Krisiun – The Great Execution

8 Commentaires      2 596
Style: Brutal Death Annee de sortie: 2011Label: Century MediaProducteur: Andy Classen

Est ce nécessaire de présenter ce qui est aujourd’hui un des groupes piliers du brutal death ? Auteurs d’albums qui font partie des fondamentaux du genre (Black Force Domain, Conquerors of Armageddon, entre autres), les brésiliens sont de retour avec un album qui fera date dans leur discographie.

D’emblée j’ose une comparaison : Krisiun, avec The Great Execution, a sorti son South of Heaven. J’explique. Le groupe nous a, jusqu’alors, habitué a nous caresser les tympans à coups de blasts beats et de titres bien bourrins et violents. Visiblement, la bande des frères Moyses a choisi une autre voie pour ce nouvel album. A l’instar de Slayer en son temps, Krisiun a pris le parti de ralentir nettement le propos et d’étoffer leurs compositions, tout en développant une ambiance sulfureuse. Je rassure les fans des albums précédents, ça blaste toujours un peu, mais moins systématiquement et de manière plus « placée », plus réfléchie dirais je même. La plupart des titres oscillent autour de 5 minutes mais atteignent parfois plus de 8 minutes, ce qui laisse le temps de bien laisser se développer les titres.

Alors si ça va moins vite, il est moins violent cet album du coup ? Une seule question à se poser : Toi ami lecteur, considères tu que se prendre dans la tronche un escadron de M1 Abrams en pleine charge est une séance de chatouilles ? Si la réponse est oui, arrête ta lecture ici et va jouer sur l’autoroute. Sinon lis la suite.

Soyons clairs, ce que The Great Execution perd en vitesse d’exécution, il le gagne en puissance. Les rythmes lourds choisis par le groupe transforment leurs nouveaux titres en véritables hymnes guerriers. Ca pue le sang et la fumée, ça évoque des potences perdues au milieu de champs de bataille avec leurs pendus flottant mollement au vent. C’est sombre et ça s’entend.

Ces nouveaux titres sont également plus aérés, fourmillent de petits détails, il y a plein de bonnes idées comme ce petit solo flamenco sur « The Sword of Orion », ou bien quand le hurleur de Ratos de Porao vient pousser la gueulante sur « Extincão Em Massa », ce qui donne au titre une coloration presque grind. Ce ne sont pas là les seuls petits détails qui enrichissent ce disque, je vous laisse découvrir les autres, notamment le riff assez intéressant et recherché de « Violentia Gladiatore », ou le coté tribal de « The Great Execution ». Dans ce royaume de lourdeur, on est frappé par un titre comme « The Extremist » qui blaste dès le départ, mais qui ralentit le tempo de façon extrêmement écrasante sur le refrain. Un des meilleurs titres du disque, et assurément une future tuerie en concert. Grand amateur de basse, j’apprécie que cet instrument n’ait pas été laissé de coté. Sans être surmixée on la distingue très bien et on a même le droit a des passages en basse/batterie qui renforcent encore l’atmosphère sombre de l’album. Mention très bien au boulot d’Andy Classen de manière générale, avec un mix de qualité et un son ébouriffant.

Krisiun réussit le tour de force de se renouveler sans perdre son identité, avec une putain d’envie d’en découdre. Il a juste troqué son AK-47 contre un marteau de guerre à deux mains. Peut être moins radical et plus rustique, mais tout aussi efficace et brutal.

Buy or die ! comme on dit.

Ps : L’édition limitée digipack comporte un réenregistrement du titre « Black Force Domain », sympathique, mais assez dispensable.

http://www.youtube.com/watch?v=A-PeF4GSE2U&feature=related

Tracklist
01. The Will To Potency
02. Blood of Lions
03. The Great Execution
04. Descending Abomination
05. The Extremist
06. The Sword Of Orion
07. Violentia Gladiatore
08. Rise And Confront
09. Extinção em Massa
10. Shadows Of Betrayal

Chroniqueur

Kane

Amateur de metal depuis plus de 20 ans, sans style de prédilection particulier (quoique grand amateur de doom, death & black). Mes plaisirs extra-metalliques vont vers l'indus, l'électro, le trip hop, et le rock en général.

Kane a écrit 28 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

8 Commentaires

  1. guim says:

    « Toi ami lecteur, considères tu que se prendre dans la tronche un escadron de M1 Abrams en pleine charge est une séance de chatouilles ? Si la réponse est oui, arrête ta lecture ici et va jouer sur l’autoroute. » J’ai ri. J’ai l’album, je le trouve chouette, je ne le mettrais pas en relation directe avec la scène brutal death qui est beaucoup plus froide et imperméable de mon point de vue, ça manque de gruik et de limaille en gros. Moi je lui trouve presque un côté groove metal du death – ouai carrément – à ce disque, un petit côté Exhorder ou Pantera du riff ou de la promotion rythmique, c’est diffus mais ça balance nerveusement sur les mosh et j’ai des remontées. C’est bien tenu et efficace, c’est dopé par une production accrocheuse. Cool d’avoir mis ça en lumière, je pense que je n’y aurais pas fait trop gaffe autrement.

  2. Kane says:

    Ouais, cet album groove. Ca fait bizarre de dire ça pour du death, mais après tout Bolt Thrower a déjà démontré qu’on pouvait faire groover du death. Effectivement, on peut trouver que ce nouveau Krisiun s’éloigne de son brutal death habituel, mais comme Slayer s’était éloigné du thrash sur South of Heaven. Oui j’y tiens à cette comparaison, car c’est le même esprit. Même en ralentissant le tempo, on sait que c’est Krisiun, comme on savait que SoH était du Slayer.

    Maintenant ouais y’a des passages qui vont augmenter le taux de consultation chez les ostéopathes. Les breaks font très mal aux nuques. Le petit coté Exhorder/Pantera dans le riff est pas déconnant maintenant que te le fais remarquer.

  3. jonben jonben says:

    Les ZZ tops du brutal death, triplés aux cheveux noirs longs, lunettes de soleil et bras croisés.

  4. Kane says:

    Mieux vaut être les ZZ Top du death que les 2Be3 du djent.

  5. hell says:

    Surnoté – notes dans les 3/5, 13/20 sur les autres sites, ça fait genre barbie découvre le death brutal et sautille de joie, y’a rien d’exeptionnel vu ce que j’en ai écouté, un peu comme d’hab, faut faire gaffe aux effets d’annonce ou au cercle des métalleux disparus……

  6. Kane says:

    Surnoté ? Je ne fais pas mes chroniques en m’occupant de celles des autres sites. Je trouve ce disque excellent, et je le note en conséquence. Krisiun, je maitrise la bête depuis 10 bonnes années. Je connais très bien leur discographie et le death en général. Je pense pas avoir surnoté celui-là.

  7. guim says:

    Merde j’avais pas lu ça. Bien sûr qu’on s’en cogne des notes des autres webzines, manquerait plus que ça tiens.

  8. Angrom angrom says:

    Je ne connaissais pas trop le groupe, et ne suis pas un gros adepte de « brutal » death en général mais j’avoue que j’ai bien aimé ce disque, lent et puissant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *