Wire – Change Becomes Us

1 Commentaire      3 012
Style: Post punk mélodiqueAnnee de sortie: 2013Label: Pink Flag

« Wire est un groupe de rock britannique formé en 1976. D’abord associés à la première vague punk rock londonienne, Wire ont ensuite été un élément décisif du courant post-punk, en raison de leur son richement travaillé et atmosphérique, de leurs thèmes lyriques assez obscurs et, à un moindre degré, de leur position idéologique situationniste. » (Wikipedia)

Découvrant ce groupe avec son nouvel album Change Becomes Us, je serais bien en peine de l’évoquer à la lumière de ses prédécesseurs, mais qu’importe. Ce qui compte c’est que ce Change Becomes Us est une bien belle découverte, et un album qui tourne régulièrement chez moi depuis sa sortie, il y a déjà plusieurs semaines.

A priori, si j’en crois les articles de mes collègues, le style du groupe n’a pas fondamentalement évolué. Et pour cause, puisque les 13 nouvelles compositions que nous proposent nos papys anglais (les messieurs approchant ou dépassant tous les 60 ans tout de même) auraient semble-t-il été élaborées sur la base de démos jamais terminées, datant de 1979-1980, récupérées et recyclées par le groupe. Le résultat sonne pourtant étonnamment frais et moderne, passé habilement revisité et remis au goût du jour sans tomber dans les excès de vintagerie ou de course à la modernité.

On passe donc allégrement de compositions bien rock au tempo enlevé, comme l’introductif « Doubles & Trebles » ou le quasi-punk « Stealth of a Stork », absolument irresistibles, à d’autres titres plus en retenue et plus pop comme « Re-invent Your Second Wheel ». La mélodie est toujours au rendez-vous et la particularité de ce post-punk fortement pop (qui est réputé pour avoir influencé moult formations brit-pop ou indie), est certainement d’être servi par le timbre particulier de Colin Newman, d’autant plus particulier qu’il est (je suppose du moins) souvent gorgé d’effets. Le résultat peut surprendre, mais il contribue aussi selon moi grandement à la fraîcheur du style que j’évoquais précédemment, et cela confère une réelle personnalité et une patte au son « Wire ».

Il n’y a guère qu’une légère chute de niveau du songwriting à déplorer sur la fin de l’album, qui aurait peut-être gagné à être du coup amputé d’un ou deux titres. Il n’empêche, voilà un bien beau come-back, une qualité de composition et une énergie remarquables surtout après tant d’années!

Tracklist :
01 – Doubles & Trebles
02 – Keep Exhaling
03 – Adore Your Island
04 – Re-Invent Your Second Wheel
05 – Stealth Of A Stork
06 – B/W Silence
07 – Time Lock Fog
08 – Magic Bullet
09 – Eels Sang
10 – Love Bends
11 – As We Go
12 – & Much Besides
13 – Attractive Space

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 893 articles sur Eklektik.

Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Burn says:

    Écoute les albums « Send » et « Pink Flag », ‘Krakoukass’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *