Scar Symmetry – The Unseen Empire

Pas de commentaires      1 325
Style: Death très mélodiqueAnnee de sortie: 2011Label: Nuclear Blast

Je les croyais perdus il faut bien le dire… Comment auraient-ils pu se remettre de la perte en septembre 2008 de leur atout n°1, le génial chanteur Christian Älvestam et sa versatilité impressionnante ? Le groupe, conscient qu’il serait difficile de trouver un chanteur capable d’assurer aussi bien à la fois le registre clair et le registre death, avait choisi de remplacer Älvestam par deux chanteurs, chacun ayant la charge d’un des deux registres.

Le premier album de cette nouvelle équipe (Dark Matter Dimensions) ne m’avait pas du tout convaincu, encore marqué que j’étais par le superbe Holographic Universe, qui reste à mes yeux le meilleur album du groupe à ce jour.

Je n’attendais donc pas de miracle de cette cuvée 2011, toujours hébergée par Nuclear Blast. Pourtant The Unseen Empire est une réussite et me réconcilie avec le groupe. Je continue de penser que la période Älvestam reste la meilleure, mais mon intérêt pour le groupe est désormais regonflé.

Certains voient depuis le début dans Scar Symmetry un groupe de metal pour « tafiolles », avec des mélodies guimauve. Ce n’est pas complètement faux, mais ce que le groupe propose n’en est pas moins appréciable, une fois que le parti pris est compris et accepté. Ce que j’apprécie chez eux, c’est ce sens hallucinant de la mélodie qui tue (rien que le titre d’entrée « The Anomaly » suffit à faire la démonstration de ce talent), et ce contraste entre la grosse voix death et les mélodies superbes et assumées en chant clair. Parce que pour le coup ici on assume à plein le chant clair, on ne se cache pas mon bon Monsieur, et certains titres ont presque une dimension heavy du fait de cette voix (comme sur « Seers of the Schaton ») des mélodies de gratte et des solos très bien torchés qu’on trouve un peu partout sur le disque. Malgré la présence de cette voix death et de quelques passages bien bourrins (« Extinction Mantra » par exemple), Scar Symmetry ne fait donc pas dans l’extrême, non, et mieux vaut ne pas s’attendre à du gros métal de bourrin pour avoir une chance d’apprécier ce que font ces suédois.

Par rapport au précédent album, les deux chanteurs semblent cette fois avoir trouvé leurs marques et se complètent désormais à merveille, sans se marcher sur les pieds. On apprécie d’ailleurs que la répartition entre chant clair et chant death (voir aussi chant crié plus ponctuellement) ne tombe pas dans le systématisme « couplet voix death puis refrain voix claire » mais que selon les titres l’un des chanteurs prenne naturellement le dessus sur l’autre. Du coup, la variété est au rendez-vous et la lassitude n’a pas ici droit de cité d’autant que le songwriting tient cette fois vraiment bien la route et que les titres se révèlent accrocheurs et réussis, malgré quelques petites baisses de régime comme « Alpha And Omega » qui sonnerait pour le coup presque un peu hard FM sur certains passages (le refrain pourrait presque illustrer un épisode de Rocky).

The Unseen Empire n’est pas le meilleur album de Scar Symmetry, mais il n’en est pas moins un très bon album de Scar Symmetry, un groupe qui continue sans avoir à se forcer, à enterrer tranquillement tout ce que peut nous pondre Soilwork depuis plusieurs albums. Un peu de renouvellement serait quand même apprécié pour la suite!

 

Tracklist :

1 – The Anomaly
2 – Illuminoid Dream Sequence
3 – Extinction Mantra
4 – Seers of the Schaton
5 – Domination Agenda
6 – Astronomicon
7 – Rise of the Reptilian Regime
8 – The Draconian Arrival
9 – Alpha and Omega

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 893 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *