Heart In Hand – Almost There

Pas de commentaires      1 462
Style: hardcore mélodiqueAnnee de sortie: 2013Label: Siege Of Amida Records

En l’espace de quelques années, la perfide Albion est devenue un véritable vivier de groupes de hardcore mélodique à tendance émotionnelle. Tandis que les Landscapes, Crooks, Fallacies, Departures et autres The Cold Harbour tiennent en point de mire des groupes références du genre comme Defeater, Heart In Hand se démarque un peu de ses camarades par une approche plus frontale, plus « metal ». Sorti il y a deux ans, Only Memories, le premier album du groupe, avait alors posé les bases de leur vision du hardcore mélo nouvelle génération. Violent et mélancolique à la fois, ce premier sans faute avait alors permis de fonder de solides espoirs sur ces britons du sud (basés entre Bournemouth et Southampton). Reste maintenant à savoir comment ces derniers vont passer le cap du second album…

L’introductif Proposal nous rappelle directement combien Heart In Hand apprécie faire respirer sa musique via des interludes post-rock (il y en aura trois sur cet album). Ce sont donc des arpèges cristallins à la mélodie touchante qui nous accueillent avant de laisser place au morceau-titre Almost There. On retrouve là intact le style du groupe, entre breakdowns puissants et mélodies touchantes surplombés par son chanteur Charlie Holmes, aux cris toujours à la frontière rage/désespoir. En tous cas, on remarque tout de suite que la démarche du groupe est la même que sur Only Memories: composer des morceaux blindés d’émotions mais non avares en accélérations punkisantes et mosh parts dévastatrices. Mais pour en revenir à cet aspect post-rock, celui-ci, en plus des interludes (Vows, Latter), se voit un peu plus exploité. Il déborde désormais à l’intérieur de quelques compos pour un rendu global encore plus tristounet (la superbe intro avec piano de Old Tattoos, Our Atlantic) contrastant encore plus avec les morceaux les plus énergiques (Home/Sick, Life Goes On).

Comme pour Only Memories, Almost There comporte aussi son lot d’invités made in UK, deux fois plus cette fois, donc quatre. James Leatherbarrow (officiant chez les inconnus au bataillon Death Of An Artist) venu hurler pour Cuts and Bruises, Mikey Chapman et Sam Douglas (de Mallory Knox) pour des vocalises emo carrément dispensables sur Maybe et enfin Dani Winter Bates (de Bury Tomorrow), poussant sa gueulante pour le très efficace Broken Lights.

En bref, les amateurs d’Only Memories ne seront pas dépaysés par ce Almost There. Reprenant tout ce qui faisait le charme de ce premier album, cette alliance lourdeur/mélodie tout comme ces lyrics un brin clichés d’amours déçus, Heart In Hand signe un album qui lui ressemble, nerveux et sensible à la fois, l’effet de surprise en moins.

  1. Proposal
  2. Almost There
  3. Home/Sick
  4. Vows
  5. Sleeping Alone
  6. Cuts and Bruises
  7. Maybe
  8. Old Tattoos
  9. Life Goes On
  10. Broken Lights
  11. Our Atlantic
  12. Direction
  13. Latter

Facebook
Myspace

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *