Vuyvr – Eiskalt

Pas de commentaires      2 071
Style: black metal Annee de sortie: 2013Label: Throatruiner Records/Blastbeat Mailmurder

A l’instar des dernières livraisons de The Secret, le hardcore a aujourd’hui souvent tendance à se parer de blasts et de voix de gargouilles, bref la mode est à la « blackmetalisation » ces derniers temps. Et quand des mecs issus de groupes aussi reconnus du créneau core tels que Knut, Impure Wilhelmina, Elizabeth et Rorcal ont décidé de jammer ensemble, on n’aurait pas vraiment parié sur une « blackmetalisation » aussi prononcée.

Car sans une indication du background des gaillards sur la fiche promo, on aurait presque pu imaginer, en entendant les premières notes, avoir affaire là à l’un des derniers espoirs made in Norway. Car Vuyvr ne compte pas faire dans la demi-mesure et envoie direcement du black primitif dès Hoch, au blast introductif rappelant Craft période Terror Propaganda. Mais son break va quelque peu changer la donne, on retrouve alors ces éléments hardcore si chers à pas mal de groupes énervés estampillés Throatruiner (Nesseria entre autres). Si l’aspect black metal est mis un peu plus en avant (Betrayers Of The North ou Disfigured By Hatred par exemple, laissant la part belle aux blasts et aux riffs en tremolo typiquement BM), le background des membres de Vuyvr ressort à de multiples reprises, notamment sur les parties mid-tempo (Dead Trees Are Wandering At Night ou encore l’excellent final , carrément postcore, The Wyvern). Des incartades qui auront de quoi faire hérisser les poils des beumeux intégristes qui ne trouveront pas ça assez trve, mais de ça les Vuyvr n’en ont sûrement rien à foutre…

Mais quand même: de l’imagerie à sa production tranchante « authentique » (car enregistré live), c’est bien le black metal qui l’emporte. Les influences de Vuyvr sont plutôt bien digérées (Watain en tête semble-t-il). Elles sont agrémentées d’une touche de mélodies languissantes et de quelques breaks ayant un effet Maalox salvateur étant donnée la teneur en violence froide, quasi sans interruption, du projet.

Eiskalt est un album de black metal un peu « hardcorisé » qui ne se veut pas révolutionnaire, plutôt classique dans sa conception mais qui s’écoute finalement sans déplaisir. Le genre d’album crépusculaire collant parfaitement avec l’ambiance hivernale du moment.

  1. Hoch
  2. Betrayers Of The North
  3. War Of The 100000 Centuries
  4. Disfigured By Hatred
  5. Idolatry
  6. Dead Trees Are Wandering At Night
  7. Slaves
  8. Weapons Made For Grace
  9. The Wyvern

Facebook
Album sur bandcamp (en streaming et téléchargement libre)

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *