Elitist – Fear Is A Handful Of Dust

2 Commentaires      1 701
Style: sludgecoreAnnee de sortie: 2011Label: Season Of Mist

Resté au bon souvenir de leur premier EP éponyme sorti en 2009 (chroniqué en ces pages), c’est avec une certaine excitation que j’attendais le premier véritable album de ces élitistes originaires de Portland, présentés alors tels les dignes successeurs de Cursed et Gaza.

Et là surprise ! Même s’ils restent attachés à leurs racines hardcore, c’est vers le black et surtout le death metal old school que s’est tourné Elitist aujourd’hui sur ce Fear is a Handful Of Dust. Certainement dopé aux premiers Morbid Angel et Entombed, le groupe ajoute à sa recette, déjà fortement oppressante, une bonne louche d’ambiances crades. Pour ce faire, le tempo a été revu à la baisse tout comme la qualité sonore, volontairement passée par la case « contenu de sac d’aspirateur post-teuf chez Jesse Pinkman ». La basse, ronflante, ronronnante même, domine les débats et impose son quintal dans tes esgourdes tout au long de cet album poisseux. Pendant ce temps, le dénommé Josh Greene a un truc à te chuchoter au creux de l’oreille, son hostilité au genre humain qu’il t’assène à coups de hurlements possédés, tantôt hardcore, tantôt black, histoire de varier les plaisirs.

Pourtant, derrière ce tableau quasi idyllique de l’album se cache un défaut de taille. En effet, si la nouvelle facette sludgy-death-chaos d’Elitist est redoutable d’intensité, il est à déplorer un certain manque de liant, une légère lassitude, rendant certains morceaux plus faibles (l’introductif Burning The Unspoken Gospel par exemple). Toutefois ce petit défaut est vite balayé par la courte durée de l’album (35 minutes) et fait finalement office de rampe de lancement pour la suite.

En résumé, Elitist se joue d’ambiances suffocantes typées Eyehategod/Grief, y glisse naturellement son amour du metal extreme old school, le tout en parvenant à conserver sa sauvagerie crusty qu’on avait perçue sur l’EP éponyme. Une surprenante évolution qui aboutit finalement au même résultat: malaise, malsain… mal.


1. Burning The Unspoken Gospel
2. Cult Malevolence
3. Ivory Shavings Of The Tool Unknown
4. Black Wool
5. Watch As They Worship, Yet Be Silent
6. Slowly Fucked And Force Fed
7. A Howling Wind
8. Human All Too Human
9. Bound And Bent
10. Toothless And Yawning
11. Tower Of Meth


Myspace

Facebook

http://www.youtube.com/watch?v=4VpyIwxprV8

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. drommk says:

    excellente chro !

  2. beunz beunz says:

    merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *