Antemasque – S/T

2 Commentaires      1 635
Style: Rock / PopAnnee de sortie: 2014Label: Nadie Sound

Un putain d’album de rock jouissif, voilà ce que nous proposent Antemasque. On pourrait se contenter de ça et ne pas évoquer qui se cache derrière le groupe, mais il paraît tout de même difficile de faire abstraction du fait qu’Antemasque marque le retour des deux chevelus de Mars Volta, Cedric Bixler et Omar Rodriguez, accompagnés de leur lieutenant Dave Elitch (batterie) et épaulés (ponctuellement seulement semble-t-il) par Flea des Red Hot Chili Peppers.

Si comme moi vous étiez fortement désintéressé par les dernières sorties de Mars Volta (dans le genre soporifique…) vous auriez de bonnes raisons de vous méfier de cet album d’Antemasque. Vous auriez pourtant tort, car le tandem a clairement décidé de revenir à quelque chose de beaucoup plus direct et accrocheur que ce qu’ils nous proposaient avec Mars Volta. En choisissant un format radio (la plupart des titres dépassant à peine les 3 minutes au compteur) pour leurs 10 titres expédiés en moins de 35 minutes le groupe mise avant tout sur l’efficacité. On pense finalement assez peu à At The Drive-In le côté punk et dissonant étant absent ici, Antemasque étant beaucoup plus easy-listening évoquant davantage ponctuellement un groupe comme Blood Brothers (vocalement notamment) en plus pop cependant.

Et le résultat suinte la classe, même si le démarrage de « 4AM » peut faire un peu peur, la voix de Bixler étant, fidèle à son habitude, proche de la fausseté. Mais c’est aussi assurément ce qui fait son charme, et son engagement vocal ne peut être remis en cause tant le bougre, armé de son timbre nasillard, est capable de partir dans des contrées enragées, hystériques, ou (plus rarement) plus posées. Derrière Bixler, Rodriguez nous régale de son jeu de gratte sec et des ses riffs rapides. Quant à la basse tenue par Flea, elle est parfaitement audible et son jeu subtile fait honneur à l’instrument. Sur cette solide base, Antemasque balance ses hymnes (« In the Lurch » et « 50,000 Kilowatts » imparables avec leurs refrains pop infectieux, « Drown all your Witches » qui évoque un peu RHCP d’ailleurs), les uns après les autres sans temps mort, sur un tempo plutôt relevé globalement.

Mais les chevelus varient aussi leur propos et partent parfois vers des contrées plus sombres comme sur le fantastique « Providence » sur lequel Bixler s’arrache les cordes vocales, et qui plus globalement rappelle un peu le These Arms are Snakes de la dernière période.

Un putain d’album de rock jouissif donc, une réussite insolente qui prouve que l’alchimie Bixley/Rodriguez existe toujours bel et bien, et que les deux gagnent finalement à adopter une approche plus « simple » et directe que celle qu’ils avaient adoptée aux dernières heures de Mars Volta.

Disponible en digital le 1er juillet, le bandcamp dédié à l’album semble bizarrement avoir depuis disparu, peut-être en vue d’une sortie physique prochaine?

Tracklist :
01. 4AM (02:56)
02. I Got No Remorse (03:05)
03. Ride Like the Devil’s Son (03:00)
04. In the Lurch (03:06)
05. 50,000 Kilowatts (02:54)
06. Momento Mori (03:35)
07. Drown All Your Witches (03:31)
08. Providence (04:47)
09. People Forget (03:54)
10. Rome Armed to the Teeth (03:43)

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 922 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. ichimatsu says:

    Outch ! Je l’avais pas vu venir celui-là ! Pour les fans de Mars Volta, c’est une bonne surprise. Cet album est trop court et passe trop rapidement. On a l’impression d’écouter un concentré de tout ce qu’il y a de bon d’un album de The Mars Volta. Ici point de fioritures. C’est très varié et très frais. Le chant de Cedric Bixler est assez surprenant par moment, des trucs jamais entendus et tout ça sans effets de fou furieux. Vraiment un bon moment… mais trop court. On ne peut que se le repasser et c’est ce qu’on demande.

  2. soldout says:

    J’adore, mais effectivement un poil court

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *