Cruel Hand – The Negatives

Pas de commentaires      1 188
Style: hardcore punkAnnee de sortie: 2014Label: Hopeless Records

Après quatre ans de silence, Cruel Hand est de retour avec un album au titre semblant prévenir de son contenu. The Negatives est en effet un nouveau départ pour le groupe de Portland, parti de Bridge Nine pour Hopeless Records et révolutionnant son hardcore métallique d’antan en y incorporant plein de mélodies punk voire grunge. Bref, de quoi choquer sa fanbase et même risquer de la perdre ?

Il faut dire que sur The Negatives, Cruel Hand fait preuve d’une ouverture d’esprit peut-être parfois un peu trop ouverte ! Prenez Unhinged – Unraveled, single en puissance avec son refrain chanté (oui car ça chante dans Cruel Hand désormais), c’est aussi putassier qu’efficace et sur ce genre de coup, on voudrait même croire à une blague lorsqu’ils choisissent ce morceau comme single. Idem pendant le grungy Heat ou le pompage de Metallica Cheap Life, la rupture avec le passé du groupe est sacrément abrupte et a vraiment de quoi décontenancer les amateurs de leurs débuts.

Heureusement que pour le reste, le groupe conserve sa dynamique hardcore/punk à la formule, certes rabâchée, certes facile, mais basée sur une énergie communicative (parfois renforcée par quelques chœurs de bucherons, comme sur le massif Why Would I). Ainsi des titres comme Pissing – Spatting, malgré son côté lisse qui assume une sympathique part de fun, le punk à 100 à l’heure Scars For The Well-Behaved ou encore les nerveux Gasoline ou Monument Square People, tirent leur épingle du jeu, mais c’est bien peu dans un album duquel pas grand chose ne se retient à part le sucre qui a été saupoudré un peu partout.

Le virage entamé par Cruel Hand sur The Negatives est aussi soudain que trop open-minded, le groupe partant désormais vers de multiples directions en même temps, au point de s’égarer en route (et perdant aussi l’auditeur par la même occasion) entre ses titres énervés et les autres plus calibrés. L’évolution c’est bien, mais quand elle se fait avec un certain équilibre musical comparé à ce que le groupe avait pondu auparavant. Là, cet aspect mélodique trop convenu est mis bien trop en avant, cela ne ressemble malheureusement pas au Cruel Hand du passé, un groupe qui devrait désormais toucher un plus large public mais se voir quelque peu abandonner par ses anciens fans…

  1. Pissing – Spitting
  2. Battery Steele
  3. Why Would I
  4. The Negatives
  5. Scars For The Well-Behaved
  6. Heat
  7. Unhinged – Unraveled
  8. Monument Square People
  9. Vigilant Citizen
  10. Gasoline
  11. Still
  12. Cheap Life

Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *