Coilguns – Stadia Rods

coilguns-stadiarods

« Featuring members of The Ocean« , voilà le genre d’argument qui suscite déjà l’intérêt avant d’aborder ce premier EP de Coilguns. Faisant suite à un split avec les allemands Kunz en 2010, ce Stadia Rods marque une volonté de s’affranchir de l’influence du grand frère du Pacifique.

Le trio suisse (de la Chaux-de-Fonds plus précisément) privilégie en effet la vitesse d’exécution et les assauts mathcore à l’installation d’atmosphères progressives et « sensibles » inhérentes au collectif allemand. Au moins, pas d’ambiguïté, l’approche musicale de Coilguns est plus spontanée et directe.

Les suisses prennent le parti de livrer une musique à cheval entre du chaos/mathcore « in your face » (rendant hommage à Botch ou à la grande époque de The Dillinger Escape plan) et du sludge/doom crade et rampant (l’instrumental In The Limelights ou l’apocalyptique final de The Shuftan Process). Les morceaux chaotiques, eux, sont des modèles d’énergie frénétique alliés à une qualité de composition de haute volée. En six titres, Coilguns parvient à imposer sa patte au sein d’une scène où il est délicat de s’extirper, ce qui est assez encourageant après un premier EP…

Au final on tient donc un Stadia Rods très convainquant de la part d’un groupe qui, comme libéré de leur grosse usine, semble se lâcher… Un premier EP prometteur qui ferait bien de servir d’influence niveau hargne pour le prochain album de The Ocean, allez chiche ?

1. Parkensine
2. Zoetropist
3. In The Limelights
4. Witness The Kern Arc
5. The Shuftan Process Part 1
6. The Shuftan Process Part 2

Album en streaming
Reverbnation
Facebook

GROUPES:
STYLE: ,

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • plebeiangrandstand-lowgazersichimatsu | 17 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Dès les première secondes, on est dans le bain. Ambiance DsO sans la voix parce que pour ne serais-ce qu'en égaler une comme Mikko Aspa, accroche-toi Jeannot (on pourrai en écrire des pages sur sa voix à celui-ci). Une section de batteries comme je les aimes, de la gratte bien malsaine en veux-tu en voilà, ça speed bien l...
  • plebeiangrandstand-lowgazersRémi | 15 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Ok. Moi je m'en étais arrêté à la moitié de chronique, tout pareil j'ai été super enthousiaste à l'écoute de Thrvst puis déçu à l'écoute de l'album: quand ça blast pas, la batterie fait des plans bateau. Et les riffs de grattes sont minimalistes au possible. Voilà, je me suis arrêté là. Et je vois ce qu'il me r...
  • Animals-As-Leaders-The-Joy-of-MotionSpirilysis | 12 avril 2014
    Animals As Leaders – The Joy of Motion
    Chronique très juste, à laquelle j'adhère totalement. Je confirme, "the joy of motion" est de loin mon préféré des 3. A mes oreilles (et à ce qu'il y a entre) leur musique affirme lourdement sa personnalité, offrant une énergie mieux canalisée, plus vaste et virevoltante, avec un fil bien plus percutant pour chaque mor...
  • morbus-chron-sweven-608x608ichimatsu | 02 avril 2014
    Morbus Chron – Sweven
    A la première écoute je me suis précipité sur leur site pour acheter le vinyle. Il me semblait avoir déjà écouté ce groupe... et oui, leur premier LP sur leur Bandcamp mais sans avoir éprouvé quoi que ce soit... alors qu'ici ! Le mélange de la musique, qui se rapproche parfois avec Ghost surtout dans le tempo (qu'est-...
  • Bak Trak - Voltage coverBak Trak | 24 mars 2014
    Bak Trak – Voltage
    Merci beaucoup !! Pour écouter l'EP en entier: http://bak-trak.com/musique/
  • helms alee - sleepwalking sailorsMarbaf | 21 mars 2014
    Helms Alee – Sleepwalking Sailors
    C'est bon ça, merci pour la n+1ième découverte :-)
  • kampfarKane | 14 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Oui, j'approuve, cet album de Kampfar est réellement excellent. Je le rapprocherais plus des premiers Enslaved, avec évidemment un meilleur et plus gros son, mais c'est un détail sans importance. Epique, puissant, froid, mélodique juste ce qu'il faut, avec des titres atmosphériques à souhait, d'autres plus rentre dedans, u...
  • kampfarangrom | 12 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Ca donne bien envie d'essayer, ta chronique