Killing Joke – Absolute Dissent

1 Commentaire      1 387
Style: New punk pop waveAnnee de sortie: 2010Label: SpinefarmProducteur: Killing Joke

On s’en étonne à chaque sortie des grands Killing Joke, mais tout de même… Quelle santé. Quel talent. Quelle discographie…

Incroyable pour un groupe de plus de 30 ans, de sonner aussi naturellement actuel en 2010. Ce nouvel album n’entachera en rien la superbe du groupe, Absolute Dissent étant encore un excellent album, disons-le sans détour. Pourtant après avoir sorti en 2006 l’excellentissime Hosannas From the Basements of Hell, le groupe a du faire face à la tragique disparition de Paul Raven, bassiste du groupe et complice de Jaz Coleman. Ce n’est d’ailleurs évidemment pas un hasard si on retrouve un titre appelé « The Raven King » sur ce nouvel album.

Toujours est-il que ce nouveau cru apparaît bien différent du précédent, beaucoup moins porté sur la trance, moins hermétique, plus varié et aussi plus mélodique, une sorte de croisement entre Democracy et l’éponyme de 2003, avec toutefois le son récent et si désormais caractéristique du groupe. L’EP In Excelsis nous avait mis la puce à l’oreille en mettant en avant des titres comme « In Excelsis », « Endgame », et heureusement l’album dans sa globalité ne déçoit pas. Dès le premier titre éponyme, on est dans le bain, comme à la maison, avec ce son si particulier et cette voix non moins particulière sans laquelle il serait impensable d’imaginer Killing Joke…

Les titres les plus mélodiques sonnent presque comme un grand retour de la new-wave, comme sur « In Excelsis » ou « Fresh Fever from the Skies » (superbe) mais d’autres sont plus frondeurs, comme l’énorme « The Great Cull », ou « Depthcharge » et « This World Hell » (faussement chiant, finalement très réussi).

Le groupe se permet tout, même partir dans l’électro dansante avec « European Super State », et là encore il s’en sort brillamment, puisque le résultat est superbe et donne envie de bouger son boule, sans tomber dans le putassier… Idem lorsque le tempo se ralentit (temporairement) et que la mélancolie (décidément un superbe hommage à Paul Raven) sort du bois : magnifique « the Raven King ». Il n’y a guère que le dubisant « Ghosts of Ladbroke Grove » qui peut sembler un peu en retrait, mais cela peut être du à des affinités personnelles avec ce genre particulier…

On regrettera simplement l’absence de « Kali Yuga » qui figurait sur l’EP et n’aurait pas dépareillé au milieu des autres joyaux d’Absolute Dissent, qui reste néanmoins un des albums de l’année, sans le moindre doute.


Quelques mots quand même sur Absolute Respect, le 2ème disque de l’édition limitée qui regroupe en fait les reprises de Killing Joke par des groupes très divers et pour des résultats non moins variés. Citons pour les meilleures reprises, celle (très connue) de « The Wait » signée Metallica, « Primitive » par Helmet, le remix par Nine Inch Nails de « Democracy », ou les plus surprenantes (mais réussies) « Love Like Blood » façon électro-goth par Dead by April, et surtout « Pssyche » par Nouvelle Vague (reprise à la cool, trippante), scotchante. Du côté des ratés, je ne me remets pas de l’horreur que représente la reprise du pourtant mythique « Millenium » complètement massacré par… Fear Factory, qui n’était vraiment pas dans un bon jour (la reprise figure déjà sur l’avant-dernier album de FF)… Bref ce 2ème disque vaut vraiment le coup, d’autant qu’il est assez simple de trouver l’album en version double pour le même prix que le normal, sur les sites de vente en ligne (uk notamment).

Tracklist :

01. Absolute Dissent
02. The Great Cull
03. Fresh Fever From The Skies
04. In Excelsis
05. European Super State
06. This World Hell
07. Endgame
08. The Raven King
09. Honour The Fire
10. Depthcharge
11. Here Comes The Singularity
12. Ghosts Of Ladbroke Grove

CD 2 (“Absolute Respect” – deluxe edition)

01. The Wait – METALLICA
02. Europe – AMEN
03. Primitive – HELMET
04. Pssyche – ECONOLINE CRUSH
05. Love Like Blood – DEAD BY APRIL
06. Democracy (NIN Remix) – KILLING JOKE
07. Wardance – MAD CAPSULE MARKETS
08. Pssyche – NOUVELLE VAGUE
09. Millennium – FEAR FACTORY
10. Requiem – FOO FIGHTERS
11. Pandemonium – KOTITEOLLISUUS

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 821 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. gemini_com says:

    Album de l’année ? Définitivement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *