My Iron Lung – Relief

Pas de commentaires      921
Style: hardcore mélodique/screamo/emoAnnee de sortie: 2014Label: Pure Noise Records

Si avec un tel nom de groupe, vous vous attendiez à un groupe de reprises de Radiohead, vous risquez d’être surpris (dans le bon sens du terme ?). My Iron Lung est en effet un groupe de hardcore mélodique originaire de San Diego et semblant surfer sur la vague de groupes du genre tels que Touché Amoré, Defeater et autres Caravels. Mais ne vous arrêtez pas à ces comparaisons, ce jeune groupe ne fait pas office de copie carbone et Relief est beaucoup plus intéressant qu’il n’y parait !

Les dix titres de ce nouvel album (faisant suite à Grief, sorti en 2012) mêlent des éléments issus du post-hardcore, de l’emo et surtout du screamo à une base hardcore mélodique moderne, genre voyant de très nombreux groupes pulluler ces derniers mois. Sans forcément parvenir à se distinguer de ces formations, My Iron Lung livre une prestation très convaincante. Le chanteur contribue notamment à cette réussite, dans un timbre très proche de tout ce qui se fait en hardcore émotionnel actuel, celui-ci transmet à ces dix morceaux tristesse, passion et tripes en variant assez son débit (avec quelques vociférations nerveuses et de rares passages parlés/chantés au milieu de sa complainte) pour captiver l’auditeur sur la longueur.

Un aspect prenant provenant aussi de ses compères, jouant eux aussi sur la corde sensible grâce à des accords plaintifs et des arpèges doucereux se rapprochant parfois d’un post-rock au niveau des mélodies et de la vitesse, délivrant une intensité émotionnelle saisissante.

Bref, My Iron Lung ne propose pas grand chose de vraiment nouveau dans le style mais sait y faire: l’alliance énergie/sentiments déployée ici s’avère aussi envoutante que lorsqu’elle est livrée par les grands noms du genre dont le groupe californien s’inspire (La Dispute, Piano Becomes The Teeth en plus des noms déjà cités en début de chronique). Un peu de Relief (mais pas trop), mais un potentiel et une personnalité qui ne demandent qu’à se développer dans un prochain album.

  1. Commonwealth
  2. Conflict On Interest
  3. The Darkest Past
  4. Hard Season
  5. Monument
  6. Day Dream
  7. In Defense Of Drowning
  8. June
  9. Grand Scheme
  10. Save For A Pocket Of Warmth

Bandcamp
Facebook

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *