Bilan 2012 – Chinaski

Pas de commentaires      1 450
Annee de sortie: 2013

Plutôt qu’un bilan 2012 qui n’aurait guère d’intérêt au vu de mon dilettantisme en ce qui concerne le suivi des sorties musicales récentes, il s’agit donc plutôt de mes 10 morceaux découvertes/coups de cœur en 2012.

Múm The Ballad of The Broken Records (Until the light takes us, 2008)
Découvert en visionnant le splendide documentaire « Until the light takes us ». Une musique envoutante, à la fois riche et simple, un pur instant de grâce.

Bigg JusIllustrations of Hieronymus Bosch (Poor People’s Day, 2005)
Un flow sacrément énervé, une instru schizophrène : pas de quartier ni de répit dans le hip-hop hypnotique et personnel de cet ancien de Company Flow.

The SoundI can’t escape myself (Jeopardy, 1980)
La tension du post-punk, la sombre poésie de la cold wave : grand classique des années 80.

4 Horsemen of the ApocalypseDrowning in her (Drowning in her / We are the future, 1993)
La jungle des débuts, apocalyptique et étouffante. Un morceau culte, à la teneur sombre et qui fait office de (quasi)-précurseur du style.

More than LifeScarlett Skyline (Love let me go, 2010)
Difficile de choisir un morceau de Love let me go tant l’album est cohérent et homogène. Scarlet skyline est un bon exemple de ce hardcore émotionnel à la Defeater flirtant quelques fois avec le screamo et le post-rock. Désespéré, sincère et entraînant.

VarsovieMademoiselle Else (État civil, 2009)
Une voix qui rappelle certes (beaucoup) celle de Bertrand Cantat, mais surtout des paroles magnifiques de profondeur, de poésie et des riffs post-punk imparables. Tube en puissance.

Peste NoireÀ la mortaille ! (Balade cuntre lo Anemi Francor, 2009)
Un black metal décadent, malsain, sale, martial, original et novateur.

ConvergeAll we love we left behind (All we love we left behind, 2012)
Superbe album et superbe morceau éponyme. Début du morceau à 36 min 11 sec sur le lien Youtube.

L’AttentatOhne Sinn (Made in GDR, 1987)
Un des premiers et rares groupes punk des années 80 en RDA, à une époque où être un punk suffisait pour finir en prison. Le testament d’une époque, un cri de rage face au régime, un des deux albums de punk de RDA qui sera exporté illégalement en Allemagne de l’Ouest.

MattaMass (Prototype, 2010)
Un dubstep qui ne se contente pas d’envoyer de grosses basses, mais qui créer une véritable ambiance, avec quelques moments magnifiques.

 

Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *