Run Of Lava – Node

Pas de commentaires      25 276
Style: stoner/thrash/core...Annee de sortie: 2011Label: autoproductionProducteur: Renaud Hebinger

Une promesse de chronique suivie d’un déménagement puis d’un emploi du temps bien chargé, voilà pourquoi ce second album des bisontins de Run Of Lava est complètement sorti de mon esprit pendant ces derniers mois. Pourtant, en remettant la main sur l’objet par le plus grand des hasards (« meeeerde, c’est qu’ils doivent un peu l’attendre leur chronique ! »), je ne m’attendais pas à me remémorer exactement les impressions que j’en avais eu quelques mois auparavant, ce qui est bon signe et nous mène vers le constat suivant: le Run Of Lava nouveau garde ses vertus malgré le temps qui passe ! Bref, tel un bon vin, on a là un album qui vieillit bien.

Evoluant une nouvelle fois à la croisée des genres (punk, power thrash, hardcore et stoner en tête), Run Of Lava propose un Node à l’énergie brute, les riffs lourds et groovy se mariant à ravir avec la rage saisissante de l’ensemble. Une ouverture d’esprit qui aurait pu nuire à l’homogénéité de l’album si les musiciens n’avaient pas assuré le coup derrière. Or ici chacun brille à son poste avec aisance et technique au service d’une machine maintenant rodée dont la puissance pioche tantôt dans le blast, tantôt dans la mosh part, mais plus volontiers dans le gros riff façon Down, groovy et catchy (à l’américaine donc). Down, influence que l’on retrouve aussi dans le chant particulièrement volubile de Bas alternant hurlements et chant clair puissant et habité mais pas que… En effet les cris hargneux typés punk/crustcore sont aussi légions histoire de surprendre l’auditeur et d’éviter toute monotonie (l’expéditif et chaotique The Comfort of a Complaint).

Malheureusement c’est donc avec quelques mois de retard que j’ai appris le split du groupe (datant de mai dernier, soit juste après la sortie de Node). Derrière l’apparente symbiose musicale des bisontins se cachait en réalité de profondes dissensions. Bref, ce qui aurait pu être un album annonciateur d’un futur radieux pour Run Of Lava ne sera que le testament d’un groupe méritant injustement resté trop confidentiel. Reste désormais à espérer revoir les membres du groupe dans de nouveaux projets…

 

1. Golden barbed wires
2. The comfort of a complaint
3. Trigger control
4. Stigma screen
5. Breath
6. Scissors
7. Knot
8. Unstable weakness
9. Indecisive system
10. Visceral attraction
11. Sign
12. Ashes

Myspace
Facebook

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xbphx5_run-of-lava-visceral-attraction-liv_music[/dailymotion]

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *