Aucan – Black Rainbow

Pas de commentaires      1 392
Style: Electro dub trip hopAnnee de sortie: 2010Label: Africantape

Ce nouvel album des italiens d’Aucan risque de faire parler de lui dans les milieux indé, et notamment auprès de ceux que les précédentes oeuvres du groupe avaient marqués… D’abord (on l’espère) parce qu’il est très bon, ce que l’on détaillera ci-après, mais aussi probablement parce qu’il s’inscrit dans un changement de ton notable par rapport notamment à l’EP DNA sorti l’an passé déjà sur le très bon label Africantape, qui marquait déjà lui-même la rupture avec le premier album du groupe.

Voilà donc un groupe qui cherche à ne pas faire dans la redite, ce qu’on sera bien peu enclin à lui reprocher par les temps qui courent, surtout que ce Black Rainbow vaut son (« ses » même) écoute.
Mais l’approche étant cette fois plus grand public, on se doute que certaines dents ne manqueront pas de grincer.

C’est bien simple, du math rock des débuts il ne reste finalement plus grand-chose aujourd’hui, et Aucan peut surtout désormais se définir à travers une électro virant sur le trip-hop ou l’ambient, avec quelques élans plus expérimentaux (mais rares).

L’album commence par un « Blurred » qui évoque carrément Massive Attack avec un chant féminin tout en douceur. Pour autant dès « Heartless », le ton change déjà quelque peu, passant à une électro mélodique avec chant masculin. Du tout bon dans les deux cas, et l’album poursuit dans cette dernière veine, restant toujours mélodique avec une très nette prédominance des synthés et autres sons électro.

Le chant n’est pas omniprésent, ce dont on s’aperçoit dès l’instrumental « Red Minoga », qui fait parfois penser à ce qu’on pouvait entendre dans la très bonne BO de Fight Club écrite par les Dust Brothers.
C’est un chant masculin presque rapé qui prend le relais sur « Sound Pressure Level », un peu plus tard sur « In A Land », c’est une plage ambiente qui nous est proposée.

Ca reste éminemment mélodique et propre, et ces deux éléments seront clairement des constantes sur Black Rainbow d’où mon idée que certains se sentiront quelque peu trahis, même si certains titres comme l’instrumental « Storm » ou le jouissif « Away ! » se font plus agressifs dans les sonorités. Mais le math rock est loin !

Personnellement j’adhère mais tout n’est pas toujours parfait au pays d’Aucan, et comme mon camarade Somath l’avait déjà fait remarquer sur sa chronique de DNA, le chant (souvent scandé s’agissant du chant masculin) n’est pas toujours irréprochable, on sent qu’il y a encore des progrès à faire de ce côté-là, notamment dans l’accent.

Pour autant le résultat est déjà en tant que tel plus que convaincant et les amateurs d’électro devraient s’y retrouver, tandis que les amateurs des premières sorties d’Aucan risquent de lâcher l’affaire au contact de cet arc-en-ciel noir.

Tracklist :
1. Blurred (feat. Angela Kinczly)
2. Heartless
3. Red Minoga
4. Sound Pressure Level
5. Storm
6. Embarque
7. Save Yourself
8. Underwater Music
9. In a Land
10. Away!
11. Black Rainbow

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 893 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *