Bilan 2011 jonben

bilan2011

Top 10:

Tous les ans amènent leur lot de découverte, il y a un tel foisonnement de sorties ces temps-ci qu’on ne sait même plus où donner de la tête, et c’est sans compter que j’écoute également beaucoup de funk et jazz. Cette année fut indéniablement pour moi celle du mouvement djent qui évoluait dans son placenta depuis un certain temps jusqu’à éclore en 2010 avec l’album de Periphery, et celle de la consécration dans la foulée de plusieurs premiers albums phénoménaux. Mes découvertes et mon bilan dans son ensemble se veulent sous le signe du metal prog et ses multiples facettes, soulignées par l’extraordinaire capacité du metal à absorber d’autres musiques issues du jazz, du classique, de la musique électronique pour évoluer. Comme d’habitude aussi, des albums coups de coeur piochés dans d’autres genres.

TesseracT – One (lien chronique)
Periphery avait annoncé la couleur avec son premier album l’année dernière, mais 2011 fut réellement l’année de consécration d’une nouvelle vague de groupes metal » djent », une bonne partie d’entre eux, déjà connus par leurs démos, ont su proposer un 1er album exceptionnel. Tesseract en fait partie, avec une version bien personnelle, atmosphérique et groovy de cette musique.

Image de prévisualisation YouTube

Protest the Hero – Scurrilous (lien chronique)
3ème album des canadiens qui continuent à proposer quelque chose d’unique, thrash, punk, prog, bon esprit, aventureux et un chanteur qui assure.

Image de prévisualisation YouTube

Beyond Creation – The Aura (lien chronique)
1er album de ce groupe de death technique québecois qui se place d’emblée dans la cour des grands du genre, une  composition agressive mais mélodique à souhait, rehaussée par un bassiste fretless omniprésent.

Image de prévisualisation YouTube

The Human Abstract – Digital Veil (lien chronique)
Les 2 albums précédents du groupe ne m’avaient pas intéressé outre mesure, celui-là change complètement la donne grâce à l’arrivée de nouveaux membres,  le metalcore progressif du groupe gagnant en influences classiques jusqu’à singer le style de compositeurs classiques, avec un gros son metal.

Image de prévisualisation YouTube

Corelia – Nostalgia (lien chronique)
Ce 1er EP  est une des meilleures sorties cette année à mon goût, déjà parce que leur chanteur est excellent, mais ces premiers morceaux du groupe présentent surtout une maturité exceptionnelle, du riff génial sortant des sentiers battus à la pelle.

Image de prévisualisation YouTube

East Of The Wall – The Apologist
Retour toujours aussi intéressant pour ce groupe descendant de The Postman Syndrome,  croisement imprévisible de la rage froide de Neurosis et de tout ce que le prog rock peut proposer.

Image de prévisualisation YouTube

Textures – Dualism
Toujours pas de déception de la part des hollandais, le nouveau chanteur s’intègre incroyablement bien à l’ensemble, et c’est déjà une gageure, mais c’est surtout leur sens de la composition qui fait mouche.

Image de prévisualisation YouTube

Last Chance to Reason – Level 2
« voix claires » et claviers futuristes façon 80s sur du death prog, je trouve ce premier album tout bonnement énorme, les voix claires sont parfaitement liées à l’ambiance futuriste/jeux vidéo/extra-terrestre, sonnant comme les paroles éthérées d’un vaisseau spacial à intelligence artificielle perdu dans une guerre intergalactique, touché par des rayons faisant bugger ses circuits-claviers et répondant à coup de blasts.

Image de prévisualisation YouTube

Ever Forthright – Ever Forthright
Tard venu en cette fin d’année 2011, le 1er album d’Ever Forthright était attendu, personnellement je ne savais pas à quoi m’attendre mais j’ai rapidement réalisé que le groupe proposait là l’un des albums les plus aboutis de l’année, musiciens d’exception jouant du metal avec un bagage jazz évident, capables de disgressions piano/sax de toute beauté entre deux assauts saturés. Et encore un excellent chanteur.

Image de prévisualisation YouTube

Leprous – Bilateral
L’album de metal prog de l’année sans aucun doute, ça sonne norvégien jusqu’à la moelle, un peu extravagant, ça caresse dans tous les sens du poil, avec un côté malicieux plutôt bienvenu.
Image de prévisualisation YouTube

Le peloton :

Scale The Summit – The Collective : encore un bon album de prog instrumental, proprement travaillé
Animals as Leaders – Weightless : le 2ème album du groupe frole le top 10, un des groupes instrumentaux les plus originaux et novateurs dans le metal
Devin Townsend Project – Deconstruction : si il est un peu usant à la longue, ce projet de Townsend n’en est pas moins

Fuck the Facts – Die Miserable : un des seuls groupes à tendances grind que j’apprécie vraiment, pas qu’il soit moins abrasif mais toujours plein d’idées et sachant ménager les ambiances pour en faire ressortir la rage pure
Corrupted - Garten Der Unbewusstheit : bel album reposant, folk dans l’esprit, le gros son et les voix caverneuses infrabasses en plus par moments. J’aurais tendance à penser qu’il dépasse El Mundo Frio en majesté.
Between the Buried and Me – The Parallax: Hypersleep Dialogues : ces 3 titres composent encore une belle pièce dans leur discographie, ça ne présage que du bon quant à l’album qui lui fera suite cette année
Pain of Salvation – Road Salt Two : il n’y a pas à dire, je n’arrive pas à délaisser ce groupe et chaque nouvel album, s’il n’apporte plus grand chose de nouveau et toujours bienvenu, la voix de Gildenlow, la facilité du groupe à partir dans des trips transcendent leurs morceaux
Opeth – Heritage : plus de death metal, plus de growls, un premier morceau superbe et le reste qui s’essouffle assez vite mais on ne peut pas parler d’une déception, peut-être un premier pas vers quelque chose de vraiment grand sur le prochain album?
Uneven Structure – Februus : les représentants français du djent, assez proches au niveau son de Tesseract, ils auront pris leur temps pour développer cet album, autoproduit, à bon escient, c’est une oeuvre complète avec une vraie personnalité
Vildhjarta – Masstaden : encore un groupe djent qui tease depuis des années avec des démos prometteuses, le résultat est un des albums les plus brutes et malsains de ce mouvement suivant les traces de Meshuggah, ils sont d’ailleurs également suédois
Cave In – White Silence : personne ne les attendait, et la suprise fut d’autant plus intéressante, cet album parcourt tous les styles que Cave In a pu aborder précédemment, avec un certain brio
Enablers – Blown Realms And Stalled Explosions : aucune évolution réelle, spoken words habités sur un rock teigneux entre post, math et noise, dans le style des précédents albums, et toujours aussi bon
Pianos Become The Teeth – The Lack Long After
Steven Wilson – Grace For Drowning : Si Wilson n’avait gardé que les titres les plus énergiques et jazzy de ce double album, il aurait certainement été dans mon top 10, ces morceaux sont ce qu’il a fait de mieux depuis un bail.
Graviton - Massless : un petit plaisir perso, le projet rock/sludge du gratteux de Intronaut, proche au niveau du style quoiqu’un peu plus expérimental

Quelques EPs :
Kidcrash – Naps : math rock noisy fait comme il se doit, prenant, imaginatif, et tendu émotionnellement
This town needs guns - Adventure, Stamina & Anger : pop rock indie avec un gratteux au jeu riche particulier
The Empire Shall Fall - Volume I Solar Plexus EP : L’expressivité de la voix de Killswitch Engage sur un metal/hardcore alternatif touche à tout couillu mais recherché, du dub, des passages jazz, du sax, des solos tripants. C’est un EP, 4 morceaux et 3 interludes, rien à jeter, ça laisse présager du bon pour le Volume Two à venir.
The Odious - The Odious – That Night A Forest Grew : débuts prometteurs pour ce groupe américain, death prog qui se permet des interludes rappelant le grunge au niveau vocal comme le jazz au niveau progressions d’accords
Bispora - The Cycle : un autre groupe à évoluer dans un death prog touche à tout, Between the Buried and Me a de beaux rejetons
Gorod – Transcendence : joli EP du groupe de death français, ce titre de 15 minutes est superbe et annonce une direction plus progressive pour le groupe.
Blotted Science – The Animation of Entomology : 4 titres épileptiques avec comme thème les insectes dans les films d’horreur.

Déceptions :
Kickback : pas au niveau de No Surrender, on dirait un recueil de faces B et reprises
Cloudkicker : le one man band verse dans le post-rock, sans grand intérêt par rapport au metal prog instrumental de Beacons
Mastodon : pas vraiment une déception, mais je n’ai pas réussi à rentrer dans ce nouvel album, trop bancal à mon goût

A PROPOS DE jonben

jonben Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande.                           [http://jonben.jux.com] [http://jonben.bandcamp.com]

jonben a écrit 449 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • plebeiangrandstand-lowgazersichimatsu | 17 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Dès les première secondes, on est dans le bain. Ambiance DsO sans la voix parce que pour ne serais-ce qu'en égaler une comme Mikko Aspa, accroche-toi Jeannot (on pourrai en écrire des pages sur sa voix à celui-ci). Une section de batteries comme je les aimes, de la gratte bien malsaine en veux-tu en voilà, ça speed bien l...
  • plebeiangrandstand-lowgazersRémi | 15 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Ok. Moi je m'en étais arrêté à la moitié de chronique, tout pareil j'ai été super enthousiaste à l'écoute de Thrvst puis déçu à l'écoute de l'album: quand ça blast pas, la batterie fait des plans bateau. Et les riffs de grattes sont minimalistes au possible. Voilà, je me suis arrêté là. Et je vois ce qu'il me r...
  • Animals-As-Leaders-The-Joy-of-MotionSpirilysis | 12 avril 2014
    Animals As Leaders – The Joy of Motion
    Chronique très juste, à laquelle j'adhère totalement. Je confirme, "the joy of motion" est de loin mon préféré des 3. A mes oreilles (et à ce qu'il y a entre) leur musique affirme lourdement sa personnalité, offrant une énergie mieux canalisée, plus vaste et virevoltante, avec un fil bien plus percutant pour chaque mor...
  • morbus-chron-sweven-608x608ichimatsu | 02 avril 2014
    Morbus Chron – Sweven
    A la première écoute je me suis précipité sur leur site pour acheter le vinyle. Il me semblait avoir déjà écouté ce groupe... et oui, leur premier LP sur leur Bandcamp mais sans avoir éprouvé quoi que ce soit... alors qu'ici ! Le mélange de la musique, qui se rapproche parfois avec Ghost surtout dans le tempo (qu'est-...
  • Bak Trak - Voltage coverBak Trak | 24 mars 2014
    Bak Trak – Voltage
    Merci beaucoup !! Pour écouter l'EP en entier: http://bak-trak.com/musique/
  • helms alee - sleepwalking sailorsMarbaf | 21 mars 2014
    Helms Alee – Sleepwalking Sailors
    C'est bon ça, merci pour la n+1ième découverte :-)
  • kampfarKane | 14 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Oui, j'approuve, cet album de Kampfar est réellement excellent. Je le rapprocherais plus des premiers Enslaved, avec évidemment un meilleur et plus gros son, mais c'est un détail sans importance. Epique, puissant, froid, mélodique juste ce qu'il faut, avec des titres atmosphériques à souhait, d'autres plus rentre dedans, u...
  • kampfarangrom | 12 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Ca donne bien envie d'essayer, ta chronique