Cult of Daath – Doomed by the Witch

Pas de commentaires      1 127
Style: black metalAnnee de sortie: 2010Label: Nuclear War Now!

Forts d’une expérience solide, Cult of Daath a toujours avec une inspiration toute personnelle su nous attendrir avec ses productions d’esthètes aux cœurs noirs, un ravissement perpétuel pour les feuilles de démos en démos, et surtout avec leur dernier alum en date Slit Throats And Ritual Nights paru en 2005 où les écorcheurs professaient avec courtoisie une leçon intransigeante de leur appréciation du pogrom sonique, un enseignement rigoureux et savoureux délayé dans un assemblage sauvage un brin carnassier qui donnait à leur black des allures d’amateurs et connaisseurs avertis, échangeant avec une furibonderie toute naturelle et passionnée avec leur auditoire leur tendresse pour Hellhammer, Sodom ou Bathory, une simplicité fondatrice d’une image qui n’a de cesse de coller avec cette aura austère et traditionnelle qu’a su imposer Cult of Dath avec le temps auprès de ses contemporains.

5 ans sans bouger la mâchoire, on commençait presque à trouver le temps long.
Comme ces tueurs en série qui arrêtent pour un temps leur envie de compiler les cadavres et les souvenirs, Cult of Dath s’était mis entre parenthèses mais n’avait pas rangé son bardas métallique bien loin, en 2010 les deux tenanciers de la quincaillerie atteint sûrement de nausées à force de ne plus massacrer leurs instruments et nos oreilles reprennent le chemin du petit théâtre des homicides en tout genre pour dégueuler sur K7;  une petite démo tout ce qu’il y a de réglementaire.
Doomed by the Witch, ce sont 5 titres percutés par le dépouillement endémique de Cult of Daath; enfin 5 titres ? Je devrais plutôt dire 4 tant l’interlude « Rumination I » est anecdotique mais pour le reste il n’y a pas maldonne, le groupe revient avec une assise plus prononcée à ce qu’il sait produire de mieux avec la précision qu’on lui connait dans les combinaisons de références d’un temps révolu en matière de black metal.
Froid et retors, lourd et rock’n’roll, Cult of Dath revient mettre les pendules à l’heure sur cette petite démo histoire de se rappeler au bon souvenir de certains, morne comme un Profanatica, possédé comme un Hellhammer, velu comme un Motorhead, racé comme un Cult of Dath; voilà un retour qui fait plaisir et qui laisse augurer de bonnes choses pour la suite.

Une démo rassurante, le titre éponyme de cette K7 étant à lui seul une preuve de l’engagement que peut encore avoir ce groupe dans la cause pour laquelle il transperce le front à chaque sortie de starting-block . On attend désormais un véritable successeur à Slit Throats And Ritual Nights.


http://www.myspace.com/cultofdaathofficialpage

http://www.youtube.com/watch?v=2PZIKndDuc0

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *