Vorvaň – In Gloom

Pas de commentaires      1,229
Style: hardcore/metalAnnee de sortie: 2013Label: autoproductionProducteur: Igor Butz

Originaire de Moscou, Vorvaň (mot qui signifie « cachalot ») fait partie de cette nouvelle génération de groupes russes qui, à l’instar de For.You.Earth, Equal Minds Theory ou encore Follow The White Rabbit (que mon collègue Drommk avait chroniqué en ces pages), mériteraient un peu plus d’exposition de ce côté du Caucase. Déjà auteur d’un EP et d’un split avec The Chains, le groupe sort un nouvel EP qui, comme son titre l’indique (In Gloom), est baigné d’une atmosphère générale bien sombre.

Fire Burst Into a Blaze entame les débats de manière très virulente. Le hardcore moderne pratiqué par les russes puise en effet des influences un peu partout, que ce soit dans le metal extrême ou dans la scène crust/sludge. Ce premier titre démarre donc tel un Enabler qui aurait fait un tour en Suède, les blasts et soli étant de sortie. Le rendu est massif et plutôt technique, un mélange des genres intéressant de prime abord quoiqu’un peu trop compact. Isolation fait de même mais appose des mélodies plus poussées toujours à base de riffs efficaces dans l’esprit All Pigs Must Die, il nous offre surtout un ralentissement rythmique bien senti en seconde partie pour un final remarquable.

http://www.youtube.com/watch?v=okoCuKY9i9A

Enfin, tandis que Alco Side est expédié en même pas deux minutes dans une furie crusty à laquelle on commence à s’habituer (ce qui nous donnera pourtant paradoxalement l’un des titres avec le plus de variations), la conclusion Dead Beat Circus elle, prend le contrepied de ce que Vorvaň nous proposait jusqu’alors en prenant le temps de développer ses ambiances. Dépassant les six minutes, ce titre joue avec les contrastes, entre ses accélérations école Tragedy, ses accalmies délicates façon post-rock à violoncelle et surtout l’hypnotique progression  postcore/sludge finale empruntant un chemin aussi sinueux que boueux. Plus ambitieux et même si ce genre de recette est connue, ce morceau sort vraiment du lot.

En quatre titres, ce jeune groupe russe nous offre un panel assez varié de ce qu’il sait faire. Aidé par une production bien puissante, il marque des points en proposant un EP direct et accrocheur (fatalement trop court). Vorvaň s’impose donc clairement comme un nouveau nom à suivre au sein de la scène hardcore métallisée actuelle. De quoi réjouir les amateurs de groupes made in Southern Lord ou Deathwish. Prometteur !

  1. Fire Burst Into a Blaze
  2. Isolation
  3. Alco Side
  4. Dead Beat Circus

Bandcamp (name your price)
Facebook

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *