Serpent Noir – Sanguis XI

SN-cover1

Serpent Noir est grec, chose qui ne serait pas venue directement à l’idée, il fallait bien une précision à ce niveau pour ne pas voir en ce groupe un énième projet de dark métal à chanteuse de la région parisienne; je suis mauvaise langue, je ne connais aucun groupe de dark à chanteuse en RP.

Trêve de galéjades, avec Sanguis XI, le groupe parachute son premier disque sur le marché, imprégné d’une mobilité atmosphérique assez intéressante c’est sur la longueur que la galette prend une dimension qu’on ne lui soupçonne pas forcément, sa force rituelle, sa houille noire et son évocation brumeuse se confondent dans des jeux où se mélangent les codes du Black Metal. Les intermèdes dark rituels obscursissent le fond du disque pendant qu’à d’autres occasions la ferraille rougit au feu de la Bête apporte la dureté nécessaire à l’ambiance générale de l’EP pour ne pas le voir se répandre dans une sorte désinvolture trop oisive et une inconsistance maniérée, c’est le cas sur la très charognarde : « The Eleventh Blood  » où le funeste côtoie le martial dans ses habits de fête sans avoir peur de se tâcher. Mise en application exemplaire aux effluves de death de cimetière, le ton décharné, les delays et la puissance de frappe sont usés de manière régulières et appuyés quand il le faut par des blasts à réveiller le Panzer qui sommeille en vous, section rythmique dirigée par un tirailleur de chez Ofermod et Saturnalia Temple de quoi pousser les plus curieux à se laisser bouffer l’avant bras par le serpent aux airs d’Autopsy croisés avec Blut Aus Nord.

Avec  Sanguis XI Serpent Noir signe un bon petit EP aux fondations solides et à la lecture nuancée. Un disque qui appelle forcément à une certaine curiosité pour la suite. A suivre.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • falluja-thefleshprevailsshaq | 27 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    Suivant le groupe depuis The harvest wombs et plutôt enthousiasmé par -Nomadic-, je suis passablement... déçu. Je n'arrive pas à rentrer dans cet album pourtant admirablement produit et exécuté. Trop propre, l'envie de trop bien faire, peut-être. Je suis bien plus impressionné par le pied-de-nez de Morbus Chron ^^
  • theunderachievers-cellardoorkrakoukass | 26 août 2014
    The Underachievers – Cellar Door: Terminus Ut Exordium
    Ils ont des petits yeux les gars en effet... (lol) Sinon c'est pas mal en effet ! Et c'est marrant de voir Portugal. The Man (très bon groupe d'ailleurs) associé à ce duo!
  • falluja-thefleshprevailsellestin | 25 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    énorme
  • falluja-thefleshprevailsjonben | 24 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    J'ai découvert le groupe avec l'EP mais je n'avais pas écouté leur premier album, chose faite depuis et cette écoute confirme leur progression, ce premier album étant de l'ordre d'un death technique travaillé mais assez classique avec seulement quelques touches permettant de deviner l'évolution vers leur style actuel. En...
  • falluja-thefleshprevailskrakoukass | 20 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    Album de l'année pour moi avec le Morbus Chron! Fantastique ce disque.
  • sleepmakeswaves-loveofcartographymadrumo | 19 août 2014
    Sleepmakeswaves – Love of Cartography
    Pas mal du tout !
  • thetidalsleep-vorstellunskraftbeunz | 13 août 2014
    The Tidal Sleep – Vorstellungskraft
    Avec plaisir ! Ravi que ça te plaise ! :)
  • thetidalsleep-vorstellunskraftShaq | 12 août 2014
    The Tidal Sleep – Vorstellungskraft
    Ils ne réinventent pas le Screamo mais c'est très bien fait, avec effectivement un petit quelque chose en plus (les tingueling-tingueling shoegaz peut-être). Belle découverte, merci Beunz.