Rorcal/Process Of Guilt – Split

2 Commentaires      1 183
Style: black metal vs. postcoreAnnee de sortie: 2014Label: Lost Pilgrims/GPS/Wolves And Vibrancy/Chaosphere...

Match Suisse – Portugal pour ce nouveau split sortant chez Lost Pilgrims, Rorcal/Process Of Guilt, soit une affiche entre poids lourds qui aurait pu faire partie de la dernière coupe du monde du foot mais qui correspond plus précisément à celle du doom. Ah on me signale dans l’oreillette qu’il faut désormais parler de doom à l’imparfait, et ce pour les deux groupes, chacun ayant fait évoluer le style à sa manière.

On avait en effet pu entrevoir la mutation vers l’extrême de Rorcal sur son dernier album Vilagvege dont la violence black metal avait alors mis en lumière une opacité qui contrastait singulièrement avec la pesanteur doom de leurs débuts (même si l’atmosphère parvenait à conserver son aspect écrasant). Un virage qui se poursuit avec les trois titres présents sur ce split qui, tels des chutes de studio de l’album précédent, sont une nouvelle démonstration de l’implacable sauvagerie dont sait faire preuve le groupe. De blasts assassins en tremolos supersoniques retournant l’estomac, Rorcal persiste dans sa nouvelle signature sonore respectant parfaitement les fondements du trve black metal tout en les remodelant à sa guise, un peu à la manière de leurs voisins de palier Vuyvr. Ne nous étonnons pas de les voir sortir tout l’attirail corpsepaints/clous lors de leurs prochains concerts !

Étonnant de trouver comme compagnon de split les portugais de Process Of Guilt vu que ce dont je me souviens avoir écouté d’eux, il y a quelques lointaines années, me semblait dans une toute autre démarche musicale, certes doom mais avec un aspect plus mélodique dans la lignée des groupes scandinaves du style, Swallow The Sun notamment (ce sont de vagues souvenirs car leur musique ne m’avait pas vraiment interpelé à l’époque). Une optique que le groupe prend désormais complètement à contrepied puisque Process Of Guilt officie désormais dans un style postcore à la lisière du sludge et soutenu par des éléments indus du meilleur effet. Les trois morceaux figurant sur ce split (en réalité un seul découpé en trois mouvements) démontrent combien le groupe a su digérer ses influences, Neurosis en tête. Le résultat: ce sont trois titres en un, sombres, lourds et âpres, aux riffs telluriques contre lesquels raisonnent le poids de l’acier les télescopant. Un renouveau fascinant donnant envie de redonner une chance à ces portugais.

Ce split est surtout la rencontre de deux groupes ayant su évoluer, s’éloignant sans pour autant complètement abandonner la « sphère doom » de leurs débuts (bien qu’ils n’en avaient pas la même conception) pour livrer une partition habitée chacun à leur manière. Des tueurs suisses et une heureuse redécouverte portugaise pour un split en tous points excellent.

Rorcal

  1. IX
  2. XI
  3. X

Process Of Guilt

  1. Liar (Movement I)
  2. Liar (Movement II)
  3. Liar (Movement III)

Bandcamp
Facebook Rorcal
Facebook Process Of Guilt

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. Marco says:

    Oui les premiers process of guilt c’est du doom classique. Mais depuis Erosion (2009) c’est tout autre chose. Faut vraiment jeter une oreille a Erosion donc et Faemin (2012).
    En live aussi c’est de plus en plus puissant.
    Une des valeurs sûr du Portugal depuis quelques années et qui continent d’évoluer dans le bon sens du terme.

  2. beunz beunz says:

    Merci pour les conseils d’albums, je vais écouter tout ça (et aussi la suite !)
    Je suis aussi curieux de les voir en live, dès que l’occasion se présentera, je les louperai pas ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *