Enabler – All Hail The Void

enabler_allhailthevoid

Avec des membres issus de Shai Hulud, Today is the Day, ou encore Trap Them, difficile de reprocher à Enabler (à ne surtout pas confondre avec Enablers) d’être constitué de jeunes bleus sans expérience et il est au contraire plutôt aisé d’avoir confiance lorsqu’il s’agit de poser une oreille sur ce nouvel album. Bon d’accord, le batteur vient des ignobles Fall Out Boy (si si) mais personne n’est parfait. Et de fait, on lui pardonne vite cette faute de goût à l’écoute de All Hail The Void petite bombe de hardcore moderne aux forts relents métalliques, dans une veine justement proche de cette nouvelle école dont Trap Them est un fier représentant, les guitares entombiennes en moins.

Après seulement 2 années d’existence, les petits gars en sont déjà avec ce nouvel album, à leur 7ème sortie après 3 albums (1 EP et 2 LP) sortis sur des petits labels,  et moult splits.

Avec All Hail The Void, on peut dire que les choses sérieuses commencent pour eux, puisque les voilà signés sur Southern Lord qui a flairé le potentiel du groupe. Autant prévenir les inconditionnels du groupe et des premières sorties s’il y en a, Enabler a un peu levé le pied, et ça se ressent d’entrée de jeu avec en particulier un son beaucoup plus propre que ce qu’on pouvait notamment trouver sur l’excellent Eden Sank to Grief ou Year One. Les américains y perdent un peu leur côté crust/sludge, mais ne perdent heureusement pas leur capacité à pondre des titres à l’insolente efficacité. Pas de place pour la fioriture, les compositions déroulent à grande vitesse, et si le terme metalcore n’était pas galvaudé suite à l’invasion de groupes toujours plus infâmes les uns que les autres, je serais tenté de dire que ce nouvel album de Enabler est une vraie leçon de metalcore comme il doit être joué : à 100 à l’heure et sans la moindre voix claire. Et s’il vous faut quelques exemples pour être convaincu, je vous encourage à vous envoyer les brûlots que sont « F.A.T.H. », « Speechless », « The Heathens » ou encore l’énorme « False Profit » (1min37 de violence pure) ou le titre éponyme : au menu des riffs de fou et une voix beuglante de premier plan.

Au final, on aurait certes apprécié un son un peu plus crade, mais All Hail The Void est franchement irrésistible en l’état. Il est par ailleurs vraiment appréciable de constater que les écoutes répétées (il tourne en boucle ces dernières semaines) n’entament en rien le plaisir d’écoute de ces 12 titres incendiaires qui ont en outre le bon goût de nous rappeler  par moments les excellents Burnt by the Sun.

http://www.youtube.com/watch?v=qNznKxcLEOA

 Tracklist :

1. F.A.T.H.
2. The Heathens
3. Speechless
4. Fuck Today
5. False Profit
6. All Hail the Void
7. True Love
8. They Live, We Sleep
9. No Deliverance
10. Save Yourself
11. Trust
12. Funeral Dirge

GROUPES:
STYLE:

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 670 articles sur Eklektik.

1 commentaire

  1. gros fan depuis leurs débuts, j’ai aussi été bien surpris par l’aspect « propret » du son comparé à avant mais bon je m’y suis fait et cet album s’avère finalement énorme. il figurera très certainement dans mon top de l’année.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • bbng-iiiAER | 25 octobre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Encore des protégés du dieu Gilles Peterson, BBNG c'est la nouvelle vague jazz ayant digéré la pop/le r&amp;B/ l'electro et le hip hop. On pourrait ajouter les australiens de Hiatus Kayote, Snarky Puppy (dans le style plus big bang) et les petits chouchous de Quincy Jones "Dirty Loops"…tout ça sous l'oeil des grands frè...
  • lonely the brave-the days warAER | 25 octobre 2014
    Lonely the Brave – The Day’s War
    Première partie de Deftones l'an dernier au zénith de Paris et une bonne partie du public s'en foutait alors que ce groupe sonne plutôt bien, il me fait penser à cette vague de groupe des années 2000 un post- hardcore et rock comme Hundred Reasons et Hell is for Heroes, je suis d'accord sur la voix entre Cold et Vedder (san...
  • slipknot-the-gray-chapter-newDrugzath | 21 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Enfin une tres bonne chronique sur cet album ,pas comme chez nos compères de VS Webzine ;--) .Je te rejoints en tout point sur ce que tu a mentionné .Pour ma part un bon album qui se lasse pas au fil des écoutes .
  • slipknot-the-gray-chapter-newkrakoukass | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci pour ton commentaire. ;) Loin de moi l'idée de proclamer que quiconque n'aime pas cet album est un abruti obtus (les personnes visées sont plutôt les couillons qui n'ont jamais aimé Slipknot -pour des raisons souvent basées sur des préjugés ou une haine du so called Nu Metal- et ont toujours craché sur le groupe, ...
  • slipknot-the-gray-chapter-newMths | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci de bien faire comprendre que quiconque n'aime pas cet album est un "rageux bas du front", ça fait toujours plaisir. Et si ce n'est pas le message que tu voulais faire passer, je t'invite cordialement à retravailler le début de ta chronique... Je trouve que, dans les titres qui ont été balancés sur le Web, il y a q...
  • fartbarf-dirtypowerRémi | 19 octobre 2014
    Fartbarf – Dirty Power
    masques, vocoder et Lap dance? merci au revoir.
  • occultation - silence in the ancestral houseIkea | 15 octobre 2014
    Occultation – Silence in the Ancestral House
    Sans aller jusqu'au coup de cœur, un très bon album. Tout à fait d'accord sur l'ambiance, très réussie, renvoyant aux films d'Argento, Fulci et consorts. Quant au côté Ghost... Il est présent mais Occultation est tellement plus raffiné, insidieux, que j'ai tendance à le mettre à-part. Clairement, un groupe qui montre ...
  • krieg-transientdarkantisthene | 13 octobre 2014
    Krieg – Transient
    très belle sortie, je suis moins fan de la "2ème" partie de l'album mais ça reste très intéressant dans le style.