Dangers – Five O’Clock Shadows At The Edge Of The Western World

Pas de commentaires      1 221
Style: punk/hardcore chaotiqueAnnee de sortie: 2013Label: Vitriol Records/Secret VoiceProducteur: Erol Ulug

C’est qu’on les aurait presque oubliés les Dangers ! Déjà quatre ans que Messy, Isn’t it? est sorti, le silence radio ayant suivi faisant penser à un hiatus voire pire. Mais voilà, en ce début 2014 sort discrètement un nouvel EP des californiens conjointement chapeauté par Vitriol Records (label du guitariste Justin Smith, officiant aussi au sein de Graf Orlock et de Ghostlimb) et Secret Voice (label de Jeremy Bolm, chanteur de Touché Amoré).

Ce nouvel EP envoie six titres (enfin cinq et une interlude) de punk hardcore toujours aussi frénétique. Cependant, c’est à grand renfort de rock’n roll, un peu à la manière d’un Comadre sur son dernier (et ultime) album, que le groupe semble axer plus essentiellement son propos. Ainsi des titres comme Midnight Traffic ou le morceau-titre Five O’Clock Shadows at the Edge of the Western World proposent en apparence quelque chose de beaucoup moins chaotique qu’auparavant, deux titres plus longs (plus de 3 minutes), mélodiques et structurés (avec même du solo pour le titre éponyme). Un parti pris finalement pas si surprenant puisque Dangers nous avait déjà fait entrevoir cette facette plus « soft » sur quelques titres de Messy, Isn’t It?.

Si ces deux titres contiennent tout de même un bon paquet de rage, les titres restant respirent un peu plus le chaos qu’on leur connait. The Mourning Routine fait parler la poudre à la manière d’un Everytime I Die, tempo dans le rouge et hurlements arrachés de rigueur. De même pour le Convergien Puncture Wound, soit l’alternance parfaite de frénésie punk et de fausses accalmies (dont une parlée sur un arpège), bref assez difficile à suivre mais jouissif. Enfin comment ne pas mentionner les 38 secondes d’Eureka! Moments qui termineront de rassurer les sceptiques (ceux qui auraient pu penser que Dangers perdrait sa furie en chemin) grâce à une attaque grindcore en règle qui, avec son double-chant enragé, aurait même pu figurer sur un album de Graf Orlock.

En dépit d’une durée vraiment trop courte étant donné le temps d’attente, Dangers livre un EP qui leur ressemble: puissant et violent tout en étant déstructuré mais non avare en nuances (leurs deux facettes ayant à peu près le même temps de traitement). Bref, l’apéritif parfait en attendant le prochain album qui ne saurait tarder (pas dans quatre ans s’il vous plait !!)

  1. The Mourning Routine
  2. (Santa Anas)
  3. Midnight Traffic
  4. Puncture World
  5. Eureka! Moments
  6. Five O’Clock Shadows at the Edge of the Western World

Bandcamp
Site

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *