This Will Destroy You – Another Language

Pas de commentaires      1 130
Style: post-rock/ambientAnnee de sortie: 2014Label: Holodeck Records

Nous caressant agréablement les oreilles depuis maintenant une décennie, les texans This Will Destroy You et leur post-rock font partie de ces groupes instrumentaux marchant davantage main dans la main que dans le sillage des Explosions In The Sky et autres Mono, leur musique ayant foncièrement évolué depuis leurs débuts vers des ambiances plus vaporeuses, non loin d’un univers ambient/drone/shoegaze.

Another Language confirme l’attrait du groupe pour ce genre d’atmosphères. Le son des instruments est comme s’ils avaient été mélangés au milieu d’un ciel cotonneux, d’où cette impression de flou noisy continu. Prenant le contrepied de la pureté cristalline d’un Explosion In The Sky, This Will Destroy You enveloppe le paysage d’ondes baignées dans le delay et derrière lesquelles se dessinent les mélodies touchantes propres au post-rock.

En effet, plutôt que de les mettre aux avants-postes comme nombre de ses collègues de style, le groupe texan a décidé de mêler les textures autrement, n’oubliant pas pour autant les envolées et autres explosions émotionnelles « traditionnelles ». En tous cas, ce point de vue, plus proche de celui de Brian Eno meets Hammock que de celui de Red Sparowes, confère à cet album un côté plaintif et sombre à la fois.

Passées au travers de ce voile rendant le tout très apaisant (et parfois grésillant), les neuf compos de Another Language sont de qualité homogène, laissant l’esprit divaguer au gré des faibles remous les constituant. Oui, car une telle prod accolée au genre est tout de même particulière, peu de points accrochent, les guitares et la batterie sont mixés très très en retrait, bref, cet album ne fait donc que très peu de vagues. Mais écoute après écoute, on se fait à cette atmosphère léthargique au sein de laquelle peu de choses se passent finalement, This Will Destroy You signant un trip envoutant et intimiste, certes moins évident que la plupart des « grands groupes » du genre, mais qui fait tout son effet une fois qu’on s’y immerge. Another Language, another post-rock.

  1. New Topia
  2. Dustism
  3. Serpent Mound
  4. War Prayer
  5. The Puritan
  6. Mother Opiate
  7. Invitation
  8. Memory Loss
  9. God’s Teeth

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *