Bastard Priest – Under The Hammer Of Destruction

bastardpriest-underthehammerofdeath

Décidément, le death metal suédois a encore de beaux jours devant lui. Si les vieux de la vieille, ceux par qui tout ça est arrivé, sont pour la plupart encore présents (ou revenus), il faut désormais compter sur une ribambelle de jeunes loups aux dents longues qui pointent le bout de leurs museaux. Ces derniers, fortement inspirés par leurs ainées, sont donc bien décidés à prendre leur part du gâteau. Parmi ces nouveaux venus, on peut désormais compter sur Bastard Priest, duo originaire de Stockholm fondé en… 2001. Et oui, neuf ans déjà qu’Inventor (guitare, basse et chant) et Matt Mendoza (batterie et chant) s’exercent à la chansonnette made in Sweden. Ça n’a pas empêché ces derniers de prendre tout leur temps avant de sortir ce premier album. Avant Under The Hammer Of Destruction, on recense une démo trois titres parue en 2007 que le groupe semble vouloir oublier ainsi qu’une autre parue quant à elle en 2008 et qui cette fois-ci donnait le ton de ce qu’allait être la suite. Dès lors il n’a pas fallut longtemps pour que le groupe soit rapidement remarqué par Blood Harvest et Pulverised Records.

Disponible en LP sur Blood Harvest ou en CD sur Pulverised, Under The Hammer Of Destruction est un hommage à la scène suédoise de la fin des années 80. Bastard Priest assume donc pleinement ses influences et ne s’en cache surtout pas. Autopsy, Repulsion, Entombed… La liste est longue mais les amateurs sauront reconnaitre en celle-ci un certain gage de qualité. L’album n’est donc pas exempt de clichés et les ficelles utilisées ont déjà été bien usées par les groupes sus nommés. Mais finalement peu importe, cela ne lui enlève pas ce charme délicieusement old school qui l’habite de la première à la dernière minute.

A l’image de Death Breath, Bastard Priest perpétue donc une certaine tradition du death metal, cultivant par certains aspects un esprit punk/rock’n’roll cradingue et bancal. L’exercice est si bien exécuté qu’on a presque l’impression d’écouter la démo d’un groupe de la fin des années 80. Bastard Priest joue dans l’urgence, balançant à qui veut l’entendre son death metal nauséabond et brut. Pas d’esbroufe mais une musique directe avec un certain sens du riff qui fait courber l’échine. Des titres tels que « Vision Of Doom », « Total Mutilation », « Power Of Death » ou « Merciless Insane Death » devraient suffirent à convaincre les plus réfractaires d’entre vous, ceux qui se méfient encore suite à la résurgence de ce style ces dernières années.

Le groupe aura donc su être patient, attendant ainsi son heure pour sortir son premier album. Bien leur en à pris car Under The Hammer Of Destruction est un disque réussi sur toute la ligne. Les ambiances et la musique nous ramènent presque 25 ans en arrière, avec ce qu’il faut de nostalgie pour ne pas sombrer dans le pathétique. Certes le groupe cultive son univers mais comme beaucoup de choses, il suffit que cela soit bien fait pour qu’on se laisse prendre au jeux. C’est le cas ici donc pas de scrupules à prendre son pied en écoutant ces trentes minutes de death metal.

http://www.myspace.com/bastardpriestsweden

Tracklist :

1. Blasphemy From Hell
2. Visions Of Doom
3. Evil Pain
4. Total Mutilation
5. Power Of Death
6. Chock
7. Under The Hammer Of Destruction
8. From Beyond
9. Merciless Insane Death
10. Graveyard Sacrifice
11. En Hälsning Från Helvetet (Bombanfall Cover)

TAGS :
GROUPES:
STYLE:

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • VOLA-InmazesShaq | 04 mars 2015
    Vola – Inmazes
    Très jolie découverte. C'est vrai que la voix fait penser à Gavin Hayes... toujours est-il que Vola a réussi un très chouette mélange de rythmiques Djent et de compos progressives presque Pop-Rock comme ont pu le faire Oceansize ou Karnivool. Un mariage des genres qui me va très bien !
  • Sarpanitum - BlessedShaq | 04 mars 2015
    Sarpanitum – Blessed Be My Brothers
    Très très bon album, dans la lignée du non moins fabuleux EP Fidelium. Attendons le "On Strange Loops" de Mithras pour un match dont j'ai déjà réservé ma place au premier rang ^^
  • deathengine-mudkrakoukass | 02 mars 2015
    Death Engine – Mud
    Excellent album. Je n'avais pas écouté Amen, donc je ne me prononcerai pas sur l'évolution mais cet album m'a bien conquis.
  • 633- deadly scenes-coverangrom | 26 février 2015
    6:33 – Deadly Scenes
    @Kane : tu peux taper dans le EP avec Strobl il est fort bon aussi . Moi aussi j'ai du mal avec les fourre tout en général mais là ca marche , et foutrement bien. Je vais aller voir ça à Nantes en avril !
  • 633- deadly scenes-coverKane | 26 février 2015
    6:33 – Deadly Scenes
    Coup de coeur de ce début d'année pour moi. Premier album de 6:33 que j'écoute et du coup je vais me pencher sur ce qui a été fait avant. D'habitude j'ai du mal avec le metal "baroque" qui part dans tous les sens, mais là on a de vraies chansons, de vraies constructions, et ça arrive à être varié mais cohérent.
  • 633- deadly scenes-coverangrom | 26 février 2015
    6:33 – Deadly Scenes
    Je partage ton avis. Je pense que ça risque d'être mon premier achat de l'année
  • cowards-risetoinfamyMarco | 19 février 2015
    Cowards – Rise To Infamy
    très bon album, un PAN DANS TA GUEULE qui fait du bien! (et chro qui résume bien l'album également)
  • angrom | 11 février 2015
    Bilan 2014 – Darkantisthene
    C'est souvent le souci avec les groupes qui ont des discographies de classiques longues comme le bras. passé l'excitation de la découverte on a toujours plus envie de se mettre entre les feuilles un "classic album" que le petite dernier. Ceci dit je trouve que pour un groupe qui a la longévité d'ACDC , Rock Or Bust tient pl...