Deuil – Acceptance/Rebuild

Pas de commentaires      163
Style: sludge/doom/black metalAnnee de sortie: 2013Label: Lost Pilgrims Records

Monté sur les cendres d’Isaiah (excellent groupe de screamo dans la lignée des meilleurs groupes francophones parmi les pionniers du genre tels que Mihai Edrisch ou Sed Non Satiata), Deuil est un jeune groupe liégeois ayant décidé de troquer le screamo en faveur d’un style plus en vogue actuellement, à savoir un bâtard de sludge/doom et de black metal.

A la manière d’un Thou, groupe ayant effectué le même genre de virage avec le succès qu’on lui connait (Thou était à l’origine un très bon groupe de screamo, Dear Diary, I Seem To Be Dead), Deuil a donc profondément alourdi son propos. En résulte cet EP de deux titres faisant respectivement 17 et 10 minutes, au rendu dans un premier temps sensiblement proche du groupe de Baton Rouge.

Le début d’Acceptance tourne autour d’un riff sludgy, bien lent et plutôt malsain (grâce à l’ajout de samples incantatoires en guise d’intro, bien oppressants eux aussi). Le morceau démarre comme du sludge/doom nerveux et plutôt typique avant d’évoluer une première fois vers un espèce de drone annonciateur d’une tonitruante attaque black metal avant de terminer par un nouveau ralentissement. La longueur pouvait rebuter, mais cet hypnotique premier titre fait le boulot. Rebuild nous remet le couvert sur une durée un peu moins étendue, le temps nécessaire pour installer le même type d’ambiance, glauque et sur le fil du rasoir. Cependant, malgré une première partie à l’atmosphère délétère maitrisée, l’explosion black metal en devient ensuite trop attendue, ce qui gâche un peu le plaisir.

Un léger manque de surprise qui ne modifie en rien la très bonne impression laissée par cet album, celle d’un malaise latent aidé par une prod grésillante. Les influences sont peut-être encore trop palpables (dans la scène sludge tout comme dans la vague actuelle post-black), mais Deuil déploie un univers opaque et angoissant qui mérite qu’on s’y plonge.

  1. Acceptance
  2. Rebuild

Bandcamp (name your price)
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *