Between the Buried and Me – The Parallax: Hypersleep Dialogues

btbam_cover

Le dernier album de Between the Buried and Me, The Great Misdirect, avait un peu déçu certains après un Colors à peu près encensé partout. Aucune déception pour moi, je n’attendais pas non plus du groupe qu’il se révolutionne à chaque album. Entre des tournées incessantes autour du monde, le groupe revint en 2011 avec un 7ème album, The Parallax: Hypersleep Dialogues, qualifié d’EP mais comportant tout de même une demi heure de musique pour 3 titres.

Les mêmes critiques peuvent être formulées à l’encontre de cet album qu’aux précédents, influences pompées, combinaisons de styles improbables et hétérogènes, défauts qui se retournent aussi bien en arguments positifs. Pour moi Between the Buried and Me s’affichent au sommet de leur metal melting pot d’influences parfaitement digérées, accouchant de 3 titres d’une limpidité exemplaires sur une dizaine de minutes chacun, explorant un large spectre sonore rock/metal, avec quelques courtes incartades de délires dont ils parsèment chacune de leurs sorties.

Une des qualités de ces 3 morceaux justement est peut-être que le groupe n’essaye pas de prouver quoi que ce soit, mais propose simplement 3 excellents morceaux dans leur style poléiforme. D’un groupe de metalcore cherchant à impressionner par une virtuosité hors pair et une connaissance encyclopédique du rock progressif, du metal et du hardcore dans leur ensemble, le groupe est devenu une véritable figure du metal américain actuel, influençant à leur tour au passage toute une génération de jeunes musiciens, et n’ont plus grand chose à prouver.

Moins chaotique, moins fouillis, Parallax ne perd pour autant rien en agressivité, en complexité ou en variété par rapport à ces prédécesseurs. Là où la surabondance d’informations de leurs albums précédents tendait à saouler sur la durée, le format EP 3 titres leur sied comme un gant, ces 30 minutes contiennent assez à se mettre sous la dent pour être rassasié sans risque d’indigestion.

L’intro est psychotique, au piano et synthés puis vrombissement de violons déboulent sur un festival de blasts, de notes, le flot des riffs s’agençant les uns dans les autres est ininterrompu, puis les vocaux arrachés cèdent la place à des refrains de rock progressif de toute beauté, des interludes calment le jeu pour ensuite se relancer dans du riffing typique deathcore actuel, ou plus proche du metal prog, avec la touche de talent qu’appose le guitariste Paul Waggoner et qui les distingue du lot.

A savoir que cet EP Hypersleep Dialogues est supposé être le prologue d’un album sensé sortir cette année sur Metal Blade Records, le groupe ayant changé de label pour la sortie de cet EP. C’est la première partie d’un concept thématique au niveau des paroles qui se poursuivra sur ce nouvel album qui, je fais confiance au groupe, devrait surprendre son monde. Ils sont en tout cas attendus au tournant.

01. Specular Reflection
02. Augment of Rebirth
03. Lunar Wilderness

A PROPOS DE jonben

jonben Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande.                           [http://jonben.jux.com] [http://jonben.bandcamp.com]

jonben a écrit 453 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • coverThibaut | 18 avril 2015
    Dead – Transmissions / Verse
    Je viens juste (ce matin) de recevoir mes deux EP de DEAD, donc l'album est aussi superbe. J'aimerais la K7, mais je ne trouve pas le bon de commande!!! J'adore DEAD, groupe exitant. A rejoindre les légendes françaises; JC Satan, Docteur Mix and the Remix et bien sûr Métal Urbain. T
  • Moonspell - Extinctsoldout | 13 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    Pochette hideuse, ras le bol des pochettes copier/coller de Seth. Sinon excellent album ça doit bien faire une dizaine d'année que j'avais pas autant écouté un album de Moonspell, mention spéciale aux leads vraiment excellents (Domina en tête). Effectivement on réinvente pas la roue mais c'est, selon moi, largement au des...
  • Man is not a birdmetacello | 12 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Plutôt original et frais. Merci pour la découverte ! (surtout que cela n'a pas semblé facile)
  • Man is not a birdMarbaf | 09 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Merci pour la découverte !
  • Prodigy - TDIMEsoldout | 07 avril 2015
    Prodigy – The Day is My Enemy
    C'est marrant c'est justement Rok-Weiler qui m'a le plus branché sur l'album (je m'imagine qu'en live ça doit envoyer du lourd) tandis que le reste s'écoute sans réel déplaisir mais ne présente rien d'innovant ni de mémorable.
  • klone - here comes the sunJhar | 31 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    A l'inverse des avis précédents, j'aime la tournure qu'a pris le groupe. La maturité et l'évolution dans la création me séduisent totalement. C'est bourré d'émotions à tous les niveaux, il y a ici de vraies perles, j'adore...
  • klone - here comes the sunshaq | 30 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    J'aurais pu écrire exactement, au mot près, la même chose que toi Kane.
  • Alkaloid-The-Malkuth-Grimoire-620x620krakoukass | 30 mars 2015
    Alkaloid – The Malkuth Grimoire
    Très bon mais un poil trop long quand même.