Will Haven – Voir Dire

havenvoir

Gros retour de Will Haven, en effectif complet s’il vous plaît, c’est-à-dire renforcés par le retour de Grady Avenell, beugleur des débuts du groupe, parti temporairement vivre sa carrière de sheriff (oui oui, le gars avec l’étoile, enfin à peu de choses près). Cette auto-éviction a donné naissance à un The Hierophant avec au micro Jeff Jaworski du groupe Red Tape, accessoirement grand pote du groupe. Si vocalement le registre de Jaworski est quand même indéniablement proche du registre d’Avenell, The Hierophant n’a finalement pas convaincu tous les fans de WH, et en particulier ceux qui juraient indéfectiblement par le dernier opus en date avec Avenell, le très encensé (et à juste titre) Carpe Diem.

Je vais pas vous la jouer spécialiste du groupe de Sacramento, car pour être honnête j’ai toujours été largement plus bloqué sur l’autre groupe de Sacramento (les Deftones quoi dont Will Haven est d’ailleurs parfois proche, dans les moments les plus mélodiques). Mais ça c’était avant ce Voir Dire annonciateur du retour de Avenell, et surtout tellement bien branlé façon grosse calotte dans la tronche, qu’il sera impossible de nier qu’on est face à un excellentissime album. A la fois lourd (à la limite du sludge par moments), et puissant, cet album suinte la noirceur et cela fort d’une atmosphère prenante et tendue, placée sous le signe de l’ambient grâce à la présence quasi systématique (et neuve) de nappes de synthé, qui viennent encore sublimer le hardcore metal du groupe et renforcer les atmosphères glauques. C’est sombre donc, désespéré même (les hurlements de possédé de Avenell ne trompent pas sur ce point), mais aussi curieusement foutrement beau. Est-ce un hasard si le mot « Beautiful » semble résonner de façon nette sur de nombreux titres de l’album, au milieu des hurlements de Avenell ? Dans la même idée, « A Beautiful Death » est peut-être le meilleur morceau de l’album, un album vraiment beau dans sa débauche de violence et d’ambiance.

En 10 morceaux et 40 minutes, la messe est dite (et je ne dis pas ça simplement pour les samples mystico-religieux qu’on trouve sur l’album) et Will Haven signe un retour éblouissant. Je laisserai les adeptes de longue date du groupe décider si ce Voir Dire est meilleur que Carpe Diem ou que les autres albums du groupe. Pour ma part ce cru 2011 sera désormais l’album avec lequel j’aurai véritablement découvert ce groupe (et oui mieux vaut tard que jamais), il est donc probable qu’il occupera dès lors une place à part dans mon univers musical.

 

 

Tracklist :

1. Held To Answer (3:26)
2. When The Walls Close In (4:03)
3. Urban Apogee (3:22)
4. The Siege (3:38)
5. A Beautiful Death (4:07)
6. Object Of My Affection (3:19)
7. Midas Secret (2:55)
8. Lives Left To Wither (5:12)
9. Harvesting Our Burdens (3:40)
10. Lost (6:05)

 

GROUPES:
STYLE: ,

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 697 articles sur Eklektik.

3 commentaires

  1. Heu… même si je trouve Carpe Diem fort excellent, je reste un inconditionnel de El Diablo. Donc oui, ce Voir Dire est plaisant à écouter, mais en même temps d’autres pachydermes sonore, comme feu-Black Sheep Wall par exemple, sont passé par là entre temps et ont placé la bar un peu plus haut…

  2. Il y a plein de barres, bien hautes. Cet album n’en reste pas moins un beau bijou de noirceur énervée, comme ce que Will Haven sait faire depuis el diablo jusqu’à maintenant. Rares sont les groupes qui arrivent à garder la ouferie originelle jusqu’aux derniers râles de 2011. Tout ça pour dire que j’ai là un des plus beaux albums de hardcore « mélangé » avec ce que vous voulez de ces temps-ci.

  3. Will Haven n’a jamais été un groupe très technique, comme le pré-cité Black Sheep Wall ou autres Unfold, mais leur hargne et leur spontanéité font qu’ils restent à mes yeux un groupe d’exception.
    En tout cas le retour d’Avenell est une sacrée bonne nouvelle, car je dois avouer que leur précédent opus m’avait déçu.
    J’ai hâte de jeter une oreille sur ce disque…

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • unrest-grindcoredarkantisthene | 02 mai 2015
    Unrest – Grindcore
    totalement efficace, ça fout une patate d'enfer, quel plaisir de s'en prendre plein la tronche comme ça !
  • Moonspell - Extinctdarkantisthene | 27 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    effectivement, ça n'est pas un chef d'oeuvre mais il y avait longtemps que Moonspell n'étaient pas aussi bien inspirés ; et quels soli !
  • klone - here comes the sunjoss | 22 avril 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Eh bien, moi qui était toujours resté insensible à la musique de ce groupe, me voilà de plus en plus accro à ce nouvel album. J'ai tout de suite été séduit par la superbe voix claire de Yann, ce qui m'a donné envie d'y revenir plusieurs fois. Ensuite les compos se dévoilent au fil des écoutes. Très bel album et une g...
  • Moonspell - Extinctangrom | 20 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    Plutôt agréablement surpris par ce disque d'un groupe que j'avais comme toi un peu lâché depuis la fin des années 90. Pas une grosse claque, mais un bon disque bien foutu. par les temps qui courent, c'est déjà pas si mal
  • djentHycare | 20 avril 2015
    Djent, késaco?
    Merci d'avoir mis des mots sur ce que je ressentais en écoutant Meshuggah et de m'avoir fait découvrir ces quelques groupes....! ;)
  • coverThibaut | 18 avril 2015
    Dead – Transmissions / Verse
    Je viens juste (ce matin) de recevoir mes deux EP de DEAD, donc l'album est aussi superbe. J'aimerais la K7, mais je ne trouve pas le bon de commande!!! J'adore DEAD, groupe exitant. A rejoindre les légendes françaises; JC Satan, Docteur Mix and the Remix et bien sûr Métal Urbain. T
  • Moonspell - Extinctsoldout | 13 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    Pochette hideuse, ras le bol des pochettes copier/coller de Seth. Sinon excellent album ça doit bien faire une dizaine d'année que j'avais pas autant écouté un album de Moonspell, mention spéciale aux leads vraiment excellents (Domina en tête). Effectivement on réinvente pas la roue mais c'est, selon moi, largement au des...
  • Man is not a birdmetacello | 12 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Plutôt original et frais. Merci pour la découverte ! (surtout que cela n'a pas semblé facile)