Cities Aviv – Come To Life

Pas de commentaires      1 214
Style: hip hopAnnee de sortie: 2014Label: Young OneProducteur: Cities Aviv, BLACKIE, RPLD GHSTS, Alexander O'Dell

Cities Aviv est le projet de Gavin Mays, rappeur originaire de Memphis qui a vraiment à cœur de se distinguer de la scène hip hop actuelle. Pour son troisième album, notre gaillard poursuit donc dans l’expérimentation avec un goût immodéré pour les bidouillages sonores les plus perchés, histoire de donner un rendu unique à son hip hop.

L’amour des sonorités 80’s se pointe dès l’introductif Fool, samples minimalistes comme sortis d’un Amiga, voix déclamée rappelant vaguement Death Grips, le mélange détonne et fait démarrer Come To Life sur de très bons rails. Ainsi va la recette Cities Aviv: des boucles électroniques aussi entêtantes que simplissimes (Head) sur lesquelles l’ami Gavin balance son flow nonchalant, souvent sur la thématique originale « internet vs. life ».

Un côté noisy foutraque qui s’estompe parfois grâce à des titres franchement sombres (Dissolve, Worlds Of Pressure), plus intrigants avec la voix mixée très en retrait (l’hypnotique Vibrations, le barré Perpetuate The Real) voire dancefloor distordu (Don’t Ever Look Back). Des univers plutôt variés pour des titres globalement courts à l’intérieur desquels le flow décalé du rappeur se révèle efficace dans son registre, quoiqu’un peu monotone sur la longueur.

Come To Life est au final un album assez difficile à cerner tant il sort des conventions du genre. A la manière de Das Racist ou de B L A C K I E (ce dernier étant d’ailleurs à la production d’un titre), Cities Aviv livre un nouvel album aussi nébuleux que nostalgique entre paresse, frénésie et un je-m’en-foutisme abrasif, un rappeur punk en somme…

  1. Intro
  2. Fool
  3. Head
  4. URL IRL
  5. Dissolve
  6. Ctl 1 feat. Abdu Ali
  7. Perpetuate The Real
  8. Realms
  9. (Self 100): Know Who You Are
  10. Interlude
  11. Vibrations
  12. (View 180): Picture Me Gone
  13. Still feat. Bizzarh
  14. Worlds Of Pressure
  15. Don’t Ever Look Back

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *