Hexis – XI

Pas de commentaires      1 585
Style: black metal/hardcore/sludgeAnnee de sortie: 2014Label: Gheea Music

Multipliant les sorties depuis sa création (principalement EP et splits), les jeunes danois Hexis sont récemment passés au long format avec Abalam, disponible en téléchargement gratuit ici. On ne va pas parler de ce premier album ici (bien que je vous invite à aller l’écouter) mais de XI, EP sorti dans un premier temps en 2012 qui se voit réédité cette année par quelques labels dont le français Gheea Music.

Le contenu de cette version 2014 de cet EP est la même que la première, à savoir sept titres à la croisée des genres (black metal, hardcore, sludge…) alliant atmosphères suffocantes et violence insidieuse. Hexis navigue sur des flots très empruntés ces derniers temps, difficile de ne pas penser à Celeste, This Gift Is A Curse ou Plebeian Grandstand lorsque l’on se prend de plein fouet les accélérations assassines de Procella (moins d’une minute au compteur) ou de Nex. Couplés à des rythmiques épileptiques et à un chant d’écorché vif, les sept titres de ce XI parviennent à développer un inconfort chez l’auditeur grâce à de nombreuses dissonances complétant parfaitement la haine distillée par le groupe.

Cependant, Hexis ne semble pas vouloir camper sur cette proposition de malaise à la Celeste 2.0. Pour ce faire, les danois insufflent un côté mélodique plus prononcé au milieu de ce magma de riffs en fusion, et puis il y a ces ralentissements post-metal (Crux, Seputus) casés là de manière à aérer un peu leur propos et éviter le trop-plein de rythmiques « blackcore » éreintantes à la longue. Des choix permettant à Hexis de renforcer son impact et d’éviter de se complaire dans une certaine monotonie (qui est un peu le syndrome Celeste justement, dont les derniers albums se ressemblent un peu trop).

En dépit d’un léger manque de surprise et d’un sentiment d’arriver un peu après la bataille (ce n’est pas pour autant qu’on les taxera de suiveurs), Hexis livre un EP très solide et dans l’air du temps. De quoi se mettre en condition avant de s’enfiler Abalam, à la recette quasi similaire mais demandant une plus longue digestion…

  1. Evinco
  2. Aspernatio
  3. Procella
  4. Crux
  5. Nex
  6. Seputus
  7. Fatum

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *