Deafheaven – Sunbather

7 Commentaires      2 875
Style: post black screamo Annee de sortie: 2013Label: DeathwishProducteur: Jack Shirley

C’est une hype incroyable qui entoure depuis plusieurs semaines la sortie de ce deuxième album de Deafheaven. Pensez donc, les critiques deviennent tous fous, les notes culminent, même Pitchfork sont fans, et rien qu’un coup d’oeil sur Metacritic et son score de 95% suffit à mesurer à quel point le monde du net s’excite à l’écoute de cet album. Kezako donc? Et bien Deafheaven est un peu l’incarnation parfaite de la vague post-black qui submerge la musique depuis quelques mois maintenant.

Sunbather est le deuxième album du groupe, après un Roads to Judah déjà paru chez Deathwish. Ce premier album était tout à fait sympathique, et pour tout dire, la chronique de l’album que j’avais démarrée est toujours restée au statut « brouillon » et n’est jamais sortie, conséquence d’une phase de démotivation aiguë qui m’a amené à renoncer à la terminer. Sunbather mérite bien un effort supplémentaire, car nul doute que le groupe a affiné sa recette, laquelle est plutôt simple mais indéniablement originale (ou en tout cas elle l’était au moment de la sortie de Roads to Judah, un peu moins aujourd’hui suite à l’apparition de nombre d’émules plus ou moins inspirés) : Deafheaven propose de longs morceaux qu’on peut assimiler à une fusion maligne de black, screamo et post-rock. Une sorte de Mogwai qui aurait pété les plombs et partirait régulièrement dans un délire black et screamo, néanmoins bien maîtrisé.

Au programme donc cachés derrière cette étonnante et lumineuse pochette, 4 longs titres débordants d’une ambiance et d’un pathos étourdissants, qui tireraient la larmiche aux plus endurcis, forts de développements post-rock, qui partent subitement dans des accès de furie black, à grands coups de blast beats, et le tout saupoudré d’un chant arraché en permanence. Accompagnant ces 4 plages, et servant d’interludes bienvenus (qui n’existaient pas sur le premier album), 3 morceaux plus courts (mais quand même pas si courts, avec notamment un « Please Remember » de plus de 6 minutes) entre ambient (« Windows »), pur post-rock (« Irresistible ») et mélange de folk-ambient (« Please Remember »).

Voilà un album qui ne laisse en général pas indifférent suscitant une violente passion ou au contraire un rejet quasi complet. Pour ma part je dois dire que j’ai encore du mal à me positionner, trouvant par moments l’album assez superbe (à l’image du splendide « Sunbather »), et succombant à d’autres moments à une crise d’ennui majeur face à ces longs titres et à une rythmique parfois assez répétitive (les blasts étant assez prédominants quand même, par exemple sur « Dream House »). Par rapport à son prédécesseur Sunbather semble cependant mettre plus que jamais en avant la partie post-rock (avec même du piano sur « The Pecan Tree ») et screamo, si bien qu’en dehors des blasts et du chant (également assimilable au screamo cependant), il n’y a plus grand chose de réellement black sur ce disque.

Les puristes fans de metal extrême verront donc certainement cet album comme l’incarnation de l’ennemi musical typique à exterminer, tandis qu’on constate étonnamment (car la musique de Deafheaven est quand même bien violente) au gré des chroniques parues ici et là que même des non-amateurs de musique extrême semblent succomber et rendre les armes devant la beauté des compositions de ces américains. Quant à savoir ce que tout cela peut donner en live, nul doute qu’un son excellent sera indispensable pour vivre l’expérience pleinement.

Adorez-les ou détestez-les, pour ma part je n’ai toujours pas décidé mais constate que j’y reviens quand même régulièrement. Nul doute que Sunbather ne vous laissera en aucun cas indifférent…

 Tracklist :
1. « Dream House »
2. « Irresistible »
3. « Sunbather »
4. « Please Remember »
5. « Vertigo »
6. « Windows »
7. « The Pecan Tree »

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 889 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

7 Commentaires

  1. Marbaf says:

    A peine 20 secondes et je pense au Devil Sold His Soul chroniqué ici-même il y a presque 6 ans ! Un peu quand même, non ?

    • krakoukass krakoukass says:

      Faudrait que je réécoute le Devil Sold His Soul mais c’est sans doute le côté screamo qui te fait dire ça… Après y a pas de voix claire dans Deafheaven et c’est quand même bien plus bourrin (sauf les interludes)!

  2. Julien says:

    TYPIQUEMENT le genre de groupes que j’évite à la simple vue d’une image ou d’une video youtube… (A tort peut être mais je peux pas)

  3. Polaton says:

    Haha, on parlait il y a peu de la chronique du premier.
    Je trouve que le deuxième est vachement plus cool surtout grâce à la batterie que je trouve topitop!

  4. P&A says:

    un album absolument sublime, sûrement l’album de black de l’année

  5. ichimatsu says:

    ok, clic sur Firefox > Google > deafheaven bandcamp > clic > clic Sunbather > clic Dream house, play…
    Lithurgie ? nan, plus original Sikth, mouais… mais nan enfin quand même, oh dis-donc… faisait ça un peu mieux…
    pinaise qu’est-ce qu’y dit le gars… comment ils appellent ça ?
    Blackgaze ! Screamo ! Ah pour screamer ça scream !! Dé Dioux! 1357 ratings sur RYM …tain c’t’arnaque… encore des ricains.
    Rrhoohh pi ça fait dans l’atmosphérique bien mélancolique. Commence à être chiant avec ses plans de gratte lourdingue.
    Ah aha… on dirait que le batteur a du mal à suivre… oh la la encore trois chansons… pfff… y s’repose ou quoi le screamer !?
    Oh… ça y est ça s’énerve un peu là… quel prod de m*@% » quand même… tiens, on dirait du… nan j’allais dire une connerie…
    Oh pinaise ce solo… mon Dieu, c’est Shawn Lane en guest… ah ah ah !!! Ah ça y est, ça crie !!! Whaouh !!! Vas-y !!! Défonce tout !!! Oh… Bah… Qu’est-ce qu’il fait là ?
    M’énerve sa batterie à c’ui là… bon… j’vais vider le lave-vaisselle en attendant… oh mais c’est pas possible c’te batterie…
    Et pis l’autre avec sa gratte et ses trois notes… bidons… n’importe quoi… pourquoi j’écoute ça !!! help me. Ah ça y est c’est fini.
    Oh non ! Encore deux chansons. Pfff des conversations et des samples de piano à l’envers genre film bizarre et tout et tout…
    Fin du monde? Oh ! Attention. J’ai cru entendre « Jesus ». Des trucs de curetons que ça m’étonnerais pas. Allez… là !!! Oh ça avance à rien c’te ziq. « The gospel message » il a dit le gars. « I’m sending his son ». Yeah come on baby… Ouh là c’est repartit… yeah !
    Vitesse de croisière 11mn et 26 secs. Bon tant que j’y suis je peux finir. Mmmmh, tiens, qu’est ce que c’est que ces accords bizarres…
    déformés… ah bah non… juste 5 secondes… dommage, c’était intéressant. Bon, j’augmente le volume pour le finish… mais oui
    Minou (Minou c’est le chat), c’est bientôt fini tout ce bruit. Je sais tu as faim mais papa et maman aussi ils vont manger…ah mais arrête de
    me donner des coups de tête comme ça dans les mollets… « The Pecan Tree »… bon… bah moi je sais pas mais ça va être vite oublié
    cette affaire là… ça y est… nan… ah bah nan ! Aller, 2mn 20s… oui c’est bon, j’arrive !!! Ah les bonnes femmes j’te jure ! Ça y est… yes…
    c’est fini… ouf… pinaise quelle plaie… ouh là là…

  6. Nigga says:

    Ce truc tire trop en longueur. Je retiendrais 2 pistes, le reste: chiiiiiiaaaaaaaant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *