Slayer + Gojira @ La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, 29 Mai 2012

slayer gojira

J’avais déjà vu Slayer à La Coopé, comme l’appellent les Clermontois, en 2005 et ça restait à ce jour un de mes meilleurs souvenirs de concerts. J’ai donc sauté sur l’occasion quand j’ai vu que les américains remettaient le couvert au même endroit 7 ans après.

J’arrive à 20h30 pour Gojira et la salle est blindée. Il est même difficile de franchir les portes car des gens font la queue dans les couloirs pour pouvoir apercevoir la scène. « Bon, c’est bien parti! », me dis-je. Après quelques minutes d’attente j’arrive à me glisser dans un petit coin pas loin de la porte mais la flopée de mecs immenses amassés devant moi ne me laisse voir que le batteur qui est sur une estrade. Je ne comptais de toute façon pas m’étendre sur Gojira comme je ne connais que trop peu leur musique. Le constat que je peux faire est que le son était très puissant et la maîtrise technique exemplaire. Petit point négatif, le chant qui était un peu sous mixé, mais en dehors de ça rien à dire. Je pense que c’était un concert très efficace pour les fans du groupe et au demeurant agréable à entendre pour les non initiés. Les français ont su créer une ambiance et contenter les fans de Slayer les plus impatients tout en délivrant une heure de musique honnête et bien exécutée, même si elle n’est pas dans un style que j’affectionne particulièrement.

Setlist:

1- Space Time
2- Clone
3- Remembrance
4- Flying Whales
5- The Heaviest Matter of the Universe
6- Tron
7- Wisdom Comes
8- Oroborus
9- Toxic Garbage Island
10- L’Enfant Sauvage
11- Vacuity

 

Trois quarts d’heure passent au son d’AC/DC pendant que les roadies installent la scène et arrivent les monstres sacrés de Slayer. J’ai entre temps réussi à me faufiler dans les gradins qui offrent un très bon point de vue sur la salle. Les quatre compères font leur entrée au son de « World Painted Blood » avec un Tom Araya souriant comme toujours, un Kerry King au summum de sa forme et un Lombardo dynamique et carré comme d’habitude. Sur les photos du concert de Toulouse qui avait eu lieu deux jours auparavant il m’avait semblé que ce n’était pas Jeff Hanneman à la guitare. Là, en jetant un coup d’œil sur la droite de la scène je m’aperçois qu’il ne s’agit effectivement pas d’Hanneman mais bien du guitariste d’Exodus qui, comme je l’ai lu sur le net après le concert, remplace Jeff pendant qu’il se remet d’une chirurgie qu’il a subie au bras.

A partir de là s’enchaîne plus d’une heure trente de folie pure à travers une setlist très bien conçue. Le son est énorme, les Slayer n’ont perdu ni de leur charisme ni de leur plaisir flagrant d’être sur scène. On sent vraiment qu’ils s’éclatent et qu’ils aiment ce qu’ils font. Il y a beaucoup de complicité entre eux sur scène et aucun n’est en retrait, pas même Lombardo vers qui les autres se tournent souvent pour jouer et qui prend sa part de la communication avec le public. Le son est énorme, le set se déroule avec puissance et sans un pain: le vrai show à l’américaine avec les légendaires solos guitare-dans-le-dos et portage de gratte par le vibrato tout en jouant très bien et très vite, mais aussi avec beaucoup de sincérité derrière. Le concert se passe entre guitares incisives et chant guerrier, alternant hymnes intemporels et morceaux plus agressifs. Quand on voit que ces mecs-là tournent depuis plus de 20 ans et ont toujours la joie de faire ce qu’ils font alors que certains groupes beaucoup plus jeunes sont déjà blasés sur scène, c’est une belle leçon d’humilité et de musique. Le public a très bien répondu à l’ambiance créée par le groupe et on a pu voir de beaux circle pits. Gary Holt exécute impeccablement les parties guitare d’Hanneman et s’est parfaitement intégré à la formation.

Moralité, en 7 ans Slayer n’a pas pris une ride ni perdu de son professionnalisme et enthousiasme. Ils arrivent à faire perdre des cordes vocales aux trentenaires comme aux plus jeunes, le tout dans une ambiance du tonnerre et avec un son parfait. Chapeau.

Setlist:

1- World Painted Blood
2- Psychopathy Red
3- War Ensemble
4- Die by the Sword
5- Chemical Warfare
6- Hate Worldwide
7- Postmortem
8- Silent Scream
9- Spirit in Black
10- Mandatory Suicide
11- Altar of Sacrifice
12- Jesus Saves
13- Seasons in the Abyss
14- Epidemic
15- Dead Skin Mask
16- Snuff
17- Angel of Death
18- South of Heaven
19- Raining Blood

NB: Ces vidéos n’appartiennent pas à Eklektik et ont été postées sur Youtube par Myboots.fr

A PROPOS DE Ennoia

Ennoia Amatrice de chats, de zombies, de littérature, de black metal en particulier et surtout de musique en général.

Ennoia a écrit 29 articles sur Eklektik.

1 commentaire

  1. Setlist qui butte bien !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • falluja-thefleshprevailsshaq | 27 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    Suivant le groupe depuis The harvest wombs et plutôt enthousiasmé par -Nomadic-, je suis passablement... déçu. Je n'arrive pas à rentrer dans cet album pourtant admirablement produit et exécuté. Trop propre, l'envie de trop bien faire, peut-être. Je suis bien plus impressionné par le pied-de-nez de Morbus Chron ^^
  • theunderachievers-cellardoorkrakoukass | 26 août 2014
    The Underachievers – Cellar Door: Terminus Ut Exordium
    Ils ont des petits yeux les gars en effet... (lol) Sinon c'est pas mal en effet ! Et c'est marrant de voir Portugal. The Man (très bon groupe d'ailleurs) associé à ce duo!
  • falluja-thefleshprevailsellestin | 25 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    énorme
  • falluja-thefleshprevailsjonben | 24 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    J'ai découvert le groupe avec l'EP mais je n'avais pas écouté leur premier album, chose faite depuis et cette écoute confirme leur progression, ce premier album étant de l'ordre d'un death technique travaillé mais assez classique avec seulement quelques touches permettant de deviner l'évolution vers leur style actuel. En...
  • falluja-thefleshprevailskrakoukass | 20 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    Album de l'année pour moi avec le Morbus Chron! Fantastique ce disque.
  • sleepmakeswaves-loveofcartographymadrumo | 19 août 2014
    Sleepmakeswaves – Love of Cartography
    Pas mal du tout !
  • thetidalsleep-vorstellunskraftbeunz | 13 août 2014
    The Tidal Sleep – Vorstellungskraft
    Avec plaisir ! Ravi que ça te plaise ! :)
  • thetidalsleep-vorstellunskraftShaq | 12 août 2014
    The Tidal Sleep – Vorstellungskraft
    Ils ne réinventent pas le Screamo mais c'est très bien fait, avec effectivement un petit quelque chose en plus (les tingueling-tingueling shoegaz peut-être). Belle découverte, merci Beunz.