnaître que pour le coup on y voit presque que du feu si ce n’est lors de certains passages plus soutenus où les BPM ont tendance à s’envoler et ou finalement le leurre ne prend plus.

Pour ce qui est de la musique, les suédois reprennent dans les grandes lignes ce que proposait déjà à l’époque de leur premier album les américains de The Rise, à savoir un hardcore noisy, intense et furibard légèrement chaotique et au final toujours très énervé. Le chant crié de Sven Engdahl est lui aussi très similaire à celui de Cory Kilduff et de Dennis Lyxzén. En plus de la batterie électronique on retrouve également de nombreux arrangements qui viennent se greffer à la base rock de Borg 64: des breaks drum’n’bass, des loops, de nombreux effets etc… Les compositions s’en trouvent donc enrichies sans pour autant en être alourdie.

Si comme Refused le disait, l’avenir du punk réside dans ces groupes qui n’ont pas peur de mélanger les genre alors l’avenir s’annonce plutôt prometteur même si le groupe semble progresser très lentement. Borg 64 se veux plutôt ironique sur le sujet avec un morceau dont le titre laisse songeur, « Cyberpunk Is Dead ». Non, je vous le confirme, il ne l’est pas encore, et certainement pas avec des disques de cette trempe. Certes They’re Using Nanoprobes se place un poil en dessous des albums de Refused ou The rise mais ça reste malgré tout de très bonne facture. A découvrir donc…

Tracklist :

1. They’re Using Nanoprobes
2. « Impossible » Is An Overrated Hype
3. Stockholm Must Die
4. Cyberpunk Is Dead
5. If I Wasn’t Vegan I Would Eat Punks Like You For Breakfast
6. Double Backbreaker
7. Deconstructing A Mexican Stand-Off
8. You And Everyone You Know And Everyone They Know Are Going To Die
9. If You Love Me I Might Hate You Less

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

2 Commentaires

  1. Immemorial says:

    Code:Breaker ce label a sorti un tas de disque vraiment classe, en vrac lolita stasi, l’énorme et pesant in reality we suffer de abandon, le premier album de zatokrev… Dommage que ce label a disparu, pour ce qui est de ce disque c’est un peu une version futuriste de refused… c’est un bon album qui va droit à l’essentiel.

  2. AxGxB says:

    J’ai appris que le label avait mis la clef sous la porte. Dommage. Je te rejoins sur les productions de qualité. A celles-la tu peux ajouter de mémoire Deadbird et Hyatari je crois. J’en garde un bon souvenir.
    Sinon Borg 64 est toujours en activité. Les gars bossent actuellement sur de nouveaux morceaux mais ils prennent leur temps. Une suite est donc envisageable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *