Death Valley Club – Flowers

Pas de commentaires      1 521
Style: hardcore multi-cartesAnnee de sortie: 2010Producteur: autoproduction

La scène toulousaine n’en finit plus de nous fournir en groupes de hardcore moderne de qualité. En effet, après la confirmation I Pilot Daemon et la révélation Selenites (deux exemples parmi tant d’autres), voilà que s’amène Death Valley Club et son premier album Flowers.
Après une entame un peu étrange (un souci de tracklist ayant apparemment fait passer l’outro de la dernière à la première position, soit juste avant l’intro… vous suivez ?), les choses peuvent vraiment commencer avec Sun as a Gift, Storm as a Punishment, soit un bon schéma de hardcore nourri au Converge et au stoner. Un mix qui fait mouche et qui s’oriente tantôt majoritairement vers le chaos (le violent Spit Your Venom and Swallow Your Disdain Back et ses relents de Curl Up And Die), tantôt vers la lourdeur d’un Zozobra (Sands In The Hollow of our Hands). Le cocktail est ici bien dosé et l’ensemble est homogène, ainsi le syndrome « cul entre deux chaises » est absent, aspect qui n’est jamais joué d’avance lorsque l’on sort son premier album.

Death Valley Club possède donc déjà un vrai talent de composition et une identité marquée au milieu d’influences de choix. Les morceaux de ce Flowers sont puissants, variés et possèdent quelques bonnes surprises comme l’utilisation, avec parcimonie, d’un chant clair touchant et non putassier comme on aurait pu le craindre (souvent le point noir lorsqu’il est employé dans ce genre de styles) ainsi que l’inattendu orgue de Buk on Phone.

On regrettera seulement les affres de l’autoprod, soit un son qui aurait mérité plus de relief, détail qui gâche un peu le plaisir mais qui ne gêne aucunement l’appréciation de ce premier effort dont les acteurs possèdent déjà une patte reconnaissable, ce qui est très bon signe pour l’avenir. A suivre !

1. One Million Degrees

2. Sun as a Gift, Storm as a Punishment

3. I am the One to be Struck Down

4. Sands in the Hollow of our Hands

5.  Alone

6. Buck on Phone

7. Spit your Venom and Swallow your Disdain Back

8. Choose

9. The Water’s Noise on the Window

10. Becoming Stale

11. The Walk

Myspace

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *