Bilan 2011 Krakoukass

bilan2011

Albums de l’année 2011 :

Un top difficile à faire cette année, avec des changements jusqu’aux derniers instants. Pour la peine ce sera un top 20.

1 – DephosphorusAxiom (lien chronique)

Ok ce n’est qu’un EP dans l’absolu, mais un EP de cette qualité, il n’en sort pas tous les jours. Les grecs tapent très très fort, reste à voir s’ils sauront transformer l’essai en 2012 pour la sortie de leur premier album « longue » durée.

2 – LeprousBilateral (lien chronique)

Meilleur album de prog metal de l’année avec un chanteur exceptionnel!

3 – SubrosaNo Help For The Mighty Ones (lien chronique)

Violons, chant féminin pas niais, grosses rythmiques, album génial.

4 – MastodonThe Hunter (lien chronique)

Retour au top pour les américains qui ne déçoivent jamais. Un album plus direct bourré de tubes.

5 – HandsGive Me Rest (lien chronique)

Metal hardcore chrétien mais pas crétin. La pochette est moche mais la musique est géniale. Grosse découverte 2011!

6 – Black CobraInvernal (lien chronique)

Album le plus jouissif de l’année, et pour le coup la pochette est superbe.

7 – AscensionConsolamentum (lien chronique)

Le vinyl est sorti en 2010 mais le cd est bien sorti début 2011. Album de black de l’année!

8 – Septic FleshThe Great Mass (lien chronique)

Boucherie symphonico-metallique en règle.

9 – RekaIII (lien chronique)

Entrée de dernière minute, mais quelle claque… Groupe complètement inconnu mais qui pratique pour moi le post-machin comme il doit être pratiqué.

10 - Blut Aus Nord777 Desanctification

Sinistre et magnifique, à mon sens le meilleur album des français.

11 – Steven WilsonGrace for Drowning (lien chronique)

Steven Wilson laisse parler ses influences, et on se noie avec délice dans son meilleur album…

12 – Ken ModeVenerable (lien chronique)

Le dyson des cages à miel.

13 – KoRnThe Path of Totality (lien chronique)

Meilleur album de KoRn depuis longtemps, parfaite alliance de leur son et du son électronique.

14 – OpethHeritage (lien chronique)

Mue réussie, on attend maintenant la suite.

15 – IAMXVolatile Times (lien chronique)

Corner toujours au top, pas de déception avec ce nouvel opus!

16 – Peter KernelWhite Death Black Heart (lien chronique)

Petite pépite bien cachée dans la poubelle.

17 – Fair to MidlandArrows and Anchors (lien chronique)

Encore une belle petite surprise addictive.

18 – The Joy FormidableThe Big Roar (lien chronique)

Comment ressusciter en beauté le grunge alternatif des années 90.

19 – MinushumanBloodthrone (lien chronique)

Belle confirmation du potentiel décelé sur le premier album. Nouvelle valeur sûre du metal français.

20 – Will HavenVoir Dire (lien chronique)

Gros gros retour aux affaires des américains qui retrouvent leur chanteur!

Sur la corde :

RomeDie Aesthetik der Herrschaftsfreiheit (pas encore assez écouté à date, mais gros potentiel)

Biffy ClyroRevolutions, Live at Wembley (meilleur live de l’année, une classe folle).

The HauntedUnseen (Peter Dolving au top) (lien chronique)

AbsuAbzu (très bon mais trop court)

MondkopfRising Doom 

Giant SquidCenotes

GraveyardHisingen Blues (lien chronique)

Monkey3Beyond the Black Sky (lien chronique)

SnowmanAbsence (lien chronique)

LiturgyAesthetica

Total Fucking DestructionHater

 

Les petites sucreries de l’année :

Civil CivicRules (lien chronique)

Foster the PeopleTorches : Merci Canal +, Torches est l’album de mon été!


Les déceptions de l’année :

KickbackEt Le Diable Rit Avec Nous… : pas mauvais mais finalement assez plat et beaucoup moins inspiré que le monstrueux No Surrender.

KruxIII : Dommage de sombrer dans le kitsch après 2 pourtant excellents albums. La pochette semble d’ailleurs trahir cette déroute.

PrimordialRedemption at the Puritan’s Hand : Sans aucun doute un bon album, mais je m’emmerde à son écoute, et je ne retrouve pas l’intensité de son prédécesseur (toujours le meilleur album du groupe à mon avis).

TexturesDualism : là encore un bon album, mais même si le nouveau chanteur est plutôt convaincant, il n’arrive pas à la cheville de Kalsbeek.

Jane’s AddictionThe Great Escape Artist : Autant d’attente pour ça? Quelques pépites mais trop de morceaux moyens voir même pénibles.

SolstafirSvartir Sandar : on me dit que cet album est beau, je le trouve juste très chiant.

Devin TownsendDeconstruction : Trop déconstruit justement, trop trop trop, trop de tout jusqu’à l’indigestion malheureusement…

Les purges de l’année :

Metallica & Lou ReedLulu : Atroce, immonde, une véritable horreur purement et simplement inécoutable. Non, on ne crachera jamais trop sur cette daube.

BjörkBiophilia : l’islandaise qui nous a pourtant régalés il n’y a pas si longtemps, semble désormais complètement perdue pour la musique, d’ailleurs elle n’en fait plus, la preuve avec ce nouvel album qui ne ressemble à rien.

JusticeAudio Video Disco : Difficile de se montrer à la hauteur du premier album, et les français se prennent complètement les pieds dans le tapis en essayant de nous faire une sorte de revival hard rock électronique médiocre.

Machine HeadUnto the Locust : Trop de chant clair, trop de niaiseries, Robb Flynn rachète-toi une paire de couilles, merci.

Red Hot Chili PeppersI’m With You : LOL et RIP.

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 644 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • plebeiangrandstand-lowgazersichimatsu | 17 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Dès les première secondes, on est dans le bain. Ambiance DsO sans la voix parce que pour ne serais-ce qu'en égaler une comme Mikko Aspa, accroche-toi Jeannot (on pourrai en écrire des pages sur sa voix à celui-ci). Une section de batteries comme je les aimes, de la gratte bien malsaine en veux-tu en voilà, ça speed bien l...
  • plebeiangrandstand-lowgazersRémi | 15 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Ok. Moi je m'en étais arrêté à la moitié de chronique, tout pareil j'ai été super enthousiaste à l'écoute de Thrvst puis déçu à l'écoute de l'album: quand ça blast pas, la batterie fait des plans bateau. Et les riffs de grattes sont minimalistes au possible. Voilà, je me suis arrêté là. Et je vois ce qu'il me r...
  • Animals-As-Leaders-The-Joy-of-MotionSpirilysis | 12 avril 2014
    Animals As Leaders – The Joy of Motion
    Chronique très juste, à laquelle j'adhère totalement. Je confirme, "the joy of motion" est de loin mon préféré des 3. A mes oreilles (et à ce qu'il y a entre) leur musique affirme lourdement sa personnalité, offrant une énergie mieux canalisée, plus vaste et virevoltante, avec un fil bien plus percutant pour chaque mor...
  • morbus-chron-sweven-608x608ichimatsu | 02 avril 2014
    Morbus Chron – Sweven
    A la première écoute je me suis précipité sur leur site pour acheter le vinyle. Il me semblait avoir déjà écouté ce groupe... et oui, leur premier LP sur leur Bandcamp mais sans avoir éprouvé quoi que ce soit... alors qu'ici ! Le mélange de la musique, qui se rapproche parfois avec Ghost surtout dans le tempo (qu'est-...
  • Bak Trak - Voltage coverBak Trak | 24 mars 2014
    Bak Trak – Voltage
    Merci beaucoup !! Pour écouter l'EP en entier: http://bak-trak.com/musique/
  • helms alee - sleepwalking sailorsMarbaf | 21 mars 2014
    Helms Alee – Sleepwalking Sailors
    C'est bon ça, merci pour la n+1ième découverte :-)
  • kampfarKane | 14 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Oui, j'approuve, cet album de Kampfar est réellement excellent. Je le rapprocherais plus des premiers Enslaved, avec évidemment un meilleur et plus gros son, mais c'est un détail sans importance. Epique, puissant, froid, mélodique juste ce qu'il faut, avec des titres atmosphériques à souhait, d'autres plus rentre dedans, u...
  • kampfarangrom | 12 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Ca donne bien envie d'essayer, ta chronique