The Haarp Machine – Disclosure

6 Commentaires      2 969
Style: death technique/metal progressifAnnee de sortie: 2012Label: Sumerian Records

The Haarp Machine m’avait accroché avec quelques extraits de leurs compositions, alors instrumentales et à l’état d’ébauches, il y a plus d’un an. C’est surtout le jeu du guitariste et vrai maitre à bord, Al Mu’min – anglais apparemment d’origine arabe ou pakistanaise peut-être, affublé d’un keffieh sur toutes les photos et vidéos du groupe – qui m’avait marqué, ce type au un touché particulier, un jeu précis et varié empruntant avec habileté toutes les recettes du death technique.

Après quelques rebondissements ils parviennent à un line up stable, un chanteur et un batteur d’un groupe américain remplacent des membres démissionnaires, et le groupe désormais soudé trouve chez Sumerian un label tout à fait adapté à leur musique, pas si éloignée dans ses évolutions les plus récentes de celle d’un autre groupe du label, The Faceless. The Haarp Machine propose également un metal extrême ouvert à des influences prog rock et à un chant mélodique. En quelque sorte la même démarche que les groupes qualifiés de djent par rapport aux riffs et au son de Meshuggah, ici appliquée au death technique d’un Necrophagist.

 

Le jeu de guitare complexe et précis et les quelques influences orientales, la présence d’instruments traditionnels type sitar, koto – instrument à cordes japonais – ou du piano, donnent au groupe une certaine personnalité. Dès le début du premier morceau, on sait qu’on est dans un monde « typé », dans une sphère de groupes comme Orphaned Land ou Melechesh. Les sonorités et les mélodies produites par ces instruments utilisés d’habitude dans les musiques traditionnelles sont ici peu utilisées mais suffisent à colorer la musique de The Haarp Machine. Elle se sépare ensuite en un death/deathcore technique appliqué de pyromane gaucho cagoulé et en passages metal prog de haute volée, envolées à base de riffs alternant saccades et riffing virtuose métronomé où le chant clair est à l’honneur.

Le chant est bipolaire, 50% cri death/hardcore efficace, classique, 50% chant clair épique dans un style puissant mais éthéré assez comparable à du Tesseract ou plus récemment à Stealing Axion. « Pleiadian Keys » que vous pourrez écouter juste en dessous ici même, est un bon exemple de la capacité du groupe à proposer des moments chantés vraiment bien rendus. D’autres moments sont un peu plus lambda, vocalises typée refrain de base, travers du metalcore à vocation mélodique (Killswitch Engage sur ses derniers albums), mais beaucoup de passages très bons ressortent aussi du lot.
A savoir que le mec débite des paroles cocasses du genre « There were no weapons of mass destruction or mobile biological weapons labs. The agenda was to remove Saddam Hussein, to reap the oil, and establish a base… « , « THERE WAS NO COLLUSIVE RELATIONSHIP WITH AL QAEDA ». Ce sont réellement des paroles d' »Esoteric Agenda ». Autre chose, la HAARP Machine, c’est un délire conspirationniste, une machine qu’aurait produit la recherche militaire américaine, capable de détraquer le climat, et donc forcément responsable des dernières catastrophes naturelles en date pour certains allumés. C’est un trip.

Quant à l’album, bizarrement j’ai trouvé les 5 premières écoutes décevantes, puis ai été petit à petit conquis. Un « grower » comme disent les anglophones. Complexe à appréhender. Ça bastonne bien comme il faut, avec application, sans négliger la mélodie et l’ambiance. Candidat pour mon top 10 annuel qui approche à grand pas.

 

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. Zyglrob says:

    Un des albums dans mon casque en ce moment. Good stuff. Une chronique du The Faceless de prévue?

  2. Nocturnalpriest says:

    Haarp est un délire d’allumés ben voyons…

    Voir ce rapport du parlement européen qui en parle un peu plus bas qu’à la moitié de la page (un chapitre complet y est consacré): http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A4-1999-0005+0+DOC+XML+V0//FR

    Le rapport détaillé du parlement a été retiré d’internet depuis, j’ai encore pu le consulter il y a 2/3 ans. Depuis l’UE et d’autres pays asiatiques ont construit un dispositif similaire (ionospheric heater) encore plus puissant que HAARP nommé EISCAT en Norvège (Tromso, Svalbard), Suéde (Kiruna), Finlande…

    Relier tous les événements climatiques à ce dispositif est certainement aussi stupide que d’appeler cela un « trip ». Un minimum de lucidité serait appréciable quand on s’attaque à des sujets aussi complexes, épineux et volontairement taxés de « délires conspirationnistes », c’est si facile de faire l’autruche.

    La fameuse spirale de Tromso (située pile poil sous un émetteur EISCAT) dont on peut voir des vidéos sur youtube est probablement une illusion d’optique…ou un signal de l’arrivée du nouveau messie « Maitreya » (dixit « partage international »)…ou un tir de missile russe raté pour les versions officielles plus terre à terre: moi j’dis LOL

    Un dernier ptit document pour fêter ça: http://csat.au.af.mil/2025/volume3/vol3ch15.pdf

    A bon entendeur salut, ça m’a donné envie de jeter une oreille sur ce projet :-)

    • jonben jonben says:

      Parler de tels sujets au sein de morceaux, en en faisant des paroles servant comme à la petite cuillère un discours, c’est de la propagande assez naïve. Je ne vois pas qui ça peut toucher dans ce cadre, qui par le biais de la musique musique adoptera les thèses. Si encore c’était fait sous une forme plus poétique, ou burlesque mais là ça sonne sérieux. A mon avis ça n’a pas lieu d’être en musique, c’est d’ailleurs rare, c’est pas le bon médium, on ne peut pas évoquer de tels sujets dans des morceaux des quelques minutes, c’est dans ce sens que c’est « un trip », dans le sens où c’est un choix délibéré iconoclaste de la part du groupe. Il y a des groupes qui parlent de manger leur merde, d’autres de Saddam Hussein.

      • drommk says:

        Personnellement je n’écoute que des groupes qui parlent de manger le caca de Saddam Hussein

  3. Nocturnalpriest says:

    @Jonben: Je fais aussi de la musique dans laquelle je dégueule ma haine de ce genre de projets militaires, se permettant de s’approprier l’ionosphère, le climat, tout ça avec le pognon du contribuable qui peine à bouffer autre chose que de la merde. Cela ne me donne pas envie d’être poétique et encore moins burlesque, mais juste de crier le plus fort possible. Tu trouves ça drôle toi ? Un trip ? Les mecs qui commandent ces appareils malsains sont dans un trip pharaonique, pas ceux qui contestent ce genre d’abominations avec une colère justifiée. Je m’en passerais volontiers. Je crois que tu ne comprends pas l’importance du sujet en question, et je te souhaite de rester le plus longtemps inconscient, ça te permettra de rester heureux !

    Propagande naïve, si tu veux, la majorité des gens ont l’habitude d’attendre le désastre pour ensuite dire devant leur écran « mais pourquoi n’a-t-on rien fait avant d’en arriver là ?  » Tu as choisi ton camp, moi je préfère faire partie des « naïfs » qui voient le mal où il n’y a que de gentils militaires de la NASA qui « expérimentent sur l’ionosphère sans réellement connaître les risques de leurs actes », dixit le directeur du projet HAARP himself. Le réelle propagande que personne ne semble contester, c’est de parler du capitaine de pédalo au JT qui fait bisou bisou avec la grosse Merkel, et ne jamais aborder ces sujets affolants.

    ORDO AB CHAO

  4. jonben jonben says:

    A Paris avec les excellents chanteur et guitariste de Ever Forthright en remplaçants :
    http://www.youtube.com/v/QBV4re86bIg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *