The Soft Moon – Total Decay EP

the_soft_moon-total_decay

Après un premier album complètement obsédant sorti en 2010, The Soft Moon nous a délivré en fin d’année 2011 un EP composé de quatre morceaux pour une durée de quinze minutes. A peine remis de la claque du premier opus et des quelques prestations lives diffusées sur la toile, je me demandais si l’univers musical du projet américain serait tout aussi prenant que sur album.

Les premières secondes de « Repetition » nous infligent d’entrée la fameuse apnée en eaux troubles si reconnaissable de l’album: la ligne de basse est mécanique dans ses répétitions, les effets se croisent, se superposent, s’électrifient, les voix résonnent. La séquence de percussions à 1’48 » est tout simplement jouissive, apportant ainsi une touche singulière à ce premier rituel nocturne. « Alive » reprend le flambeau et nous percute avec puissance grâce à ses rythmiques binaires. Les notes de basse grondent, la lead de guitare est chargée d’effets, l’électronique pousse les potars dans les trèbles, la voix sussure puis s’exalte. La noirceur dans la musique des américains est toujours aussi prégnante et ce n’est pas le titre éponyme « Total Decay » qui prouve le contraire. Véritable « tube » de l’EP, il nous enfonce avec latence dans les méandres d’un cauchemar sans fin. « Visions » ferme la marche en proposant une perspective sonore différente et plus expérimentale. Plus linéaire et moins à propos que les trois morceaux précédents, ce dernier titre est selon moi le seul point faible de Total Decay.

Cet EP confirme tous les espoirs que j’ai placés en la musique de Soft Moon et vont même bien au-delà. Bénéficiant d’une production plus ample qui donne plus d’impact et de puissance à la boîte à rythmes, Total Decay prend instinctivement aux tripes et vous immobilise pour mieux vous hanter. The Soft Moon a une nouvelle fois produit une pièce d’orfèvre ciselée avec précision, subtilité et profondeur. Imparable.

Tracklist:

1- Repetition (2:38)
2- Alive (4:13)
3- Total Decay (4:16)
4- Visions (3:22)

http://capturedtracks.com

http://thesoftmoon.com/

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • leviathan - scar sighteddarkantisthene | 14 mai 2015
    Leviathan – Scar Sighted
    5 écoutes au compteur et je suis bien obligé d'admettre que je ne partage pas votre avis, camarades. Les 3 premiers titres (j'exclus l'instrumental introductif) sont trop brouillons et dissonants à mon got, Wrest n'excelle jamais dans ce genre. Par contre, lorsqu'il reste dans des cadres plus "classiques" comme "wicked filed"...
  • shibo-agooddayJohn | 14 mai 2015
    Shibo – A Good Day For Listeners
    Hi, man, thanks a lot for this review! I'm John, guitar player for Shibo.
  • wolflightFrontCoverangrom | 13 mai 2015
    Steve Hackett – Wolflight
    Pas plus que ça pour moi , malgré toute l'adulation que j'ai pour cet immense guitariste. Je trouve l'album sympathique à l'écoute mais rien de plus.
  • 633- deadly scenes-covercglaume | 13 mai 2015
    6:33 – Deadly Scenes
    Pour les autres indispensables de cette année, il faut maintenant aller écouter "You Are Waltari !" - le dernier Waltari donc - et surtout "Dirtylicious", le dernier Dirty Shirt !
  • Moonspell - Extinctleo | 12 mai 2015
    Moonspell – Extinct
    Excellent album ! Il tourne en boucle!
  • klone - here comes the sunangrom | 12 mai 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Ca accroche pas mal ici. Même si c'est le premier disque du groupe que j'écoute, en fait
  • leviathan - scar sightedGhost | 07 mai 2015
    Leviathan – Scar Sighted
    Tiens c'est marrant de lire la mention à The Ruins of Beverast puisque j'ai également fait un petit rapprochement sur certains passages et sur le côté monolithique de l'ensemble. Bien évidemment, ce dernier Leviathan est assez éloigné de TROB dans la forme mais il y a un petit quelque chose de similaire dans cette façon ...
  • unrest-grindcoredarkantisthene | 02 mai 2015
    Unrest – Grindcore
    totalement efficace, ça fout une patate d'enfer, quel plaisir de s'en prendre plein la tronche comme ça !