Weekend Nachos – Still

Pas de commentaires      1 420
Style: hardcore/grind/powerviolenceAnnee de sortie: 2013Label: Deep Six Records

Mine de rien, Weekend Nachos creuse son sillon au sein de la scène hardcore ricaine. Posté sur le versant extrême du genre (celui influencé par le grind, le crust et le powerviolence), le combo originaire de Chicago ne bouscule pas trop ses habitudes perçues lors de ses précédentes livraisons, mais les fait évoluer tranquillement vers quelque chose d’un peu plus digeste…

En effet, après un rude Worthless, précédent album du groupe sorti en 2011, Weekend Nachos semble vouloir poursuivre dans cette voie destructrice et cela se confirme par un Sickened No More d’à peine 43 secondes en guise d’ouverture. La haine viscérale est toujours le credo du groupe mais on notera pourtant pendant No Idols & No Heroes et S.C.A.B. du ralentissement au groove puissant, sortant du cadre speedé et oppressant qu’on connait du groupe. Et plus les morceaux passent, plus on se rend compte que Weekend Nachos leur ajoute des parties plombées limite moshisantes (Satan Sucker).

Malgré ces fréquentes décélérations, ce n’est pas pour autant que le groupe allonge ses compos. Une fois encore, on tourne en moyenne autour d’1 minute 30, ce qui donne souvent un léger sentiment d’inachevé. Weekend Nachos signe aussi deux titres dépassant les trois minutes: Watch You Suffer et sa seconde partie sludge rampante et enfin Still, excellent morceau-titre aux riffs crust ultra catchy, avec solo de derrière les fagots en prime. Un aspect davantage « mélodique » permettant à l’auditeur de ne ressentir aucune lassitude devant l’amas de hargne que représente cet album. Broken Mirrors symbolise parfaitement cette alliance d’extrême violence et de mélodies prenantes, ce titre contient même dans sa seconde partie un surprenant arpège déformé par le fuzz, accompagnant à merveille une rythmique mid-tempo mais brise-nuque.

Weekend Nachos distribue donc une fois de plus les baffes par paquets de 12 avec ces 12 titres variés mais sans temps mort. Il poursuit son bonhomme de chemin avec ce quatrième album à la lisière de styles brutaux, toujours habité par cette haine personnifiée par son impressionnant vocaliste. Plus sludge qu’à l’accoutumée, Still est pourtant certainement l’album le plus radical du groupe.

  1. Sickened No More
  2. No Idols & No Heroes
  3. S.C.A.B
  4. Satan Sucker
  5. Late Night Walks
  6. Watch You Suffer
  7. Wolves
  8. You’re Not Punk
  9. Ignore
  10. Yes Way
  11. Broken Mirror
  12. Still

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *