Between the Buried and Me – The Parallax: Hypersleep Dialogues

btbam_cover

Le dernier album de Between the Buried and Me, The Great Misdirect, avait un peu déçu certains après un Colors à peu près encensé partout. Aucune déception pour moi, je n’attendais pas non plus du groupe qu’il se révolutionne à chaque album. Entre des tournées incessantes autour du monde, le groupe revint en 2011 avec un 7ème album, The Parallax: Hypersleep Dialogues, qualifié d’EP mais comportant tout de même une demi heure de musique pour 3 titres.

Les mêmes critiques peuvent être formulées à l’encontre de cet album qu’aux précédents, influences pompées, combinaisons de styles improbables et hétérogènes, défauts qui se retournent aussi bien en arguments positifs. Pour moi Between the Buried and Me s’affichent au sommet de leur metal melting pot d’influences parfaitement digérées, accouchant de 3 titres d’une limpidité exemplaires sur une dizaine de minutes chacun, explorant un large spectre sonore rock/metal, avec quelques courtes incartades de délires dont ils parsèment chacune de leurs sorties.

Une des qualités de ces 3 morceaux justement est peut-être que le groupe n’essaye pas de prouver quoi que ce soit, mais propose simplement 3 excellents morceaux dans leur style poléiforme. D’un groupe de metalcore cherchant à impressionner par une virtuosité hors pair et une connaissance encyclopédique du rock progressif, du metal et du hardcore dans leur ensemble, le groupe est devenu une véritable figure du metal américain actuel, influençant à leur tour au passage toute une génération de jeunes musiciens, et n’ont plus grand chose à prouver.

Moins chaotique, moins fouillis, Parallax ne perd pour autant rien en agressivité, en complexité ou en variété par rapport à ces prédécesseurs. Là où la surabondance d’informations de leurs albums précédents tendait à saouler sur la durée, le format EP 3 titres leur sied comme un gant, ces 30 minutes contiennent assez à se mettre sous la dent pour être rassasié sans risque d’indigestion.

L’intro est psychotique, au piano et synthés puis vrombissement de violons déboulent sur un festival de blasts, de notes, le flot des riffs s’agençant les uns dans les autres est ininterrompu, puis les vocaux arrachés cèdent la place à des refrains de rock progressif de toute beauté, des interludes calment le jeu pour ensuite se relancer dans du riffing typique deathcore actuel, ou plus proche du metal prog, avec la touche de talent qu’appose le guitariste Paul Waggoner et qui les distingue du lot.

A savoir que cet EP Hypersleep Dialogues est supposé être le prologue d’un album sensé sortir cette année sur Metal Blade Records, le groupe ayant changé de label pour la sortie de cet EP. C’est la première partie d’un concept thématique au niveau des paroles qui se poursuivra sur ce nouvel album qui, je fais confiance au groupe, devrait surprendre son monde. Ils sont en tout cas attendus au tournant.

01. Specular Reflection
02. Augment of Rebirth
03. Lunar Wilderness

A PROPOS DE jonben

jonben Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande.                           [http://jonben.jux.com] [http://jonben.bandcamp.com]

jonben a écrit 452 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • marmozets-theweirdandwonderfulkrakoukass | 20 décembre 2014
    Marmozets – The Weird And Wonderful Marmozets
    Vraiment bon cet album, avec des moments bien rageurs et d'autres plus "pop". Avec leur moyenne d'âge de 18-19 ans, ils ont de l'avenir.
  • LP_cover.inddshaq | 18 décembre 2014
    Vanhelgd – Relics of Sulphur Salvation
    Bien d'accord avec le début de cette chro, 2014 a été une bonne année pour le Death-Metal (même si je ne reste pas convaincu par la prestation de Mr Holmes), et voilà une offrande qui va clore mon Necronomicon 2014 avec majesté. Moins la claque que pour Horrendous ou Morbus Chron, mais je ne doute pas qu'avec le temps il ...
  • Guilty-Pleasures_Photo-credit-Hannah-Woodcockjoss | 04 décembre 2014
    Guilty Pleasures 2014
    Quoi ? rien sur Metronomy et The Do ???!!!
  • bbng-iiibeunz | 01 décembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    excellent ! merci pour le partage ! :)
  • bbng-iiiAER | 30 novembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Pour les amateurs, une "cover" magistrale de BBNG de Future Islands "Waiting on you" https://www.youtube.com/watch?v=FWyJEhMHFdM#t=79
  • ben-howard - i forget where we werejoss | 25 novembre 2014
    Ben Howard – I Forget Where We Were
    En parfait accord avec la chronique. On sent dès la première écoute qu'il se passe quelque chose de spécial, même si il en faudra plusieurs pour bien s'imprégner de l'album. Pour moi le sommet du disque se situe avec l'enchainement "End of the affair" et le superbe "conrad" qui montre qu'on peut encore, en 2014, faire d'ex...
  • bbKane | 24 novembre 2014
    Bloodbath – Grand Morbid Funeral
    Entièrement d'accord avec la chronique. Une bombasse d'album pour un groupe que je n'attendais pas à ce niveau. L'apport de Nick Holmes est indéniable dans la réussite de ce disque.
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 21 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    ah oui quand même !!!