Taken – Carry Us Until There Is Nothing Left

Pas de commentaires      1 061
Style: emo/screamo/metalcore mélodique culteAnnee de sortie: 2014Label: Other People Records

Dix ans après son split, Taken voit sa discographie (Finding Solace In Dissension, And They Slept et Between Two Unseens) rééditée en double album (ou double LP), de quoi faire rattraper son retard à tous ceux qui ne connaissent pas cet incontournable de la scène emo/screamo californienne du début des années 2000.

Si désormais ses membres évoluent au sein de Mikoto et Circa Survive, ces deux groupes, bien que très bons dans leur style, ne sont jamais parvenus à faire oublier la puissance émotionnelle dégagée par leur précédente formation.

Cette anthologie fait les choses à l’envers et démarre par l’intégralité de Between Two Unseens, ultime sortie du groupe datant de 2004. Les cinq titres de cet EP sont simplement énormissimes, entre vitesse supersonique (Arrested Impulse, toujours aussi fabuleux) et passages plus doux d’une classe folle (l’intro d’Eternity Was On Your Lips), c’est surtout cette dualité entre mélodies et hargne (particulièrement du chanteur) qui fait tout. Ma découverte de Taken s’est faite avec cet album alors que le split du groupe était consommé. Ne restait alors qu’à découvrir ce qu’ils avaient produit auparavant, ce que cette anthologie va permettre…

En effet, on remonte un peu dans le temps pour retrouver ensuite l’intégralité de And They Slept (2002), encore une réussite. Neuf titres entre tension et mélodies, furie et moments de grâce. Les riffs metalcore et le chant clair sont peut-être davantage présents (A Typical Cliché) mais cela n’empêche pas cet album de posséder de purs tubes (Never An Answer ou Overused History, pour ne citer que ceux-ci).

Enfin arrive la dernière partie de cette anthologie avec un nouveau bond dans le passé avec l’EP Finding Solace In Dissension (2000). Même avec le remastering, on sent que le son est toujours aussi roots. De quoi constater que le groupe possédait déjà une forte personnalité dès sa première sortie, entre sonorités metalcore à l’ancienne, post-hardcore/emo/screamo sensible (mais pas putassier) et même un soupçon de jazz (Pacifier). Même si le rendu est un poil décousu et qu’on sent que le groupe se cherchait encore un peu, ce premier EP marquait les prémices d’un groupe qui aurait pu devenir énorme.

Les possesseurs de la discographie du groupe ne trouveront finalement que peu d’intérêt dans cette anthologie n’offrant aucun inédit (pour cela, il y a This Is Forever, la compilation de faces-B sortie en 2008) sinon d’avoir ces trois albums sur un même support (et avec un son de meilleure qualité). Pour ceux qui ne connaitraient pas encore Taken par contre, ce double-album est une bonne occasion de se plonger dans l’œuvre méconnue de l’un des meilleurs groupes d’emo/screamo de tous les temps.

  1. Arrested Impulse
  2. The Duke
  3. Threated Paths
  4. Eternity Was On Our Lips
  5. Swirling Memories
  6. Never An Answer
  7. Same Story, Different Day
  8. The Most Feared Thing
  9. A Coward For You
  10. A Typical Cliché
  11. Beauty In Dead Flowers
  12. Overused History
  13. Overshadowing At 100 East
  14. What’s Best Right Now
  15. Intro
  16. Drowning In Numbers
  17. Pacifier
  18. Dress Rehearsal
  19. Open Roads
  20. Waking Up With A Smile
  21. The Best I Had

Facebook

beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *